Billet d’humeur du sieur Du Plessis : C’est à pleurer…

12 Juin

…De tristesse face à de telles âneries. Pas étonnant que le royalisme se porte si mal en France ! Jugez-en :

Le chef de la « Maison royale de France » (entendez qu’il ne s’agit que de la branche cadette de la maison de Bourbon), le comte de Paris, a récemment publié une mise au point à propos des obsèques de son neveu S.A.R. le Duc Frédéric de Wurtemberg, célébrées le vendredi 25 mai dernier.

Le comte de Paris y précisait que n’ayant pu se rendre aux obsèques de son neveu, le prince avait désigné pour le représenter officiellement, et donc tenir son rang, son frère, S.A.R. le Duc d’Orléans et non son fils, le « Dauphin de France » (entendez qu’il s’agit du prince Jean d’Orléans, fils du comte de Paris avec lequel, manifestement, les relations paraissent tendues).

Le « Dauphin » était naturellement présent, mais contrairement à ce qui a pu être écrit sur internet et dans  Point de vue ( connu pourtant pour être l’hebdomadaire de l’actualité heureuse !), le prince n’y représentait pas le « Chef de la Maison royale de France« , ajoute le comte de Paris.

À pleurer vous dis-je. Mais la République se marre…

Le 12 juin 2018.

Du Plessis

 

Publicités

5 Réponses to “Billet d’humeur du sieur Du Plessis : C’est à pleurer…”

  1. Hervé J. VOLTO juin 12, 2018 à 6:27 #

    -Avant d’êre Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que je suis Royaliste parce que je suis Catholique et Français (Maurice d’Andigné) !

    Marie-Julie Jahenny (1850-1941) est une voyante Catholique bretonne de Blain, près de Nantes, qui eut des extases et porta les stigmates du Christ. Ses visions prophétiques révèlèrent des catastrophes pour notre France contemporaine -on y est- mais aussi le retour d’un Roi pour sauver l’Eglise et la France.

    Le Royalisme persiste malgrès les décennies et les condamnations mais il est fortement divisé. Trois courant dominent avec trois Prétendants :

    1. Le courant Légitimiste avec le PrinceLOUIS DE BOURBON. Le Légitimisme s’en remet au principe Royal qui est que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu. Le Survivantisme, qui croit en la survivance de Louis XVII, et le Parmisme, constitué autour du Prince Sixte-henri de Bourbon-Parme et qui ne croit ni en la survivance de Louis XVII ni en la Légitimité du Prince Louis de Bourbon mais entend appliquer en France les principes carlistes -Dio, Ptria, fuoros y Rey legitimos (Dieu, Patrie, Foyers et Roi Légitime)- ne sont que des néo-Légitimismes : le principe est le même, seul le Prétendanht change.

    2. Le courant Orléaniste avec le Prince JEAN D’ORLEANS. L’Orléanisme, au contraire du Légitimisme, s’en remet à la volonté populaire pour l’appel au Roi, vu comme une impérieuse nécessité nationale, la Monarchie étant à leurs yeux la présence du Sacré dans le pouvoir, la continuité de la France, le destin national incarné par un Souverain indépendant des capprices du suffrage universel et du diktat de établissements banquaires.

    3. Le courant Providentialiste avec un Roi inconnu, dont on ne connaît que le nom : HENRI DE LA CROIX. Le Providentialisme a pour principe de s’en remettre à Dieu pour le choix et l’avènement du Roi à venir.

    Marie-Julie Jahenny, dans plusieurs extases, a annoncé le futur Grand Monarque SMTC HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois), ROI DE FRANCE ET D’ITALIE, EMPEREUR DES CHRETIENS: ce ne sont pas les prétendants que l’on nous présente aujourd’hui qui seraient appellés à siéger sur le Trône de France.

    Cette dernière prophétie semble confirmer et appuyer le mouvement Providentialiste parce que le Grand Monarque annoncé serait inconnu jusqu’au dernier moment. Il est précisé qu’auparavant, il y aurait un faux Roi dont il faudrait se méfier.

    Ainsi les prophéties du Grand Monarque parlent effectivement d’un retrour à la Monarchie en France. Dans un contexte de de crise majeure, de guerres civile et mondiale, le Roi sera pour nous le seul Salut dans ce cahos.

  2. Hervé J. VOLTO juin 12, 2018 à 6:38 #

    Aussi étonnant celà que celà puisse-t-il paraître, il existe encore en France des Royalistes pour voir un Roi gouverner la France.

    Concervé dans les archives Royales de Madrid, Il Ceremoniale istorico e politico (c’est écrit en italien, ce qui laisse à penser que ce serait la copie destinée au Royaume de Naples et des Deux-Siciles), sous le titre Opera utilissima per gli ambasciatori, définit ainsi la titulature du Roi de France :

    -Louis XV (le nom du Roi de l’époque), par la Grâce de Dieu Roi de France et de Navarre, du Siège Apostolique le Bienfaiteur héréditaire, de l’Eglise de Rome le Protecteur perpétuel, de la Liberté des Lieux Sainte le Défenseur Souverain du droit.

    Ici se trouve la Mission Divine du Roi de France.

    Car le Roi de France n’est pas un Roi comme les autres : c’est le Lieutenant du Christ sur Terre (Romains 13:1-2), tel un nouveau Constantin. La France n’est pas un pays comme les autres : c’est la Fille Aînée de l’Eglise et l’Educatrice des Peuples. La Révolution dite Française n’est donc pas autre chose qu’une oeuvre satanique ayant pour but la déchristianisation de la France, “nation des Francs qui a Dieu pour fondateur”.

    Et si nous sommes Royalistes aujourd’hui en France, ce n’est pas que pour avoir une Famille Royale à aimer comme en Grande Bretagne -Dans la parfumerie, la mode et l’édition, en france l’étiquette Royale fait MONARC-CHIC : on ne compte plus les magazines people (prononcer « pipole ») faisant son miel du mariage Royale et du Baptême princier, et certains chroniqueurs Royaux parmi les meilleurs vont jusqu’à être nommé au sein d’une misssion Présidentiel pour la défense du patrimoine- mais aussi et peut-être avant tout parce que comme Maurice d’Andigné l’a dit :

    -C’est à la Légitimité Catholique et Royale que nous devons revenir… ce ne sont pas les hommes, si éminants soient-ils, qui sauvent un pays, ce sont les insitutions !

  3. Hervé J. VOLTO juin 12, 2018 à 6:53 #

    La question suivante sera donc : existe-t-il une perspective d’action Royaliste en France aujourd’hui, en ce commencement de XXI° siècle?

    D’abord, 74% des Français réclament un chef, qui commende et qui mettent de l’ordre: les principes Royalistes -continuité, rassemblement, arbitrage- demeurent parfaitement adaptés au siècle qui commence. Pour ses partisans, le Royalisme consiste avant tout en une ambition pour la France : la volonté de redonner au pays sa position hégémonique de Fille Aînèe de l’Eglise et d’Educatrice des Peupels qu’elle a eu jusqu’au début du siècle passé, de retrouver un Monarque apte à enclencher de grands projets, celle aussi de sortir du jeu des partis et de la politique à court terme qui caractérise, pour les Royalistes, l’exercice du pouvoir des hommes politiques de la république. Le Royalisme se pose pour certains comme une opposition au nouvel ordre mondial par le renforcement de l’État face aux institutions supranationales qui empiètent sur les libertés fondamentales des peuples. Ainsi la monarchie est à leurs yeux plus « démocratique » que la république dans le sens où elle défend l’indépendance et l’autodétermination des peuples.

    Ensuite, de plus en plus de Français sont aujourd’hui sensibles à l’hypothèses d’une restauration de l’institution qui donna naissance à la France, la fit s’épanouir et prospérer jusqu’à atteindre un degré de civilisation dont l’Histoire universelle admire encore la Grandeur. REDISONS LE : dans la décoration, l’édition et la parfumerie, l’étiquette royale fait MONAR-CHIC. On ne compte plus les magazines people et les émissions télé qui font leur miel du mariage Royal ou du baptême Princier !

    Deux mots sur la Chevalerie. Un Ordre de Chevalerie sert à deux choses: anoblir un roturier méritant comme on le voit encore en Angleterre, et fidéliser une Noblesse déjà existante comme on le voit encore en Espagne.

    Les vrais Royalistes comprendront que l’une des fonctions Royales soit non seulement rayonner dans le Royaume visible, mais encore de faire rayonner aussi les sujets qui l’entourent: de même que le Soleil, en projetant ses rayons bienfaisants sur les astres qui l’environnent, les fait briller à leur tour. Cette métaphore louis-quatorzienne nous fait comprendre de quelle façon la Royauté, vécue comme l’ascension de chacun vers un idéal moral et politique, est une réalité à nouveau envisageable !

    Pour un vrai Chrétien, seule la Chevalerie peut extraire du chaos actuel un Ordre conforme au plan Divin.

    Enfin, la France de Dieu, le Royaume de Marie ne peut pas périr : IL FAUT QU’IL VIENNE !

    LE ROYALISME EST UNE IDEE BELLE ET NOBLE, QUI SATISFAIT CE QUE L’ON ADE MIELLEUR EN NOUS : L’HEROISME, LE SENS DU SACRE ET L’IDEAL !

    Mais attetion ; réalistes, nous, Royalistes, nous prenons garde à ne pas dépenser nos forces en vain. Obstinés, nous continuons notre route, jamais las d’aimer le pays qui par son seul nom nous honore tous, jamais las d’aimer ce peuple auquel nous appartenons. Peuple déroutant, inattendu, comme un volcan d’Auvergne qui se réveillerait. Peuple désabusé qui se méprise lui-même, qui déçoit parfois mais qui triomphe à Bouvines, à Patay, à La Marne. Peuple pour qui le Ciel lui-même s’est ouvert! Peuple indigne de sa Grandeur, mais sans qui rien de grand n’a pu se faire.

    Peuple à qui il ne manque qu’un roi pour être heureux…

  4. Hervé J. VOLTO juin 12, 2018 à 7:17 #

    La ligne politique du Royalisme s’axera autour de deux fidélités :

    EN PREMIER LIEU, une fidélité à la tradition politique Capétienne de la France qui s’inscrit dans l’espérance Royale et porte deux projets essentiels pour l’avenir :

    -L’attachement à la Souveraineté de la France, aussi bien contre l’Union européenne technocratique que les grandes puissances et organismes financiers et économiques qui agissent à l’international,

    -La défense de l’identité gréco-romaine et celto-Chrétienne de la France et de l’intérêt général contre l’œuvre des lobbies, groupes de pression et partis politiques républicains.

    EN SECOND LIEU, une fidélité à l’héritage Chrétien de la France, lui-même incarné dans deux dimensions :

    -La promotion des valeurs fondamentales de la civilisation, notamment la défense de la famille ou la défense de la Vie,

    -La filiation à un modèle socio-politique porté notamment par les Catholiques Sociaux, contre le capitalisme sauvage planétaire.

    La conviction du Royalisme, enfin, s’enracine autour d’une fidélité absolue envers le Divin Christ-Roi et en son Lieutenant qu’il voudra bien nous donner, qui qu’il sera, Aîné invible des Bourbons et Roi légitime de France, Fils aîné des Coeurs Unis de Jésus et de Marie…

  5. Hervé J. VOLTO juin 12, 2018 à 7:20 #

    Un dernier pour la route…

    Le Royalisme possède donc des principes d’action qui sont ceux de la Monarchie traditionnelle. Entre autres :

    -Restauration de l’autorité de Dieu et de Son Lieutenant, du prêtre, du père de famille, et reconnaissance publique de la dignité de toute personne qui travaille pour le bien commun, prêtres, Chevaliers, ou tout simplement Cathos Tradis et autres citoyens honnêtes.

    – Promotion de la famille.

    La Noblesse, c’est la reconaissance publique du rôle social de la famille.

    La Royauté, c’est le couronnement de la famille et de l’Etat. Voulus chrétiens.

    – Décentralisation, toujours dans l’esprit de responsabiliser les hommes pour les faire participer au bien commun : autonomie des provinces qui la désirent, constitution de corporations pour les métiers qui le souhaitent…

    Etre Royaliste, c’est avoir notre propre Histoire, notre espérence Monarchiste, mais c’est aussi un devoir envers Dieu qui a voulu la Royauté Très Chrétienne en France, Monarchie de droit Divin interrompue en 1789 et restaurée de 1814 à 1830. Ce devoir envers Dieu, nous devons le concrétiser par l’action, et nous pouvons mettre en oeuvre cinq démarches pour aider à la Restauration :

    1ー) Refaire découvrir l’Histoire de France aux Français.

    2ー) Dénoncer les réseaux occultes qui rongent la France.

    3ー) Remettre l’Eglise au centre de la cité, remettre Dieu au centre de nos vies, remettre le Divin Christ-Roi au centre de la politique.

    4ー) Défendre avec le Marquis de La Franquerie le principe Royal : le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu.

    5ー) Construire l’Arche Franco-Catholique chère à Charles Maurras : la première préparation sera spirituelle, la seconde intellectuelle, la troisième personnelle, le tout pour créer des réseaux Catholiques et Royalistes, tout en laissant humblement à la Divine providence le choix du Roi à venir.

    En attendant, les Rois de France pont assez servi notre Patrie durant 1500 ans -ces derniers 1000 ans comme Dieu le voulait, et ce jusq’en 1830- pour que nous, Royalistes, nou portions RESPECT, SYMPATHIE et AFFECTION a l’ensembles de leurs DESCENDANTS ACTUELS : aujourd’hui, LES BOURBONS…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :