Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Pourquoi ?

11 Juil

La foule parisienne envahissant  les Champs-Elysées, hier 10 juillet, après la victoire de l’équipe de France de football en demi-finale de la Coupe du monde.

Mais pourquoi, diable, nos compatriotes ne se mobilisent-ils pas avec autant d’enthousiasme pour lutter contre le déclin de notre pays, exiger une politique réellement efficace contre l’immigration-invasion ou revendiquer la réappropriation de notre pleine souveraineté en nous retirant de l’Union européenne et de son appendice financier, l’euro ?

À moins qu’ils soient déjà convaincus de l’irrémédiable disparition de la France et noient leur désespoir dans un festivisme pathétique…

À moins, peut-être, qu’ils soient tout simplement…de plus en plus C…Et dans ce cas

VIVE LA RÉPUBLIQUE !

Le 11 juillet 2018.

Du Plessis

Publicités

7 Réponses to “Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Pourquoi ?”

  1. Antonia juillet 11, 2018 à 4:07 #

    La réponse est : « ils sont de plus en plus.. c… »

  2. Jean-Paul Blondeau juillet 11, 2018 à 4:37 #

    Le comportement grégaire de nos compatriotes est orchestré depuis des lustres par nos pseudo élites de tous poils, et largement relayées et entretenues par nos médias aux ordres, nos chiens de garde, qui favorisent le plaisir festif immédiat qui empêche les hommes dénués de la vraie foi, engagés dans une vie dont ils ont perdu le sens spirituel à cause du laïcisme forcené, égrégore d’un monde sans transcendance, qui les lobotomise depuis leur plus tendre enfance, de comprendre ce qu’il se passe, et dont le seul but devient la jouissance du temps présent, le carpe diem. Cela permet de surcroît aux manipulateurs de mesurer le degré de dépendance et de soumission de la masse qui pose son regard endormi et hypnotique sur ce que l’on veut lui montrer, assurée par les suggestions permanentes, et le nombre de leurs semblables qu’ils sont dans le vrai, dans le meilleur des mondes.

  3. Hervé J. VOLTO juillet 11, 2018 à 7:44 #

    Seule une petite élite semble lire les blogs Royalistes. Il faudrait que CIVITAS et une personalité comme Marion Maréchal explique A LA TELE que nous incarnons une alternative pour lutter contre le déclin de notre pays, exiger une politique réellement efficace contre l’immigration-invasion ou revendiquer la réappropriation de notre pleine souveraineté en nous retirant de l’Union européenne et de son appendice financier, l’euro.

    Les prochaines élections seront le moment pour le faire. Dans l’attente, pour devenir visible, nous devrions dscendre dans la rue et user de l’agitation. L’agitation consiste à diffuser un message restreint, souvent formulé à travers un slogan ou un mot d’ordre (tel que, par exemple « pour l’enseignement libre », « non à l’avortement » ou encore « Moratoire de la dette publique », etc) DANS UNE MANIFESTATION DE RUE et illustrant tel ou tel aspect de la mise en oeuvre du projet de société catholique et Royale, ou allant dans le sens de cette mise en oeuvre. L’intérêt de l’agitation réside dans la possibilié de mobiliser de larges masses du fait que l’objectif est limité.

    ll paraîtrait judicieux à nos troupes Royalistes de décliner le combat selon trois axes : un axe spirituel, un axe idéologique et un axe économique.

  4. Hervé J. VOLTO juillet 11, 2018 à 7:57 #

    Et c’est Jean-Paul Blondeau qui a raison : la grégarisation de nos concitoyens est organisée à haut niveau et les médias nous baillonnent. Ma propre soeur à Nice, par exemple, ne sait qui est le Prince Louis-Alphonse, elle ne sait pas qu’il y a l’ALLIANCE ROYALE et elle a dècouvert CIVITAS parce que je lui en ai parlé. Et c’est une enseignante de musique au concervatoire, pas une caissière de supermarché, avec tout le erspect que je dois aux caissières de supermarchés : c’est la communication télévisée qui est baillonnée…

    CIVITAS a fait de l’audiance car il est descendu dans le rue. Ce n’est pas depuis nos salons confortables que l’on fera avancer les choses.

  5. Hervé J. VOLTO juillet 11, 2018 à 8:03 #

    Pourquoi ? parce qu’on est baillonné. Un Prince disponible ? Celà supposerait l’hypothèse réconfortante que, dans son fort intérieur, il n’ai en rien renoncé à assumer l’ensemble de son héritage, c’est à dire à ne pas se borner au rôle représentatif et historico-mondain de Prétendant in partibus résigné (heureux?) d’en rester là, mais au contraire à le risquer, cet héritage, et à tenter de lui rendre vie.

    Le père du Prince Louis y croyait. On l’a « accidenté » sur une piste de ski. Le prochain devra être entrainé à combattre et à se dissmuler, à la Bruce Wayne. qu’il agisse selon les préceptes indiqués par le Colonel Pierre Chateau-Jobert dans son livre Doctrine d’action Contrerévolutionnaire (Editions de Chiré)… http://www.chire.fr/A-112334-doctrine-d-action-contre-revolutionnaire.aspx

    C’est la principale différence entre la vision d’un Raspail qui, dans l’affaire du Royaume de Patagonie par exemple, reste dans le jeu de l’esprit et le rêve, et celle du Prince de Boiry qui a “matérialisé” le Royaume (médaille, titres, hiérarchies, défense des mapuches…). Les Prétendants au Trône de Naples et de Parme, par exemple, se comportent comme le Prince Philippe de Boiry (Philippe Ier d’araucanie) http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Boiry , matérialisant leur Royaume invisible à travers l’action concrète de leurs Ordres Dynastiques. Les Orléans l’ìont bien compris. Attention aux hochets !

  6. Hervé J. VOLTO juillet 11, 2018 à 8:05 #

    Je vous invite à lire (ou à relire) un article pariu sur le blog de la Charte de Fontevrault :

    LE ROI CACHE . Un homme seul peut-il défier une nation entière ?…
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/…/le-…

  7. Hervé J. VOLTO juillet 11, 2018 à 8:10 #

    Un dernier pour la route…

    Les Bleus, par l’intermédiaire de leur sponsor Volkswagen, ont pris le temps de faire une surprise de taille aux jeunes patients de l’hôpital intercommunal de Créteil. Le personnel exerçant au service pédiatrie a réceptionné quatre petites voitures électriques destinées aux enfants malades hospitalisés.

    -On ne s’y attendait pas du tout, c’est un beau cadeau », a expliqué l’hôpital intercommunal au PARISIEN.

    Et la nature de ce cadeau n’est pas due au hasard.

    C’est un bon moyen de dédramatiser le départ au bloc. C’est ludique et ça fait oublier aux enfants une douloureuse opération. Six autres voitures du même type viendront bientôt compléter cette flotte automobile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :