Il n’y a que les ignorants pour en être surpris.

23 Août

Il y a déjà longtemps que nous insistons sur l’implication des Marocains dans le terrorisme islamique. Nous l’avons en particulier montré lors des attentats de Paris et de Bruxelles en insistant sur le fait que l’essentiel des musulmans de Belgique est encore constitué de Marocains et, précisément, d’individus originaire du Rif, cette région montagneuse du nord du pays ( Lire « Le Rif, encore le Rif, toujours le Rif » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/11/07/bulletin-climatique-quotidien-7-novembre-2016-de-la-republique-francaise/).

Or, il est apparu que les derniers attentats perpétrés en Espagne l’ont été par des Marocains…du Rif, comme cela était déjà le cas pour les attentats de Madrid, en 2004 (les plus meurtriers en Europe avec près de 200 morts et 2000 blessés). La totalité de la cellule de Ripoll, des frères Oukabir au terroriste des Ramblas, Younes Abouyaaqoub, en passant par l’imam : tous sont, soit nés au Maroc, soit d’origine marocaine. Et même Rifains plus que Marocains.

Le Rif est cette région du nord du pays, entre les villes de Tanger, Nador, Tétouan. L’une des plus pauvres du pays, caractérisée par un taux très élevé de migrants que l’on retrouve des Pays-Bas à la Belgique en passant par la France et donc l’Espagne. Une sorte d’axe rifain où l’Espagne joue un rôle singulier puisqu’elle est l’ancienne puissance coloniale de cette région et y possède encore les enclaves territoriales de Ceuta et Melilla.

Mais au-delà des chiffres, il y aussi une culture rifaine de résistance à l’autorité très ancrée : c’est du Rif, avec le célèbre d’Abdelkrim, que sont parties les révoltes les plus dures contre la présence coloniale dans les années 20.

Et encore aujourd’hui, ces derniers mois, le Rif marocain est l’endroit de manifestations très dures et donc très réprimées, contre le pouvoir marocain. Le Rif, c’est aussi le lieu de tous les trafics, de haschisch notamment, qui inondent l’Europe et la France en particulier. Bref une région rebelle et irrédentiste.

Pour ces raisons, le pouvoir marocain s’est toujours méfié des Rifains, les abandonnant à leur sort. Le vide a été vite comblé, entre autres, par les islamistes.

Le Maroc les a longtemps toléré. Jusqu’en 2003 et une vague d’attentat à Casablanca. Depuis, la répression est féroce. C’est-à-dire qu’en plus d’être très implantés, les islamistes rifains ont acquis une aura de martyrs. Et ceux qui ont pu échapper aux services de renseignements marocains ont essaimé en Europe. Un seul chiffre résume cette importance des réseaux djihadistes marocains et rifains : on estime à 1 600 le nombre de djihadistes marocains en Syrie ou en Irak. Un petit millier serait sur le retour. Ils sont évidemment très dangereux, surtout lorsqu’ils entrent en contact avec une jeunesse d’origine rifaine…née en Europe du fait du laxisme de nos gouvernements.

Ce n’est pas le souk d’Al-Hoceïma (Maroc), c’est le marché de Molenbeek (Belgique)

L’imam de Ripoll, Abdelbaki Es-Satty, à l’origine de la radicalisation des terroristes de Catalogne et des derniers attentats, a connu un des terroristes rifains des attentats de Madrid en prison, alors qu’il était lui-même condamné pour trafic de drogues. Il a voyagé en Belgique, à Vivoorde, à la recherche d’une mosquée à diriger au sein de la communauté marocaine. Ayant fini par échouer à Ripoll, il a surtout réussi à endoctriner en une année, selon un modèle clanique ou familial très efficace, ces ados de Ripoll, nés en Catalogne ou ayant toujours vécu là.

Des 2èmes générations déracinés de  » Chances pour l’Espagne « . Mais, rappelez-vous que nous avons les mêmes à la maison et dont il faudra bien finir par se débarrasser avant qu’il soit trop tard…

Le 23 août 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Conseiller aux affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.

 

Publicités

2 Réponses to “Il n’y a que les ignorants pour en être surpris.”

Trackbacks/Pingbacks

  1. CER: Il n’y a que les ignorants pour en être surpris-les marocains et le terrorrisme | actualitserlande - août 23, 2017

    […] Il n’y a que les ignorants pour en être surpris. […]

  2. CER: Le principe des vases communicants appliqué aux Grandes Invasions. | actualitserlande - septembre 1, 2017

    […]  » S’agissant des traversées sur l’eau, il y a aujourd’hui plusieurs flux : de Tanger-Assilah vers Cadix, d’Al-Hoceima-Nador vers Malaga. Et un troisième, d’Oran en Algérie vers Valencia, Murcia et les Baléares « , explique Elena Maleno, responsable de l’association Caminando Fronteras basée à Tanger, qui note surtout » la forte augmentation du nombre de Marocains candidats au départ « . Tous issus de la région du Rif dont nous parlions récemment (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/08/23/il-ny-a-que-les-ignorants-pour-en-etre-su…). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :