Coup de tonnerre à l’Elysée : Emmanuel Macron soutient le CER…

29 Jan

Une découverte (pas si surprenante que cela, après tout), au détour de quelques tweets d’Emmanuel Macron, et qui aurait pu passer inaperçue sans la vigilance de notre ami GJ :

(Merci à GJ pour…le montage)

Le 29 janvier 2018.

Publicités

4 Réponses to “Coup de tonnerre à l’Elysée : Emmanuel Macron soutient le CER…”

  1. Hervé J. VOLTO janvier 29, 2018 à 9:24 #

    Pour ceux qui prendraient le Rouyalisme en route, Le Royalisme est l’idée politique qui prône ou soutient la Royauté, c’est-à-dire un régime politique Monarchique dans lequel le chef d’une nation porte le titre de Roi ou de Reine, le plus souvent héréditaire mais aussi à titre méritoire.

    Pardon pour la longeur de ce commentaire, mais si notre Régent Présidentiel peut lire ce qui suit…

    A l’époque de la Révolution dite Française, le soutien du Roi est exprimé par l’insurrection Contrerévolutionnaire de Vendée, puis les Chouans et enfin les Chevaliers de la Foi. Sous la Restauration, il existait plusieurs tendances Royalistes, dont celle des ultra-royalistes. À partir de la Monarchie de Juillet, la cause Royale est soutenue par les Orléanistes (partisans de Louis-Philippe d’Orléans, devenu Roi des Français après le coup d force de 1830) et les Légitimistes, Royalistes partisans de la branche aînée Légitime des Capétiens de la Maison de Bourbon, représentée par le Roi Charles X (de 1824 à 1836), puis par son fils le « comte de Marnes », (pour les Légitimistes, le « Roi Louis XIX », de 1836 à 1844), puis par le neveu de ce dernier, qui porte d’abord le titre de duc de Bordeaux puis celui de comte de Chambord (pour les légitimistes, le « roi Henri V » de 1844 à 1883).

    A la mort du Comte Henri de Chambord sans enfants, un fort désintérets des Bourbons d’Espagne, très engagés à l’époque dans le combat Carliste, pour la cause Française amènera beaucoups de Légitimistes à se tourner vers la Divine Providence l’attente d’un Grand Monarque issu de la Survivance de Louis XVII.

    Aujourd’hui en France, plusieurs courants Royalistes :

    Le mouvement Légitimiste, qui reconnaît comme successeur des Rois de France l’aîné des Salique, Catholique et nés Français de naissance Légitime des Capétiens. L’Union des cercles légitimistes de France (vocation doctrinale) et l’Institut de la maison de Bourbon (vocation culturelle) regroupent une partie des Légitimistes, ainsi que le Centre d’études historiques, la Fédération des Associations Présence du Souvenir Bourbonien, l’Institut des sciences historiques, l’association des Lys de France, le Mémorial de France à Saint-Denys, l’association Vendée militaire, entre autres.

    Le mouvement Orléaniste, qui reconnaît comme successeur des Rois de l’aîné des Capétiens demeurés continûment Français, descendant en ligne masculine du frère cadet de Louis XIV. Plusieurs mouvements le soutiennent, dont la Nouvelle Action Royaliste (souvent considérée comme « de gauche »), mais aussi des mouvements qui se veulent les successeurs de l’Action Française, dont la Restauration Nationale qui bénéficie d’une implantation en province, ainsi que le Centre Royaliste d’Action Française essentiellement actif dans les milieux étudiants, sans oublier aussi le Groupe d’Action Royaliste (GAR) qui prendra naissance en 2008, afin de moderniser et crédibiliser au maximum le combat Royalistesur le plan politique.

    Le courant Providentialiste, qui s’en remet à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant sur le trône de France. Ce courant a été fondé par Jospeh de Maîstre, relayé par l’Association des amis de Marie-Julie Jahenny, la Contreréforme Catholique de l’Abbé Georges de Nantes, l’Action Royaliste Catholique du Vicomte Pierre d’André et rassemblé le 25 août 1988 par Alain Texier -Conseiller pour les Affaires Judiaires au CER- en l’Abbaye Notre-Dame de Fontevraud (Charte de Fontevrault), mouvement désirant DANS L’ATTENTE DU PRINCE, SERVIR LE PRINCIPE. Le MARQUIS André Le Sage DE LA FRANQUERIE, avec son ouvrage de référence LA MISSION DIVINE DE LA FRANCE, peut être considéré comme l’un des principaux auteurs Royalistes Providentialistes.

    Tous ces Royalistes ont en commun d’aimer le Roi et la France et de vouloir le retour du Roi en France. Et la Charte de Fontevrault, que j’ai l’honneur de représenter en Italie, entend rassembler des Royalistes de toute tendance, avec pour mot d’ore ce qui a été dit plus hut : danbs l’attente du prince, servir le Principe.

    Pourour ses partisans, le Royalisme consiste avant tout en une ambition pour la France : la volonté de redonner au pays sa position hégémonique qu’elle a eu jusqu’au début du siècle passé, où la France était encore considérée comme la Fille Aînée de l’Eglise et l’éducatrice des Peuples, de retrouver un Monarque apte à enclencher de grands projets, celle aussi de sortir du jeu des partis et de la politique à court terme qui caractérise, pour les Royalistes, l’exercice du pouvoir des hommes politiques de la république. Le Royalisme se pose pour certains comme une opposition au nouvel ordre mondial par le renforcement de l’État face aux institutions supranationales qui empiètent sur les libertés fondamentales des peuples. Ainsi la monarchie est à leurs yeux moins tyrranique que la république dans le sens où elle défend l’indépendance et l’autodétermination des peuples.

    Le Président Emmanuel Macron se pose en Royaliste -nos observateurs le supposent Orléaniste- et semble lire le présent blog. Suppression d’une certaine fiscalité confiscatoire, sécurité, immigration, calais, évacuation de N.D. des Landes, militaires à l’honneur, France attactrive, croissance, etc… on serait presque tenté de dire:

    -A, la fin… la critique est aisée mais l’art est difficle : laissons-le donc bosser !

    Il n’ aurait plus qu’à s’excuser le 19 Mars 2018 pour ses grosses C… hoses hors propos dite sur la présence Française en Algérie comme ayant été un crime de guerre, et il aurait l’adhésion -l’amour ?- des Rapatriés d’Algérie qui, jusque là, se sentaient obligés de voter FN.

    Car attention ! à l’heure où l’Amérique est à bout de souffle, l’Angleterre en mode Brexit, l’Allemagne ingouvernable, l’Espagne en crise avec la question Catalanne, l’Italie… pas fiable, seul la France attire les investisseurs étrangers qui connaissent le sérieux de la France et la qualité de sa production : la France semble reprendre sa place au coeur de l’Europe et celà plait autant aux Français qu’aux économistes européens. La France dans l’Europe, pas l’Europe dans la France : c’est ce que voudraient les Royalistes dans l’attente du Roi…

    Mais pour être cohérant, le Président Macron devra opérer une baisse massive des taxes, impôts et autre retenues confiscatoires. il devra freiner le mondialisme en protégeant notre industrie et notre agriculture. Comme se rappeller le fait que Louis XIV fit le Grand Siècle Français par un fort protectionisme économique -appellé en histoire de la politique et en Histoire tout court COLBERTISME- appuyé sur un puissant ordre moral, la France étant avant tout, comme l’a dit le Général De Gaulle lui-même, « un peuple de européen de race blanche et de religion Chrétienne »…

  2. Hervé J. VOLTO janvier 29, 2018 à 9:45 #

    La ligne Royaliste : dépasser les clivages entre la Droite et la Gauche, se rassembler pour l’indépendance nationale, l’identité Chrétienne de la France, le progrès social, la solidarité et la promotion du modèle culturel Français.

  3. Hervé J. VOLTO janvier 30, 2018 à 2:36 #

    Si le Président Macron se dit vraiment Royaliste -nos obsvervateurs nous le décrivent en effet comme d’obédiance Orléanistes, avec une tendance à l’analyse très voisine de celle de la NAR- et s’il lit vraiment les blogs Royalistes parmi les plus sérieux et les plus importants, nous ne pourrions que lui suggérer de changer le nom de son parti LA REPUBLIQUE EN MARCHE en LA FRANCE EN MARCHE : celà serait vraiment un acte de pensée Royaliste.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Appel de laïcs à prier aux pieds de Notre Dame de Pontmain les 16,17 et 18 février 2018, pour que vienne la résurrection du Royaume de France ! - Cril17 - janvier 30, 2018

    […] Coup de tonnerre à l’Elysée : Emmanuel Macron soutient le CER… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :