Billet d’humeur du sieur Du Plessis : ça commence !

4 Oct

Nous avions prévenu : les suites du passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin s’exprimeraient en métropole et à la charge des pouvoirs publics et des contribuables*. Nous y sommes.

Des familles rescapées de l’ouragan Irma sont toujours logées à l’hôtel aux abords de l’aéroport d’Orly, près de Paris. Depuis plus de trois semaines, entre 100 et 150 personnes dont on nous dit qu’elles ont tout perdu aux Antilles attendent de l’aide des autorités. Sur place, ils n’ont aucun interlocuteur en dehors de l’association France horizon.

On nous cite même le cas « désespéré » d’une femme, rencontrée par une employée de France Inter et qui  est dans une situation encore plus invraisemblable. Non seulement cette femme sans mari a perdu son domicile mais depuis quatre jours elle ne dispose plus de chambre d’hôtel. Chaque nuit, elle trouve refuge dans l’aéroport, où elle et ses trois enfants passent la nuit tant bien que mal…À écouter ici : 

https://www.franceinter.fr/societe/des-rescapes-de-saint-martin-abandonnes-a-orly

Comment est-ce possible que débarquer en France ne soit pas le conte de fées qui leur était raconté, là-bas, sous les cocotiers et face à la douce brise de mer ? Ils sont arrivés sans connaître personne. Pour être logés, nourris scolarisés…

Peut-être auront-ils ainsi une idée plus précise de ce qu’ont connu les rapatriés d’Algérie en 1962 et dont personne n’a jamais voulu s’occuper. Mais ils eurent le courage que l’on sait.

Publicités

Une Réponse to “Billet d’humeur du sieur Du Plessis : ça commence !”

  1. Hervé J. VOLTO octobre 5, 2017 à 10:09 #

    1. Si l’Eglise était reconnu d’intéret public, on lui donnerait les moyens de réouviri les Hotels Dieu et d’accueillir dignement les sans-abrits. le Président Mcaron peut-.il donner plus de moyens au SAMU SOCIAL?

    2. Le 19 Mars 2018 : les Pieds Noirs attendent un geste du Président Macron visant à réparer la gaffe de la déclaration 0 malheureuse sur la présence Française en Algérie comme étant un crime de guerre.

    Si installer l’eau au robinet des bédoins,leur construire des routes, des ponts, des écoles des hopitaux, installer l’électricité en Algérie, fut une série de crimes de guerre… alors, oui, les Français d’Algérie furent de grands criminels de guerre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :