La méthode du gouvernement pour rétablir l’ordre sur l’île de Saint-Martin.

11 Sep

Nous en sommes sidérés. Et pourtant les éléments d’information qui suivent émanent du procureur de la République local, recueillis par France Info aujourd’hui lundi 11 septembre 2017:

1/ les pillages de magasins, de maisons dont les habitants ont dû fuir l’ouragan et de véhicules endommagés par la tempête et non déplaçables n’ont pas cessé;

2/ les forces de police et de gendarmerie locales s’avèrent impuissantes à faire face à ces actes de banditisme et, en tout état de cause, les infractions ne peuvent être constatées du fait de l’absence de moyens techniques ad hoc;

3/ le tribunal de Saint-Martin ayant été gravement endommagé, aucun dossier concernant ces faits ne peut être constitué;

Pillards fuyant la gendarmerie de Saint-Martin sans risque d’être pris

4/ les équipes des antennes GIGN et du GIPN envoyées à Saint-Martin vont tenter de procéder à des interpellations lorsque de nouveaux pillages seront constatés. Mais, rendez-vous compte que, selon le ministre de l’Intérieur, interrogé par France 2 ce lundi, il a « dû y avoir une dizaine d’arrestations (ndcer: SEULEMENT, alors que de nombreuses vidéo ont montré l’importance des hordes de pillards) » à Saint-Martin, depuis le passage dévastateur de l’ouragan et la multiplication des pillages les nuits suivantes (Lire « Rien ni personne ne les changera » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/09/08/rien-ni-personne-ne-les-changera/). On croit rêver. Surtout que,

5/ Le même procureur se targue d’avoir fait arrêter et mettre en examen plusieurs habitants de Saint-Martin qui s’organisaient en groupes d’auto-défense pour protéger leurs résidences et leurs biens, mettant en place des barrages et tirant des coups de feu en l’air pour dissuader les pillards d’y pénétrer. Ledit procureur annonçant que des poursuites seraient engagées contre les détenteurs d’armes et ces groupes d’auto-défense !

Ce domestique de la République intègre ipso facto notre Mur de la Honte. Quant à ses mentors…

Le 11 septembre 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Conseiller aux affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :