Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Curieux paradoxes de sécurité routière.

1 Juil

Alors que le nombre de radars détecteurs d’excès de vitesse sur nos routes ne cesse d’augmenter et sous les formes les plus diverses (radars de vitesse fixes, radars de vitesse embarqués, radars discriminants, radars de vitesse moyenne, radars de feu rouge, radars de passage à niveau, radars de chantier, radars pédagogiques, radars mobiles de nouvelle génération embarqués sur des véhicules banalisés, radars de stop, etc…), il est surprenant d’observer le recul constant du nombre des contraventions dressées justement pour excès de vitesse !

Ce qui démontre, s’il en était besoin, que  » le TOUT RADAR  » est une fausse réponse (qui plus est coûteuse) au rôle accidentogène de la vitesse des automobiles.

En réalité, l’excès de vitesse n’est qu’un co-facteur de risque, derrière d’autres éléments beaucoup moins recherchés et sanctionnés par les forces de l’ordre, tels les redoutables consommations d’alcool et de stupéfiants ou le terrible usage du téléphone mobile au volant. Hélas, aucun détecteur automatisé de ces graves entorses aux règles n’existe…

Et encore faudrait-il ajouter à cette liste les coupables défaillances de l’Etat et des collectivités locales dans l’entretien du réseau routier – revêtements autant que signalisation – (Lire « Edouard Philippe persiste et signe » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/06/17/billet-dhumeur-du-sieur-du-plessis-edouard-philippe-persiste-et-signe/ ). Situation dans laquelle Edouard Philippe se plait à apparaître comme un bon Samaritain alors qu’il n’est qu’un avide Pharisien .

Au fond, ne serait-il pas plus raisonnable de proposer à nos autorités, tout simplement, d’interdire la circulation automobile, ce qui résoudrait radicalement la question de la mortalité routière comme celle du coût de toutes ces mesures ainsi que l’effroyable pollution atmosphérique engendrée par tous ces  véhicules non électriques ?

Hélas, les revenus fiscaux qui résultent de cette machine infernale sont devenus si importants (près de 2 milliards d’euros par an)* pour nos gouvernements impécunieux qu’il est très improbable que notre suggestion soit retenue ! Mais vous vous en doutiez probablement…

Le 1er juillet 2018 (1er jour aussi de la nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires).

Du Plessis

* Rappelons cependant que la Cour des comptes continue à considérer que l’utilisation de l’argent des radars, comme du reste des PV, n’est pas conforme à la loi, puisqu’il ne sert pas (ou si peu) à l’amélioration de la sécurité routière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :