L’Aquarius prétend reprendre la mer.

1 Août

Le navire négrier de l’ONG SOS Méditerranée, à quai à Marseille depuis plusieurs semaines après avoir été « interdit de navigation » par l’Italie, reprend la mer aujourd’hui en prétendant de nouveau vouloir « sauver » les migrants venus de Libye de la noyade !

Fort du soutien apporté par quelques centaines de pétitionnaires, collabos immigrationnistes, dont nous vous demandons de retenir les noms pour les jours de la Libération et les mesures qu’il faudra prendre à leur égard :

http://www.sosmediterranee.fr/journal-de-bord/Tribune-Aquarius-01-08-2018

 

Le 1er août 2018.

Publicités

3 Réponses to “L’Aquarius prétend reprendre la mer.”

  1. Hervé J. VOLTO août 1, 2018 à 6:56 #

    Si l’Union Européenne était une réalité, il y aurait une force européenne capable d’araisonner un bataeu hors la loi comme Aquarius. tant que l’on ne passe pas du gouvernement par l’opinion à un gouvernement pra l’autorité, on ne pourra pas avancer.

    Pour l’intant, l’Union Européenne est un « machin » qui coute cher au contribuables des pays membres…

    • conseilesperanceduroi août 1, 2018 à 7:05 #

      Mais si la France était la France et que le chef de l’Etat en ait (si vous voyez ce que je veux dire), ce bateau négrier aurait été retenu à Marseille et mis sous scellés.

  2. Hervé J. VOLTO août 1, 2018 à 7:10 #

    Bien parlé !

    Pendant ce temps, Espagne-Maroc: Pedro Sánchez et Mohammed VI unis dans la crise migratoire

    Depuis le début de l’année, la pression des migrants s’est intensifiée sur les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au sud de la Méditerranée.

    Plutôt ouvert sur la question des migrants, le socialiste Pedro Sánchez ne veut pas supporter seul le coût politico-économique de la régulation. À l’occasion de l’inauguration d’un centre d’accueil temporaire en Andalousie, sa ministre du Travail a prévenu, lundi, que l’immigration était un « phénomène impossible à arrêter ».

    -La politique migratoire doit être partagée, tous les pays européens doivent s’impliquer ! a ajouté Magdalena Valerio.

    Comprenez : Tous les pays doivent casquer…

    Le sujet est sensible en Espagne. La bonne gestion de la crise migratoire aura des conséquences sur l’avenir politique du gouvernement dans un contexte où les Européens n’affichent pas de solidarité. Là-bas aussi, on sent vaguement pris, on ne sait pas pourquoi, pour des cons-tribuables tout juste bons à cracher au bassinet et à la fermer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :