Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Jeux olympiques (JO) 2024, le subtile retrait de Los Angeles.

1 Août

Belle astuce des Américains, jusque là concurrents annoncés de Paris pour l’organisation des JO de 2024 : la ville de Los Angeles a déclaré officiellement, lundi 31 juillet, sa candidature pour organiser les Jeux de 2028. Un accord avec le Comité international olympique (CIO), qui ouvre la voie à la tenue de l’édition 2024 dans la capitale française, puisque la ville américaine était sa dernière rivale. En vérité, la ville californienne n’était pas réellement prête en terme d’organisation et redoutait le gouffre financier habituel de ce genre de Barnum sportif. Par cette pirouette, elle laisse donc croire à un succès de Paris dans une compétition dans laquelle celle que l’on nomme encore abusivement  » la ville Lumière  » (allez donc voir ce qu’il en est du côté de la porte de la Chapelle !)…n’a plus de compétiteur.

Le nouveau contrat prévoit que la contribution du CIO au comité d’organisation pour 2028 atteindra 1,8 milliard de dollars (1,52 milliard d’euros). En comparaison, l’enveloppe pour 2024 est évaluée à 1,5 milliard de dollars (1,2 milliard d’euros). Mais les fonds du CIO seront versés à Los Angeles sur une période plus longue et permettront de soutenir un programme de sport pour la jeunesse dans la ville. C’est donc  » tout bénef  » pour la Californie.

Le comité olympique, Los Angeles et Paris doivent désormais formellement signer un accord tripartite avant la validation de la double attribution le 13 septembre lors de la 131e session du CIO à Lima, au Pérou.

« Nous sommes fiers de collaborer avec le CIO et nos amis à Los Angeles pour trouver la meilleure solution pour les villes candidates, les Jeux et l’ensemble du mouvement olympique » a déclaré Tony Estanguet, le co-président du comité Paris 2024 qui ajoute « L’annonce faite aujourd’hui par la candidature de Los Angeles est un nouveau signe positif dans l’avancée des discussions pour proposer la meilleure solution aux membres du CIO en septembre à Lima. »

Souvenez-vous cependant qu’au départ cinq villes se portaient candidates à l’organisation des Jeux olympiques 2024 : Hambourg, Rome, Budapest, Boston et Paris. Boston a renoncé en premier aux JO en juillet 2015, faute de soutien populaire, mais Los Angeles a ensuite pris la relève. Hambourg s’est retiré à la fin de 2015 à la suite d’un référendum sur l’organisation des JO, au cours duquel 57,1% des votants se sont prononcés contre. En octobre 2016, la candidature de Rome a été définitivement enterrée après le refus de sa maire, Virginia Raggi, de soutenir le projet. Enfin, Budapest a abandonné l’organisation après une forte contestation populaire, symbolisée par une pétition qui a été paraphée plus de 200 000 fois. Autant de preuves de bon sens !

Ne restait plus, hélas, que l’aveuglement et la prétention des édiles de Paris, soutenus par des autorités politiques pour lesquelles la seule méthode de gouvernement est l’adage romain  » PANEM ET CIRCENSES « .

Le 1er août 2017.

Du Plessis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :