Le compérage franc-maçon au coeur de la République française.

27 Juin

Tout le monde le sait désormais, l’ancien garde des sceaux de François Hollande, Jean-Jacques Urvoas, a été mis en examen, mardi 19 juin, par la commission d’instruction de la Cour de justice de la République dans l’affaire des informations transmises à Thierry Solère entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2017.

Cette affaire, révélée par Le Canard enchaîné en décembre 2017, avait très rapidement débouché sur une saisine officielle de cette juridiction spéciale à qui il revient de juger les ministres ou anciens ministres pour les crimes ou délits commis dans l’exercice de leurs fonctions. La Cour de justice avait ouvert une enquête le 16 janvier 2018.

C’est une violation présumée du secret de l’enquête qui est reprochée au dernier ministre de la justice du quinquennat de François Hollande. M. Urvoas aurait profité des pouvoirs liés à sa fonction entre les deux tours de la présidentielle pour demander à la direction des affaires criminelles et des grâces une synthèse de l’enquête préliminaire ouverte pour « fraude fiscale », « blan­chiment », « corruption », « trafic d’influence » et ­ « recel d’abus de biens ­sociaux » (ouf ! Rien que çà…) à l’encontre du grand donneur de leçons devant l’Eternel qu’est Thierry Solère, alors député Les Républicains des Hauts-de-Seine mais très vite rallié à La République en marche d’Emmanuel Macron (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/12/13/petite-plongee-dans-le-marigot-des-copains-et-des-coquins/). Il en fut d’ailleurs récompensé : 

« Dis-moi qui sont tes amis et je te dirai qui tu es »

M. Urvoas aurait ensuite transmis ces informations confidentielles à l’intéressé qui faisait partie des noms alors cités pour un poste important dans le premier gouvernement de l’ère Emmanuel Macron mais qui était surtout l’un de ses amis francs-maçons…

Les deux hommes avaient pourtant pris des précautions en communiquant par l’application de messagerie cryptée Telegram. Mais les policiers de l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales sont tombés sur ces messages lors d’une perquisition au domicile de M. Solère, en juin 2017. Il en est ressorti que cette transmission s’est effectuée en deux temps. Une première fiche d’action pénale a été envoyée le 4 mai 2017 par M. Urvoas. Mais M. Solère, s’inquiétant auprès du ministre de la justice de la relative ancienneté des éléments de cette synthèse, une mise à jour est demandée en urgence par le garde des sceaux à la DACG. Le lendemain, le ministre a fait parvenir une actualisation de cette fiche avec de nouvelles précisions sur l’affaire visant le député. Des faits que l’ancien ministre ne conteste pas.

Derrière l’affaire Urvoas, c’est toute l’institution judiciaire qui est déstabilisée, renforçant les soupçons de connivence entre la justice et le pouvoir politique. Le débat sur la remontée des informations sur les enquêtes sensibles à la chancellerie devrait rebondir.

C’est à vomir.

Le 27 juin 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA. 

Publicités

Une Réponse to “Le compérage franc-maçon au coeur de la République française.”

  1. Hervé J. VOLTO juin 27, 2018 à 12:29 #

    Pour les propfanes comme votre pauvre serviteur, les loges maçonniques semblent se diviser en gros en deux grands obédiances :

    1. Grand Orient : loge de Gauche et athée. Mittérand, Chirac et hollande en furent ou en sont encore.

    2. Grande Loge : de droite et multiculturaliste, c’est à dire que l’on y met aucontraire du GM toutes les religions sur le plan. Sarkosy y en sont. Macron pourrait y y en être.

    Les loges dites Néo-Templières font partis de cette dernière. On y accepte des rites Chrétiens. Chacune des deux obédiances est divisée à leur tour en « rites ».

    L’actuel Comte de Paris appartiendrait à l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal. En langage maçonnique, l’Art Royal est l’art du gouvernement secret.

    Une singerie de la Congrégations de l’Ordre des Chevaliers de la Foi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :