Pascal nous l’avait dit : « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà ».

15 Juil

Alors que la route migratoire de la Méditerranée centrale,depuis la Libye, est en train de se fermer grâce à l’action déterminante de l’Italie, de plus en plus de migrants tentent de rejoindre les côtes espagnoles depuis le Maroc. Mais ne vous y trompez pas, ce ne sera pas pour y rester mais pour rapidement (avec la complicité des gouvernement français et espagnol ainsi que l’aide de nombreuses associations immigrationnistes) franchir les Pyrénées et gagner la France.

Souvenez-vous d’ailleurs de ce que nous écrivions ici même, il n’y a pas si longtemps (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/07/10/immigration-le-danger-ce-sont-les-diasporas/) :

«  Deux mesures radicales vont donc devoir être prises dans les délais les plus brefs :

1/ mettre enfin et durablement un terme à la porosité de nos frontières avec nos voisins européens comme à la fragilité de nos côtes méditerranéennes (l’Espagne en sait quelque chose),

2/ réduire drastiquement les diasporas les plus dangereuses pour la protection de notre pays en terme d’accélération du flux migratoire. Pour ce faire, les expulsions vont devoir être fortement augmentées et accélérées tandis que les conditions d’accueil et d’emploi devront être rendues particulièrement dissuasives. « 

Car, en effet, notre frontière avec l’Espagne est en passe de devenir la plus fragile de toutes du fait de l’arrivée au pouvoir dans ce pays d’un gouvernement de gauche, viscéralement immigrationniste, et qui défait chaque jour davantage les protections mises en place avec intelligence et persévérance par les gouvernements de droite qui l’ont précédé (Lire « Quand on veut…on peut » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/09/03/bulletin-climatique-quotidien-3-septembre-2015-de-la-republique-francaise/).

Le chef de l’Agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes (Frontex), Fabrice Leggeri, a souligné que quelque 6000 immigrants avaient débarqué sur les côtes espagnoles pour le seul mois de juin de cette année. C’est quasiment autant que pour les six premiers mois de l’an dernier (sous la gouvernance de Mariano Rajoy).

«Si vous me demandez quelle est ma plus grande inquiétude actuellement, je dirais l’Espagne», a déclaré M. Leggeri au journal allemand Welt am Sonntag.

 

Alors que la route depuis la Libye est rendue de plus en plus difficile par l’augmentation des patrouilles des gardes-côtes libyens, de plus en plus de migrants tentent la traversée vers l’Espagne à partir du Maroc. «Si les chiffres continuent à augmenter comme ils le font actuellement, cette route va devenir de plus en plus importante», a-t-il ajouté.

La Grèce et l’Italie restent toutefois pour l’instant les principaux points d’arrivée des migrants, mais avec des diminutions très nettes depuis deux ans. La Grèce, qui avait reçu près de 900 000 migrants en 2015, n’en a vu arriver que 42 000 l’an dernier, après l’accord de 2016 avec la Turquie, selon les chiffres de Frontex. L’Italie quant à elle a reçu l’an dernier près de 120 000 migrants, mais depuis un accord mi-juillet 2017 avec les gardes-côtes libyens, les arrivées ont chuté de 75%, toujours selon Frontex. Par ailleurs, le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a annoncé vouloir fermer les ports italiens aux navires en mission en Méditerranée lorsque ces derniers ont à leur bord des migrants sauvés au large de la Libye. Décision que nous avons largement revendiquée et désormais applaudie.

L’Espagne n’avait reçu l’an dernier que moins de 23 000 migrants, dont une moitié de Marocains et beaucoup d’Algériens mais rapidement expulsables grâce aux accords de réadmission signés par les gouvernement de Jose Maria Aznar et de Mariano Rajoy. Le résultat était que les franchissements clandestins de la frontière franco-espagnole restaient marginaux.

CE N’EST DÉJÀ PLUS LE CAS.

Qui en parle aux Français ? Emmanuel Macron ? Gérard Collomb ? Non. Seulement le CER.

Le 15 juillet 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

5 Réponses to “Pascal nous l’avait dit : « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà ».”

  1. Hervé J. VOLTO juillet 15, 2018 à 12:01 #

    Je suggerais :

    1. de surveiller les cols portant au Pertuis, Puigmal d’Err, Bourg Madame à Puigcerda, Mells, Pic de Maupas, Vignemal, Balatous, Pas de la Casa, Col d’Ibardin, Col Noir, Col du palas, Caol d’Aremoulit, Col de Soques, Col de Port Vieux de sallens, Col de Lizzarrieta, Col de Saint-Ignace : c’est par là que des passeurs pourraient faire entre des immigrés clandsestins d’Espagne en France, je connaît bien la zone pour avoir vécu enfant dans la région de Carcassone/Rennes-le-Château…

    2. de surveiller, en collaboration avec l’intelligence espagnole, les Zones d’Activité Commerciales et les centres commercieux des commune-frontières de PORTALET, DANXARIA, LANDIBAR, IBRADIN (à eux pas du col du même nom !), d’IRUN et de BIDASSOA : les parkings de ces centres commerciaux connaissent un trafic autoroutier incessant, propice aux livraisons ou aux poses casse-croute et il y serait facile de faire transiter des immigrés clandestins…

    Dans ces centres commerciaux frontaliers, se pressent touristes Français venu acheter moins cher, et toute sorte de personnes faisant fonctionner la grande distribution : clients, donc, venus des cotés de la frontière, chaufeurs livreurs venant livrer les marchandises en fourgons ou en semi remorques, techniciens de la maintenances des installations électriques, frigorifériques ou de nettoyage entrant par le dépot…

    J’ai oublié les campers… sur le parking d’un hyper-marché, c’est facil d’installer une camping car : à perquisitionner là aussi.

  2. Hervé J. VOLTO juillet 15, 2018 à 12:06 #

    Crise de l’unité : une expression géographique, un continant européen où les nations éclatent, redistribuées en ethnies, pas toutes européennes ni Chrétiennes, vivraient sous l’arbitrage naturel de l’Allemagne, telle est la future Europe qui se profile. Dans ce domaine encore, le Royalisme est au coeur de problèmes soulevés par le psésent, ou déjà induite dans l’avenir. Là aussi, le Royalisme pourrait non seulement prendre des mesures d’arret des flux migratoires, incontrôlés aujourd’hui, mais restaurer nos Valeurs comme nos principes fondateurs de l’identité Française, de telle façon que notre Pays soit en mesure de de répondre à ce défit, à n’en pas douter l’un des plus grands de son Histoire.

  3. Hervé J. VOLTO juillet 15, 2018 à 12:07 #

    Criser de l’identité : si la France, fille aînèe de l’Eglise, était plus forte intérieurement, si elle avait de véritable insitutions Chrétiennes, et non plus seulement des constitution, elle se réconcilierait enefin avec elle-même, elle redeviendrait cette Educatrices des Peuples dont parlait avec admiration Jean-Paul II, méditant sur son passè Très Chrétien. On ne peut faire un trait sur cette identité fondamentale de la France, fondée sur les principes hérités des Celtes, des Grecs, des Romains, des Francs et des Juifs du Royaume d’Israël, héritage polymorphe, politique et culturel, nourri à la sève Chrètienne sans laquelle on ne peut vriament comprendre ce qu’est notre vieux pays. Là encore, le Royalisme, qui propose une vision d’ensemble de la société qui propose à la France de retrouver sa vocation Catholique, et qui propose aux Français de retourver leurs racines Chrétiennes, est une réponse à ce nouveau défit de l’Histoire. Là aussi, le Royalisme pourrait non seulement prendre des mesures d’arret des flux migratoires, incontrôlés aujourd’hui, mais restaurer nos Valeurs comme nos principes fondateurs de l’identité Française, de telle façon que notre Pays soit en mesure de de répondre à ce défit, à n’en pas douter l’un des plus grands de son Histoire.

  4. Hervé J. VOLTO juillet 15, 2018 à 12:10 #

    Crise culturelle : les solutions politiques qu’apportent le Royalisme sont consolidées non pas seulement par un édifice institutionnel, mais par un supplément d’âme qui assure la sauvegarde de notre patrimoine autant naturel que culturel, nos Valeurs, notre terroir et nos traditions. Il est évident que la lutte contre l’idéologie républicaine, massifiante et dont l’un des premiers effets est d’aliéner les esprits, contribue au relèvement culturel, et se porte au secour des âmes déracinées.

  5. Hervé J. VOLTO juillet 15, 2018 à 12:39 #

    Un dernier pour la route…

    Toute cette pantalonnade politico-médiatique révèle l’affolement extrême du clan de l’élite de la bien-pensance qui ne sait plus comment faire pour sortir de ce bourbier qu’est l’immigration non contrôlée. Madame Merkel a fait exploser l’Europe par sa décision unilatérale d’accueillir plus d’un million de migrants, ouvrant les vannes de l’immigration économique. Nous en subissons les conséquences dévastatrices, les liens fragiles de la cohésion nationale sont piétinés par de nouveaux arrivants qui ne voient dans la France qu’une terre à conquérir afin d’y imposer leur lois, leurs coutumes, leurs rituels religieux, fin de l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :