Les rats commenceraient-ils à quitter le navire ?

16 Nov

Une centaine de militants de La République en Marche (LREM), le parti des fidèles d’Emmanuel Macron ont annoncé mardi 14 novembre qu’ils quitteront le mouvement à la veille du congrès de leur parti, prévu samedi 18 novembre à Lyon. Ils dénoncent le manque de démocratie au sein du mouvement.*

Les futurs démissionnaires sont pour la plupart de simples adhérents, mais aussi des élus, des animateurs de comités locaux ou encore des référents issus de toute la France.

Ces « 100 démocrates« , comme ils se sont surnommés, publient une tribune dans laquelle ils dénoncent le manque de démocratie au sein de La République en marche, notamment pour choisir la nouvelle direction du parti.  Parmi ces élus figurent la Finistérienne Tiphaine Beaulieu, présidente de la confédération des Marcheurs de la République, et Emmanuel Drouin, élu municipal de Segré (Maine-et-Loire).

Contrairement à ce qui se passe dans d’autres partis, les 380 000 adhérents de LREM ne vont pas voter. C’est un collège d’élus, de ministres, de cadres et 200 militants tirés au sort qui vont désigner les dirigeants. Et il n’y a qu’un seul candidat au poste de délégué général : Christophe Castaner, l’actuel porte-parole du gouvernement et âme damnée d’Emmanuel Macron ! Les cent démissionnaires dénoncent ainsi le manque de démocratie au sein de La République en marche, notamment pour choisir la nouvelle direction du parti.

Mais ils déplorent aussi le culte de la personnalité autour d’Emmanuel Macron. Ils ont le sentiment que leur avis ne compte plus. Ils ont donc choisi la veille du congrès de LREM, qui se tiendra à Lyon, pour quitter en bloc le mouvement. Un huissier apportera leurs lettres de démission au siège du parti vendredi 17 novembre.

Cela dit, ils seront sans doute remplacés assez vite par Alain Juppé, Christian Estrosi et quelques autres transfuges des Républicains prêts à aller à la soupe !

Le 16 novembre 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* Vous trouverez le texte intégral de leur déclaration grâce au lien suivant:

https://fr.scribd.com/document/364376440/Tribune-des-100-democrates-de-La-Republique-en-marche?secret_password=xJkteUzA8njcE7s2k4WZ

Publicités

Une Réponse to “Les rats commenceraient-ils à quitter le navire ?”

  1. Hervé J. VOLTO novembre 16, 2017 à 12:04 #

    Pouvoir personnel pour pouvoir personnel, pourquoi pas un Roi ? au moins, ce dernier serait Chrétien, incarnerait des institutions Chrétiennes, certes souveraines mais dont le pouvoir serait tempéré par les Lois Fondamentales du Royaume de France, charte coutmière de notre pays inspirèe par Dieu (Miracles de Tolbiac, de la vision prophétique de la vocation Catholique de la France lors du baptême de Clovis et qui donnera le Testament de Saint Rémy, du Songe d’Hugues Capet, Miracles confirmés par la Triple Donation de Sainte Jeanne d’Arc), lois Fondamentales qui désignent le Roi comme étant l’Aïné Salique, catholique, venu au monde en France de Naissance Légitime (les renoncatiuons d’Ultrecht n’étant pas valables, elles ne touchent que la personne, pas la ignée), gouvernant par Grand Conseil et ne pouvant disposer de la Couronne parce qu’elle ne lui appartient pas mais lui est déléguèe par Dieu.

    On serait loin d’un parvenu impulsif et capricieux, aussi intelligent, brillant, cultivé puisse-t-il être. Mais quand il y aura de nouveau la Monarchie, on sera surpris d’en voir bien d’autres, et les plus innatendus, venir à la soupe… du Roi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :