20 Mars 1778. la France devient la première puissance à reconnaître l’existence d’un État américain indépendant.

20 Mar

Visite de Benjamin Franklin par Charles Gravier de Vergennes
20 mars 1778

La visite que font Benjamin Franklin et deux autres plénipotentiaires à Louis XVI en 1778 est d’une importance capitale. Depuis la Déclaration d’indépendance par le Congrès américain le 4 juillet 1776, la guerre pour l’indépendance entre l’Angleterre et les colonies fait rage. Pour s’assurer la victoire, le Congrès nomme des représentants dans toutes les cours d’Europe. La France, qui ressort extrêmement affaiblie de la guerre de Sept Ans, a perdu une grande partie de ses possessions, notamment en Amérique du Nord. Les traités signés avec l’Angleterre, qui récupère les territoires français, sont perçus comme humiliants par l’opinion publique. C’est donc en France, que la cause américaine aura le plus d’écho. Le comte de Vergennes mène des tractations secrètes avec ceux que l’on appelle les insurgents, les partisans de l’indépendance américaine. D’autres sont plus prudents. Ainsi, Turgot, contrôleur général des finances, est favorable à la paix. De son côté le roi Louis XVI a des réticences à soutenir un Congrès démocratique qui se rebelle contre une monarchie, qui en outre, est la première puissance navale au monde. Après de longues tractations, les négociations aboutissent à la signature d’un traité.

C’est ce document que remet le roi Louis XVI aux trois représentants de la jeune république autoproclamée en ce 20 mars 1778. Par ce geste la France devient la première puissance à reconnaître l’existence d’un État américain indépendant…

Le texte qui suit est un récit fictif

Publicités

Une Réponse to “20 Mars 1778. la France devient la première puissance à reconnaître l’existence d’un État américain indépendant.”

  1. Hervé J. VOLTO mars 20, 2018 à 8:46 #

    Violer la Légitimité de l’Angleterre a peut-être rpovoqué un précédant qui a banalisé les émeutes révolutionnaires chez nous et, par là, la Révolutiuon dite Française toute entière. C’était en tout cas la crainte de Marie-Amnntoinette, qui ne fut pas écoutée, hélas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :