Attendez-vous à voir débarquer en Europe de plus en plus de migrants éthiopiens…musulmans.

29 Mar

Ils sont pourtant déjà nombreux à s’entre-tuer avec des hordes de Soudanais, d’Erythréens ou d’Afghans sur les routes du Calaisis pour maîtriser l’assaut des camions et le passage de la Manche par les uns et les autres vers le Royaume-Uni (Lire « Immigration: la sélection naturelle ne se fait pas qu’en mer Méditerranée » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/03/19/immigration-la-selection-naturelle-ne-se-fait-pas-quen-mer-mediterranee/). Mais ce n’est sans doute encore rien à côté de ce qui nous attend.

Car là-bas, en Ethiopie, les qeerroo de la région d’Oromia, sont en lutte armée contre le pouvoir central.

Dans la langue des Oromo, qeerroo signifie  » jeune homme non marié « . Mais, pour la plupart d’entre eux, ce mot veut dire bien plus.  » Ce sont des combattants pour la liberté « , lâche l’un d’entre eux. Ils sont principalement musulmans quand la majorité de la population est…chrétienne.

Carte de l’Ethiopie avec la région d’Oromia en rouge

Sur le terrain, ils affirment lutter en faveur de la démocratie et d’une meilleure représentation de la communauté oromo, qui s’estime marginalisée depuis des décennies. Pour beaucoup, ils ne défendent pas seulement la cause de cette dernière, mais celle d’une jeunesse éthiopienne désabusée.

Leur influence grandissante inquiète le pouvoir central : la police fédérale a annoncé en janvier l’ouverture d’une enquête sur ces jeunes, accusés de vouloir déstabiliser le pays. Depuis quelque temps, leurs revendications se font de plus en plus entendre et leurs appels à l’action sont massivement suivis à travers la région Oromia. Les mouvements de grève et les blocages de routes ont paralysé pendant quelques jours l’économie éthiopienne, Addis-Abeba étant enclavée dans cette région.

La diffusion de leurs messages sur les réseaux sociaux par des militants de la diaspora, déjà présents à l’étranger et en Europe en particulier, accroissait encore leur force de frappe. C’était avant que la connexion Internet soit totalement coupée dans les régions – l’Internet mobile était déjà indisponible depuis fin 2017. Les qeerroo ont toutefois réussi à s’organiser sur le terrain et à lancer, le 12  mars, une opération de blocage des camions transportant de l’essence pour exiger la levée immédiate de l’état d’urgence.

Personne ne sait vraiment qui est derrière ce mouvement.  » Ils agissent dans l’ombre « , assure un jeune garçon à la coupe afro et au regard dur qui se dit qeerroo.  » Personne ne veut s’exposer. » Mais, si aucun dirigeant n’est donc identifié, un nom est souvent mentionné : celui de Jawar Mohammed, directeur exécutif d’Oromia Media Network (OMN), une chaîne de télévision interdite en Ethiopie dont le siège est aux Etats-Unis. Ce héraut controversé des Oromo est le premier à diffuser les appels des qeerroo sur Twitter et Facebook, où il a plus de 1  million d’abonnés. Il ferait partie d’un  » comité central  » à la composition mystérieuse, selon un jeune Oromo qui se dit coordonnateur du mouvement dans la ville d’Adama. Ce comité donnerait des ordres depuis Addis-Abeba – et l’étranger, donc –, qui seraient ensuite évalués par d’autres têtes pensantes en région. L’information est difficilement vérifiable.

Sur le terrain, cette nébuleuse serait plus hiérarchisée qu’elle n’en a l’air, avec des chefs locaux par quartier et des jeunes chargés de diffuser l’information : textos, appels, porte-à-porte et bouche-à-oreille ont remplacé les réseaux virtuels.  » La stratégie et les tactiques utilisées dépassent la capacité de contrôle du gouvernement « , affirme l’un d’entre eux. Un peu comme dans les pires banlieues de nos villes…

Cette jeunesse n’a plus peur de l’interdiction de manifester ou de faire grève en vigueur sous l’état d’urgence, d’où la crainte qu’elle devienne incontrôlable.  » Ce n’est pas dans la philosophie des qeerroo de détruire, ils sont pacifiques « , jure une jeune institutrice en formation à l’université de Jimma, à 350  km d’Addis-Abeba, dans la région Oromia. Elle aussi se considère qeerroo. Mais,  » parmi eux, il y a des gens violents « , admet son amie. Certains craignent d’ailleurs des attaques sur la base de l’appartenance communautaire, notamment à l’encontre des Tigréens, qui représentent 6  % de la population mais qui sont accusés par les manifestants de détenir tous les leviers du pouvoir.

Dans le centre-ville de Jimma, Hassein Hussein, presque 50  ans, est préoccupé.  » Ces jours-ci, on parle aux jeunes de paix vingt-quatre heures sur vingt-quatre, dit-il. Le gouvernement promet des changements. Il leur faut patienter. «  Au moins jusqu’à la désignation du prochain premier ministre, dont l’identité devrait être dévoilée dans les prochains jours et mettre fin à la crise politique majeure qui secoue l’Ethiopie. À moins qu’elle l’amplifie davantage !

Et, pendant ce temps-là, les départs de jeunes Oromos s’accélèrent sur les pistes de la corne africaine, en direction de la Libye et de l’Europe. CQFD.

Le 29 mars 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

3 Réponses to “Attendez-vous à voir débarquer en Europe de plus en plus de migrants éthiopiens…musulmans.”

  1. Cril17 mars 29, 2018 à 1:30 #

    Pas de problème ! Macron a prévu l’arrivée de 100 imams d’Algérie pour le procahin ramadan ! Allo la CEF et la catho de Paris : Il faudrait peut-être accélérer la cadence de formation d’imams en vue de la catharsis désormais en cours et qu’Aristote ne pouvait pas imaginer dans son dialogue avec Platon !

    La République en marche vers une catharsis apocalyptique ? [ MAJ 29/03 – 12 h 50 ]
    http://cril17.eu/republique-marche-vers-catharsis-apocalyptique-maj-2903-12-h-50

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :