On peut le faire. Il faut le faire.

28 Juin

Ailleurs en Europe, la droite n’y penserait même pas en rêve. En Hongrie, le Premier ministre Viktor Orban l’a fait. Mercredi 20 juin, le Parlement de Budapest a adopté à une très large majorité (160 pour, 18 contre) une nouvelle loi rendant passibles d’un an de prison les militants apportant une assistance à des migrants. Mais une bien faible peine pour des traîtres (Lire « Il faut dénoncer et punir sévèrement les collabos » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/01/21/bulletin-climatique-du-week-end-2122-janvier-2017-de-la-republique-francaise/).

Les responsables d’ONG pourront désormais se voir également notifier une interdiction de s’approcher à moins de huit kilomètres de la frontière extérieure Schengen, dont la Hongrie assume la responsabilité au nom des pays membres. L’imposition de quotas de réfugiés par l’Union européenne a par ailleurs été, au passage, rendue inconstitutionnelle.

« Concrètement, selon Marta Pardavi, de l’ONG Helsinki Committee, c’est un nouveau chapitre dans les tentatives du gouvernement pour réduire à néant l’indépendance de la société civile et limiter l’Etat de droit. Cela va nous empêcher d’assister un demandeur d’asile dans la constitution de son dossier, rendre impossibles nos missions à la frontière pour s’assurer que les droits humains y sont respectés (ndcer : de quoi j’me mêle ?) ou encore interdire la distribution de brochures d’information sur la procédure d’asile. » Mme Pardavi prétend même que ce nouveau texte n’est pas en conformité avec le droit européen et international

Lors de l’interview hebdomadaire qu’il accorde à la radio publique hongroise, Viktor Orban a estimé qu’avait actuellement lieu en Europe un « remplacement des populations, organisé par les élites financières et économiques » et que cela avait lieu, en partie, pour que des « spéculateurs comme George Soros puissent gagner beaucoup d’argent en dévastant le continent ». « Soros et ses gens veulent construire une Europe multiculturelle, parce qu’ils n’aiment pas la tradition de l’Europe chrétienne. Nous, nous ne voulons pas nous mélanger à d’autres », avait-il affirmé. Qui pourrait le contredire ?

M. Orban a été largement réélu pour un troisième mandat en avril dernier, sur ces arguments et, d’ailleurs, le pays n’a enregistré que 3 390 demandes d’asile en 2017, contre 29 430 un an plus tôt. La Hongrie n’a accordé l’asile qu’à 105 personnes en première instance l’année dernière. Le rêve, quoi !

En 2017, Budapest avait déjà été la première capitale au sein de l’Union européenne à obliger les ONG à déclarer leurs ressources étrangères et à spécifier sur toutes leurs publications qu’elles sont subventionnées par l’étranger. Il avait notamment invoqué la lutte nécessaire contre le terrorisme, les migrants étant stigmatisés par les élus du Fidesz comme de potentiels poseurs de bombe.

Le durcissement de la législation hongroise est entériné à l’heure où l’ONU tente de sensibiliser l’opinion mondiale à la cause des migrants, à l’occasion d’une journée dédiée aux  » déplacés « . Il faut voir dans cette concordance des temps la preuve supplémentaire du mépris que Viktor Orban réserve aux Nations unies, dont il conteste régulièrement la légitimité, à l’image du président américain, Donald Trump. Le Haut-Commissariat aux réfugiés avait demandé en vain à la Hongrie de renoncer à cette nouvelle loi « violant les droits humains ». L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, jamais en reste de témoignages immigrationnistes, a critiqué la « criminalisation d’activités absolument légitimes ».

Tiens bon, Viktor !

Le 28 juin 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

6 Réponses to “On peut le faire. Il faut le faire.”

  1. Catoneo juin 28, 2018 à 10:40 #

    Relire « Un Barrage contre le Pacifique » de Marguerite Duras.

  2. conseilesperanceduroi juin 28, 2018 à 10:59 #

    Peine perdue pour Viktor ?

  3. Hervé J. VOLTO juin 28, 2018 à 10:59 #

    Si le Président Macron veut éviter une révolte générale des Français de souche à la rentrée, il devra dissoudre l’Assemblée Nationale et permettre au Rassemblement National d’accéder au gouvernement, via un processus de cohabitation.

    Marine Le pen, premier Ministre pourrait recoller quelques morceaux de la politique macronnienne erronnée. Sinon, le rique est qu’un fou, un « Lépreux » incontrolable, jeune, avec pas trops de culture générale mais autant patriote que nous, ne l’abbatte dans la rue d’une balle dans la tête. Les banlieues en profiteraient pour s’enflammer à leur tour…

    Est-ce vraiment celà que nous voulons ?

    Une autre solution serait qu’Emmanuel Marcon appella un Prince pour le placer ur le Trône. Oui mais quel Prince ? C’est vrai que Franco, n’appella pas le Roi Légitme, mais le fil de son cousin… On aurait, non pas le Roi voulu par Dieu, mais au moins la République finiarait en beauté.

  4. Hervé J. VOLTO juin 28, 2018 à 11:01 #

    Si le Président Macron persiste dans son délire d’omnipotence, nous risquons une étincelle embrasant la France…

  5. Hervé J. VOLTO juin 28, 2018 à 2:27 #

    René de La Tour du Pin a écrit :

    -Il y a trois écoles irréductibles en économie sociale: celle ou l’on considère l’homme comme un chose (communisme), celle où l’on le considère comme une bête (libéralisme), et celle où on le considère comme un frère (Catholicisme-Social).

    Le Catholicisme Social : des Aristocrates, Catholiques par tradition, vont se pencher sur la question sociale en vertu du devoir des classes privilégiées envers les classes les plus humbles. Dans les années qui suivent l‘exil de Charles X, le Vicomte Albin de Villeneuve-Bergeron, préfet du Nord, dans L’Économie politique chrétienne en 1834, attire l’attention sur la misère des ouvriers et le problème social, suivi, à partir de 1838, par Armand de Meulun, fondateur de la Société d’Économie charitable.

    Sous le Second Empire, le Comte Henri de Chambord entretient des liens réguliers avec les représentants du parti Légitimiste en France, avec lesquels il échange un courrier clandestin. À partir de 1862, il fait connaître ses positions politiques par des manifestes adressés aux Français, se penchant par exemple sur la question sociale dans sa LETTRE SUR LES OUVRIERS, du 20 Avril 1865.

    Le Catholicisme Social est donc un courant de pensée qui a été à l’origine de très nombreuses créations. Sa naissance en France est traditionnellement liée à la fondation en 1871 des « Cercles Catholiques d’Ouvriers » et de « l’Union des Oeuvres Ouvrières Catholiques » par Albert de Mun et Maurice Maignen.

    Vite occupé par son action politique et parlementaire pratiquement ininterrompue de 1876 à 1914 comme député du Morbihan puis du Finistère, son ami Albert de Mun participe à l’œuvre de législation sociale de la III° République soutenant l’existence de syndicats mixtes, la règlementation du travail des femmes en 1888 et leur interdiction de travailler de nuit, l’interdiction du travail des enfants de moins de 13 ans en 1890, les réformes du droit du travail sur les accidents professionnels, l’arbitrage dans les conflits, la législation sociale internationale etc… Sa proposition pour les femmes enceintes d’un arrêt de travail obligatoire et d’une indemnité, rejetée en 1892, est reprise sept ans plus tard.
    Cependant, René de La Tour du Pin préconise en précurseur quand à lui la création de caisses d’assurances spéciales alimentées conjointement par les patrons et les ouvriers et propose de substituer à la théorie de la responsabilité délictuelle, le principe du risque professionnel. Il propose également l’organisation de caisses de secours et de retraite pour améliorer le sort des ouvriers âgés. Le Front Populaire reprendra l’idée…

    Oui, on peut. Et d’une part, empécher constituitonnellement le Grand Remplacement, et d’autre part se souvenir des Français de souche les plus démunis. Une politique de parvenu, cynique et brutale, serait contraire au géni Français. On n’a pas besoin de M. Mélanchon pour le lui faire savoir.

  6. Hervé J. VOLTO juin 28, 2018 à 8:27 #

    Peine perdue pour Viktor ? mon… oeil ! VIKTOR, UN HOMME EN OR !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :