La couronne ? Non, merci (suite).

28 Juin

Quelle tristesse ! Assister à la lente agonie d’un  » webzine  » royaliste qui fut si brillant nous consterne. Plus d’un mois sans la moindre publication…Alors que nous offrions notre dynamique collaboration lors du dernier changement de direction mais que celle-ci fut écartée avec mépris. Le désespoir régulièrement affiché par nos amis de Royal-Artillerie sur l’état affligeant du royalisme français nous apparaît hélas d’une lucidité sans faille.

Revoyons les différentes étapes de ce désastre et, pour cela, voici ce que nous écrivions dans les pages de notre blogue le 12 mars 2018 (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/03/22/la-couronne-non-merci/) :

«  Le mouvement royaliste français est gravement malade au point que nous craignons pour son existence ou qu’il ait même encore la volonté d’offrir au Roi sa couronne.

Nous avions déjà à déplorer les séquelles persistantes d’une guerre dynastique d’un autre âge entre deux branches de la même familles mais dont on finissait par croire qu’avec le temps et, surtout, la nécessité de faire front face à l’héritage désastreux de la République, elle ne tarderait pas à mourir de sa belle mort.

Hélas, que croyez-vous qu’il arriva ?

D’un côté, de nouvelles querelles entre le père et le fils de la branche cadette avec, en point d’orgue, les obsèques de l’aîné de ses descendants. De l’autre, la mise au point d’une infaillible machine à faire perdre, d’un brûlot explosif :l’invention d’un légitimisme de stricte obédience qui se distinguerait (dans tous les sens du terme) des autres ! Un effet collatéral de la maçonnerie, qui sait ?

Lorsque fin 2012 ( quelques mois après la fondation du Conseil dans l’Espérance du Roi) Dominique Hamel, CJA, créa VEXILLA GALLIAE (L’étendard de la France), premier site de presse royaliste, s’affirmant certes légitimiste mais d’un légitimisme ouvert et tolérant, nous fûmes ravis tant ce nouveau site venait parfaitement compléter notre propre action de contre-gouvernement de la France. Notre démarche étant de réunir un certain nombre de Conseillers, appartenant à l’ensemble des courants du royalisme français mais refusant toute prétention dynastique particulière en notre sein.*

C’est ainsi que nous avons collaboré, dès 2013, aux publications du site de Dominique Hamel par plusieurs billets politiques et culturels mais aussi par la réalisation d’un armorial capétien, consacré à la branche aînée de la maison de Bourbon et qui fait encore référence :

http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/533-l-heraldique-capetienne-la-branche-ainee-de-la-maison-de-bourbon-1ere-partie

http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/550-l-heraldique-capetienne-la-branche-ainee-de-la-maison-de-bourbon-2eme-partie

http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/581-l-heraldique-capetienne-la-branche-ainee-de-la-maison-de-bourbon-3eme-partie

https://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/643-l-heraldique-capetienne-la-branche-ainee-de-la-maison-de-bourbon-4eme-partie

https://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/726-l-heraldique-capetienne-la-branche-ainee-de-la-maison-de-bourbon-5eme-partie

Tout alla bien jusqu’à ce que le vent se levât et la mer grossît. Dominique Hamel quitta le navire. Puis d’autres après lui. La qualité de certains écrits s’en ressentit, l’administration laissa à désirer et la gestion des commentaires des lecteurs devint défaillante. Nous en fîmes d’ailleurs la remarque à plusieurs reprises aux administrateurs. Au point que, dans sa dernière mouture….les commentaires des lecteurs, autrement dit l’âme du site, sont tout bonnement supprimés. Nous éloignant ainsi des paroles de Beaumarchais, dont Le Figaro fit sa devise : « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur. »

En 2015, la Rédaction en chef fut confiée à Frédéric de Natal dont on put espérer qu’il redresserait la barre. Mais, peut-être que les difficultés rencontrées furent trop importantes car, dès la fin de l’année 2017, il quitta lui aussi le navire avec démission devenue effective le 21 janvier 2018 (une date terriblement symbolique !). Quelques jours plus tard, nous apprenions son remplacement par Loïc Baverel, issu de l’Alliance Royale et des Cercles légitimistes ce qui sembla de bonne augure même si la situation présente de la France ne nous paraisse pas pouvoir trouver des solutions dans les querelles dynastiques motifères que nous évoquions plus haut.

Aussitôt, un appel à de nouveaux contributeurs fut lancé par l’équipe éditoriale. Soucieux d’aider à relancer et à enrichir de notre expérience le travail de cette nouvelle équipe, nous lui répondions favorablement dès le 17 février, par ce courriel :

« Bonjour à tous, 

Votre invitation à collaborer à Vexilla Galliae m’amène à vous proposer la participation du Conseil dans l’Espérance du Roi à la rédaction d’articles d’actualité pour l’enrichissement de votre ligne éditoriale. Nous sommes à votre disposition pour en discuter si cette proposition vous intéresse.

Très cordialement.
Jean-Yves Pons« 

Le 19 février, nous recevions de Loïc Baverel le message suivant :

« Cher Monsieur,
J’accuse réception de votre aimable proposition.
Je regarde ça ce soir avec l’équipe VG et vous donne une réponse ce soir ou demain.
 
En vous renouvelant mes remerciements,
 
Loïc Baverel
Directeur de publication« 
De cette date (malgré rappel) jusqu’au 12 mars ce fut un long silence radio mais, le 12 en effet, nous recevions à notre grande surprise le message suivant :

«  Bonjour cher Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette réponse tardive.
Je ne suis à ce jour pas capable de vous donner une réponse, il s’avère en effet que dans l’équipe personne ne connaissait votre mouvement (ndcer: voir ci-dessus !). Nous sommes donc un peu en peine pour déterminer si celui-ci est en accord avec la ligne éditoriale.
 
Afin d’objectiver la sélection des candidatures, nous avons décidé de créer un bref questionnaire que nous adressons à l’ensemble des personnes qui sont volontaires pour rejoindre l’équipe bénévole de VG (Vexilla Galliae). Nous venons de le terminer.
 
Ainsi, si vous êtes toujours intéressés, accepteriez-vous de remplir ce questionnaire en ligne svp ? Les personnes qui ont accepté de tester le questionnaire pour nous ont mis entre 1 minute 30 et 2 minutes à le remplir.
 
 
Prévenez moi quand c’est fait svp, je n’ai pas d’alerte quand un questionnaire est validé.
 
Merci,
 
Loïc Baverel « 
Le Conseil dans l’Espérance du Roi devenait-il interdit de séjour en Légitimité ou quelqu’un voulait-il lui faire un procès en légitimité ?
Rappelons quand même la pérennité de notre action depuis mi-mars 2012, récompensée par un lectorat de notre blogue sans cesse croissant depuis cette date (près d’un millier de lecteurs hier !). Est-ce uniquement par hasard ? Rappelons aussi le résumé que nous faisions déjà de l’état du mouvement royaliste contemporain dans un commentaire de juillet 2012 apporté à l’éditorial de notre ami Gérard de Villèle, dans Le Lien légitimiste, et intitulé « Maldonne, vous avez dit maldonne? Pas si sûr… » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/07/10/maldonne-vous-avez-dit-maldonne-pas-si-sur/). 
Alors, coopérant mais fidèles à nos convictions, nous répondîmes au fameux questionnaire proposé bien qu’il rappelât des méthodes sombres de notre Histoire…Et ce qui était prévisible arriva, sous la forme du courriel suivant daté du 20 mars 2018 :

«  Bonsoir cher Monsieur,

Je vous remercie d’avoir pris le temps de remplir ce questionnaire.

Il s’avère que notre ligne éditoriale est plus stricte et cohérente sur le plan doctrinal qu’avec la précédente équipe. Nous souhaitons nous inscrire dans la ligne de la doctrine légitimiste traditionnelle.

Après lecture de vos réponses nous constatons que votre vision et votre positionnement stratégique diffèrent des nôtres.

Dans un soucis de cohérence dans la ligne éditoriale, nous ne pouvons malheureusement pas vous intégrer dans l’équipe des contributeurs.

Bien cordialement,

Loïc Baverel  »

DONT ACTE !

Ou comment se tirer une balle dans le pied et mieux s’enfermer entre soi. La couronne ? Non, merci !

Mais le principe et la volonté du CER ne changeront pas :

Vexilla Regis prodeunt, fulget Crucis mysterium,

Les étendards du Roi s’avancent, et la lumière de la Croix resplendit de son mystère,

Qua vita mortem pertulit, et morte vitam protulit.

Où la vie a subi la mort, produisant, par la mort, la vie.

Orate pro eis « 

Et depuis ? Plus rien. Le vide absolu. Un silence de mort. 

Heureusement que le Conseil dans l’Espérance du Roi a d’autres projets que d’œuvrer à la prospérité de la République !

Le 28 juin 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

4 Réponses to “La couronne ? Non, merci (suite).”

  1. Hervé J. VOLTO juin 28, 2018 à 10:36 #

    Pour sortir la Royalisme de sa crise, il faudrait peut-êredéfinir le Royalisme.

    Concervé dans les archives Royales de madrid, Il ceremoniale historico e politico (c’est écrit en italien, c’est peut-être la copie destinée à la Couronne de Naples ou au Saint Siège), sous le titre Opera uilissima à tutti gliambasciatori, définit ainsi la titulature du Roi de France:

    –Louis XV(le Roi de l’époque),par la Grâce de Dieu Roi de France et de Navarre, du Siège Apostolique le Bienfaiteur héréditaire, de l’Eglise de Rome le Protecteur perpétuel, de la liberté des Lieux Saint le Défenseur souverain du droit.

    Ici se trouve toute la vocation Catholique de la France et de son Roi.

    Le Royalisme en France, c’est donc avant tout une attitude culturelle Catholique, celle da la Tradition; en politique, il participe du principe d’expension-évangélisation dont Léon XIII reprendra l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisation islamisante ! C’est ausi un Royalisme Français et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour le Salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires; c’est enfin, face à la masse, l’afirmation de la personne.

    Royaliste parce que Catholiques et Français !

    Si en France, notre Royalisme inspire le Légitimisme et les Néo-Légitimismes que sont le Survivantisme, le Parmisme et le Providentialisme, C’EST PARCE QUE LE PRINCIPE EST LE MEM, C’EST LE PRETENDANT QUI DIFFERE. De quel principe parlons nous ? du PRINCIPE ROYAL : LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU. Ce principe est COMMUN au Légitimisme et aux Néo-Légitimismes cités ci-dessus.

    Mais notre Royalisme inspire aussi le Carlisme parmesan, espagnol et latino-américain, le Miguélisme (Il y aurait une présomption de batardise sur les Duarte, aussi sympathiques et cathoiliques puissent-ils etre) portugais et brésilien, le Néo-Bourbonnisme napolitain, le Jacobitisme écossais et irlandais (les Capétiens possèdent des droits sur les trônes d’Ecosse et d’Irlande), le Magyarisme hongrois (à la différence de l’Autriche où tous les Royalistes sont pour les habsbpourg, en Hongrie, il y a ausi des Royalistes qui ne veulent aboslument pas d’eux, Les Bourbons-siciles, sucesseur Légitime des Angevins ayant régné en Hongrie, possèderaient des droits sur la Couronne de Saint-Etienne, et les Capétiens en général possèdent des droits sur les pays du Visedgrade : Hoingrie, donc, mais ausi Slovaquie, où tout le monde là-bas aussi ne veut pas obigatoirement des habsbourg comme en Autriche, République Tchèque, comme en Slovaquie, et Pologne où les Bourboins-Condé furent Roi après Henri III, et où la Monarchie est élective et les Bourbons peuvent prétendre à des droits), le HIérosolimytisme (le Roi de France est également Roi de Jérusalem et Empereur Latin de Constantinople et à istamboul, la haute sociétè est Chrètienne, à la diffèrence d’ankara où tout le monde est musulman) de Terre Sainte : tous ces Légitimismes étrangres comptent sur notre Royalisme.

  2. Hervé J. VOLTO juin 28, 2018 à 10:49 #

    A l’heure où notre Etat est bradé, que nos villes sont souillée, que nos églises sont vidées et que notre jeunesse est gâchèe, livrée, abandonnée, nous appercevons toujours, au-delà de l’injuste oubli, la figure éclatante du Roi Soleil. Et il est visible que, écoeurés par les cyniques, les traitres et les mafieux, les Français ne veuillent bientôt réclamer qu’une haute et Sainte Légitmité ne vienne couronner l’autorité de l’Etat Français.

    Qu’est-ce que la Légitimité ?

    -La Légitimité est l’application du droit Royal Français tel qu’il est défini dans la théorie statutaire et les Lois Fondamentales du Royaume, écrit l’historien du droit Guy Augé (Guy Augé, « Du légitimisme à la légitimité », in La Légitimité, N° 2, janvier 1975).

    Les Lois Fondamentales du Royaume de France, charte coutumière de notre Pays inpirée par Dieu (Testament de Saint-Remy, Sainte Ampoule, Ecu celeste fleurdelysé, Songe d’Hugues Capet), désignent l’Aîné des Capétiens, DONC L’AINE DES BOURBONS -les autres branches capétiennes étant éteintes en ligne Légitime- SALIQUE, de confesssion CATHOLIQUE, né EN FRANCE (ou en Outre-Mer Française) de NAISSANCE LEGITIME. Le Roi est Légitme parce qu’il est chois par Dieu à travers les Lois Fondamentales qui ont une origine Divine ET QU’IL CONDUIT UNE POLITIQUE CATHOLIQUE ET ROYALE.

    Avant d’aborder la question du Prétendant, il faut préciser que la conviction Royaliste Légitimiste est intimement liée à la Foi Catholique. Le Royalisme politique se définit historiquement par le respect des Lois Fondamentales du Royaume de France, notamment la Loi de Catholicité. Clovis devient en 496, le seul Roi Légitime parmi les Rois barbares, du fait de son Baptême et non pas de sa seule force. Le Baptême, la Légitimité dynastique, ne suffisent pas : encore faut-il une politique Légitime, et un pouvoir n’est Légitme que s’il défend la Foi Catholique (Légitimité théologique) et le Bien Commun (Légitimité naturelle), et ainsi seule la Monarchie Capétienne, Catholique et Royale, a possédé historiquement cette double Légitimité.

    QUI EST LE VRAI ROI DE FRANCE AUJOURD’HUI ? LES PROVIDENTIALISTES PENSENT QU’IL S’APPELLE HENRI DE LA CROIX ET QU’IL EST CACHE. DANS L’ATTENTE DE SA REVELATION PAR DIEU, QUE POUVONS NOUS FAIRE DE CONCRET ? COMMENCER PAR NOUS COMPORTER EN CATHOLIQUES.

    -Avant d’être Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que JE SUIS ROYALISTE PARCE QUE JE SUIS CATHOLIQUE ET FRANCAIS (Comte Maurice d’Andigné) !

    L’intégrisme est un courant au sein de l’Église Catholique romaine, particulièrement en France, dont l’appellation remonte au début du xxe siècle, lors de la crise moderniste, lorsque le courant conservateur de cette Église oppose aux partisans d’une ouverture au monde moderne un Catholicisme dit « intégral » qui défend le maintien des vérités Catholiques traditionnelles telles qu’elles ont, selon eux, toujours été enseignées. Nous, Royalistes, nous sommes appellés à défendre les vérités Catholiques traditonnelles.

    ET DANS L’ATTENTE DU PRINCE, SERVIR LE PRINCIPE !

  3. Tite juin 29, 2018 à 5:54 #

    Faites comme moi ! Désabonnez-vous de VEXILLA GALLIAE ! Il y a longtemps que c’est fait. Heureusement que le CER existe. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :