Mossoul : première messe dans la cité-martyre

8 Sep
news-header-image

Depuis la libération de la ville de Mossoul, les chrétiens reviennent peu à peu dans leur cité, délivrés du joug de l’Etat islamique. La messe est à nouveau célébrée dans l’antique Ninive.

Le Père Louis Montes appartient à l’Institut du Verbe Incarné : il a célébré au début du mois d’août la messe au couvent Saint-Georges de Mossoul. Le religieux avait pris l’avion pour la ville-martyre afin de tourner un documentaire intitulé « Les gardiens de la foi » dans lequel il se proposait de montrer la vie quotidienne des chrétiens d’Irak et de Syrie.

Le Père Montes a pu dire la messe dans Mossoul un mois à peine après la libération de la cité. Il décrit son émotion d’avoir pu célébrer en un lieu « qui a dû donner tant de martyrs à l’Eglise ». Le couvent Saint-Georges a en effet subi de nombreux dommages durant la guerre : on se rappelle que l’Etat islamique avait diffusé sur les réseaux sociaux le 19 juillet 2014 le « clip » abominable de la profanation d’un sanctuaire datant du Vè siècle !

Après cette profanation, on pense que le sous-sol du couvent a pu servir de prison pour les chrétiens qui « ont écrit leurs noms sur les murs en guise de témoignage », précise le religieux.

Situé dans la partie est de la ville, le couvent est longtemps resté aux mains des djihadistes qui n’ont pas manqué d’y laisser leur empreinte : « des déchets partout alentours, des statues mises en miettes, la grotte de la Vierge de Lourdes détruite, des croix défigurées à la masse : ils ont voulu éliminer toute trace de christianisme, toute trace du Christ ».

Le religieux du Verbe divin ajoute : « en cet endroit même qui a été meurtri parce qu’il était chrétien, la contemplation du mystère de la Croix, mystère qui est renouvelé à la sainte Messe, prend une signification puissante et particulière ».

Le Père Montes livre ensuite un détail plus émouvant encore : « les jeunes irakiens qui m’accompagnaient m’ont dit qu’ils pensaient que j’avais célébré en cet endroit la première messe dans Mossoul libérée. C’est vraiment un pur don de Dieu qui m’a été fait là ».

Le religieux a conclu en disant qu’il avait offert cette messe pour l’Europe « qui s’est détournée de son Seigneur et Dieu » avant d’ajouter : « puisse le sang des martyrs du Proche-Orient toucher et réveiller cette Europe endormie ».

Le 8 septembre 2017.

Transmis par Antonia, Conseiller à l’information, aux moyens de communication et à leut usage dans la société.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :