Ceux qui lisent le blog du CER savent tout avant tout le monde.

4 Juil

Il y a déjà plus de quatre ans que nous avons alerté sur les dangers qui résultent d’une absence de protection efficace de nos centrales nucléaires vis-à-vis, en particulier, des aéronefs de toutes natures, y compris les drones (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/11/25/bulletin-climatique-quotidien-25-novembre-2014de-la-republique-francaise/) et aussi (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/10/10/vous-en-doutiez-vous-avez-tort-car-tout-est-dit-dans-les-pages-du-blogue-du-cer/). Depuis, comme d’habitude…RIEN N’A ÉTÉ FAIT.

Et voilà que, hier mardi 3 juillet, des militants de l’ONG Greenpeace France ont décidé de tester les protections aériennes de la centrale nucléaire de Bugey, près de Lyon.

Un drone aux allures de Superman a pénétré dans l’enceinte de la centrale, une zone interdite (sic)* de survol mais visiblement mal protégée. Le « super héros » était téléguidé par ces militants. Il a pu survoler la centrale sans être inquiété puis s’est dirigé droit vers le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé, bâtiment de la centrale le plus chargé en radioactivité, où il a été volontairement précipité par ses pilotes, sans qu’aucune mesure ne l’en ait empêché.

Peu après, le crash de Superman, un avion radiocommandé a lui aussi pénétré dans la zone de sécurité interdite de survol, toujours dans la centrale nucléaire du Bugey. Il est également venu s’écraser délibérément contre le même mur de la piscine d’entreposage du combustible usé. A nouveau, aucune réaction ni de la part de la protection du site d’EDF ni de la part de la protection aérienne.

Que les fans du super héros se rassurent : Superman n’était en réalité qu’un drone inoffensif. Ce drone comme l’avion radiocommandé qui a pris le même chemin étaient pilotés par des militant-e-s non violents dont le seul but était de dénoncer l’insécurité des installations nucléaires. Aucun des aéronefs de Greenpeace n’a été intercepté. Seuls les « débris » de Superman et de l’avion radiocommandé ont pu être collectés au pied du mur de la piscine d’entreposage de combustible usé. La réalité, mise en lumière par cette action symbolique, n’en est pas moins inquiétante. Le survol et le crash de ce drone ont montré que l’espace aérien n’était pas inviolable. Les piscines d’entreposage de combustible usé, telle que celle visée par ce « Superman » et cet avion, sont très facilement accessibles et extrêmement vulnérables face au risque d’attaques extérieures. C’est précisément le danger que nous dénoncions depuis 2014.

Quand ces bâtiments nucléaires ont été conçus, dans les années 1970, la menace extérieure n’a pas été prise en compte. Mais elle ne l’est pas davantage aujourd’hui alors que notre pays est menacé de façon permanente par des terroristes islamiques. Les piscines d’entreposage de combustible usé n’ont pas été dotées d’une enceinte de confinement robuste. Contrairement, à ce qu’EDF tente de faire croire, ses installations n’ont pas été conçues pour résister à une chute d’avion, de quelque type qu’il soit. Nous vous laissons imaginer l’ampleur des dégâts lorsque les fous d’Allah auront repéré la faille…

Dormez, braves gens, vous êtes dans de bonnes mains. Pour lesquelles, d’ailleurs, beaucoup d’entre vous ont voté.

Le 4 juillet 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Il faut être bien naïf (à moins que ce soit tout simplement de la c……e) pour penser qu’il suffit d’interdire le survol d’une centrale nucléaire pour qu’il n’ait pas lieu ! Mais, comme vous le savez, il en est de même de certaines prisons de haute sécurité.

Publicités

3 Réponses to “Ceux qui lisent le blog du CER savent tout avant tout le monde.”

  1. Hervé J. VOLTO juillet 4, 2018 à 1:45 #

    Il faudrait prévoir un système de sécurité cpomparable à celles des prisons.

  2. Hervé J. VOLTO juillet 4, 2018 à 2:11 #

    Barbara Pompili (LREM), présidente de la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale, présentera ce jeudi 5 juillet 2018 un rapport sur « la sûreté et la sécurité des installations nucléaires », fruit du travail d’une commission d’enquête mise en place en février. Mardi 3 (hier), Greenpeace a projeté un drone léger déguisé en Superman puis un petit avion télécommandé contre le béton armé de la centrale du Bugey, dans l’Ain. Une action spectaculaire sans conséquence sur la sécurité du site.

  3. Hervé J. VOLTO juillet 4, 2018 à 2:30 #

    Green Peace est une ONG. Pour les ONG et pour les sectes, c’est comme pour les populations étangères ou toute associaition secrète ou pas pouvant mettre en danger la sécurité de la nation :

    Il faut là aussi créer un organisme de contrôle des ONG, des sectes et des associaitions secrètes ou pas pouvant mettre en danger le territoire ou la nation. A l’image du service des douannes, à renforcer, on pourrait regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les Renseignements Teritoriaux (ex-Renseignements Généraux), la DGSI et les Douannes volantes, avec mission de rendre les fontières étanches à l’immigration clandestine, aux ONG, aux sectes et de controler leur présence sur le territoire national. Comme sur une immage Sainte de Saint-Michel archange…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :