Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Le Camp des Saints, c’est maintenant.

4 Avr

Nombreux sont hélas ceux qui ont oublié la pertinence de l’ouvrage impérissable de Jean Raspail. Et il faut que ce soit le ministre de l’intérieur lui-même, Gérard Collomb, qui en rappelle l’actualité à ses amis députés de La République en Marche !

Selon lui, certaines régions françaises « sont en train de se déconstruire parce qu’elles sont submergées par des flux de demandeurs d’asile ». « Si nous restons sans réaction ce sont quelques centaines de milliers de personnes qu’il nous faudrait accueillir chaque année en France », a-t-il défendu avant d’ajouter : « Peut-on penser que nous pourrions construire chaque année une ville de taille moyenne pour accueillir ces réfugiés ? »

ET ENCORE EST-IL LOIN DU COMPTE…

« Si nous ne le faisons pas où iront-ils ? S’installer dans des quartiers paupérisés où ils iront ajouter de la misère à la misère », a encore prédit le ministre avant de poursuivre : « Si on a des populations totalement marginalisées (…) alors il ne faudra pas s’étonner que se passent demain dans notre pays un certain nombre de dérives. »

Pourquoi l’avoir volontairement ignoré jusqu’alors ? Pourquoi ne pas se donner réellement aujourd’hui les moyens de s’y opposer ? La réponse est ici :

 » LE GRAND REMPLACEMENT. »

Le 4 avril 2018.

Du Plessis

Publicités

Une Réponse to “Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Le Camp des Saints, c’est maintenant.”

  1. Hervé J. VOLTO avril 4, 2018 à 1:36 #

    En fait, nous vivons les évènements décrits dans le CAMP DES SAINTS, mais au ralenti…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :