Molenbeek-sur-Seine est de l’histoire ancienne.*

11 Août

Car nous avons maintenant, tout simplement…GRENOBLE. Un modèle du genre.

Voilà deux ans qu’Adrien Perez vivait et travaillait en région lyonnaise, et revenait tous les week-ends ou presque à Grenoble, sa ville, celle de sa jeunesse, de sa famille, de ses amis. Avec plusieurs d’entre eux, samedi 28  juillet, ce jeune homme jovial et sans histoires qui ne fréquentait pas particulièrement les boîtes de nuit est allé fêter ses 26 ans au Phœnix, situé à Meylan, commune voisine.

Peu avant 5 h 30 du matin, le dimanche, ils attendaient le taxi du retour, à quelques dizaines de mètres de la discothèque, lorsque trois « Chances pour la France » âgés de 19 et 20 ans se sont dirigés vers eux. Un peu plus tôt, un début d’altercation les avait opposés à l’intérieur de l’établissement : une amie d’Adrien Perez avait en effet été la cible de propos déplacés. Les videurs avaient retenu les trois racailles – habitués du lieu, où ils entraient sans payer –, le temps que la pression retombe et qu’Adrien et ses amis s’en aillent. Mais le taxi n’est pas arrivé.

Nouveau face-à-face, un échange de mots, puis une explosion de violence, sidérante. Adrien Perez, à l’écart dans un premier temps, vite venu en aide à un couple d’amis roués de coups, l’est à son tour, au visage, à la poitrine. Il s’écroule, inerte. Quand les trois assassins s’en vont, il est déjà mort : un coup de couteau l’a touché au cœur. La scène a duré une minute.

Les images de vidéosurveillance ont permis d’identifier les trois suspects : Younes et Yanis El Habib, deux frères habitant le quartier Teisseire, secteur malfamé de Grenoble, et un de leurs amis de même origine; l’un a été arrêté le jour même, les deux autres se sont livrés aux gendarmes. Les deux frères ont été écroués, leur ami laissé libre sous contrôle judiciaire, décision dont le parquet de Grenoble a fait appel. Tous trois sont mis en examen pour homicide volontaire, tentative d’homicide et violences volontaires – dans la bagarre, une autre victime, poumon perforé, a échappé au pire. L’enquête doit déterminer lequel des trois a porté le coup mortel à Adrien Perez.

C’est à l’endroit où celui-ci s’est effondré que s’est s’achevée la marche blanche organisée mercredi 8 août par ses amis. Meylan était finalement un peu loin du point de départ, fixé au cœur de Grenoble, et il faisait une chaleur accablante en Isère, alors c’est dans les rues du centre-ville, pendant une heure et demie, que le cortège silencieux a figé les tramways et les terrasses de café sur son passage. A sa tête, une banderole portée par la sœur et les amis de celui qu’ils appelaient  » Perez  » ou  » Merguez « , sur laquelle s’affichaient sa belle gueule souriante et ces mots :  » Justice pour Adrien – Nous ne t’oublierons jamais « .

Parmi le millier de marcheurs arborant tee-shirts, fleurs et ballons blancs, des proches, et de simples citoyens – les jeunes disent qu’ils auraient pu être à la place d’Adrien, les plus âgés, qu’il aurait pu être leur fils. Mais tous (ou presque) savent qu’il marchent…pour rien.

Quelques élus également, quatre conseillers régionaux du Rassemblement national (ex-Front national) et plusieurs adjoints aux maires. Mais pas les maires eux-mêmes de Grenoble et de Meylan, trop péteux pour être là et qui ont tellement trempé dans cette honte de la République :

 

Mais  » On pourra toujours organiser des marches blanches (…), cela ne servira à rien, expliquaient rappelaient, mercredi 1er  août dans Le Dauphiné libéré, les parents d’Adrien. Il y aura d’autres victimes. Cela ne s’arrêtera jamais. Le niveau de violence dans l’agglomération grenobloise est inadmissible.  »  » Quand on sort le soir, on sait qu’il y aura un souci, témoigne Lucas, un ami d’Adrien Perez à la carrure pourtant dissuasive. Pas forcément une catastrophe, mais il y a toujours des guignols qui s’arrêtent en voiture, qui embêtent les filles, etc. On ne sort jamais complètement serein. C’est très rare que tout se passe bien du début à la fin. «  Lors des obsèques, vendredi 3  août, un autre ami avait eu ces mots :  » On en a marre de cette ville. Il faut qu’on arrête d’être tué pour un mauvais regard, une cigarette, un mot de travers. Grenoble, c’est le Texas.  » Pauvre naïf, c’est bien pire que ça, c’est l’islam.

 » Il ne s’écoule pas une semaine à Grenoble sans que des gens soient blessés au couteau.  » Ces mots-là sont ceux du procureur de la République, Jean-Yves Coquillat, dont les propos sur une ville  » pourrie et gangrenée par le trafic de drogue  » avaient fait couler beaucoup d’encre à l’été 2017.  » Les agressions ne sont pas forcément liées au trafic, il s’agit souvent de vols avec violence ou de violence gratuite, dit aujourd’hui ce magistrat passé notamment par Mâcon, Mulhouse, Lyon ou Besançon. Il y a à Grenoble un niveau de violence que je n’ai constaté dans aucune ville comparable.  » Pour le moment. Mais soyez sûr que cela se produira par la lâcheté des uns et l’incurie des autres.

Les marcheurs de mercredi, dont certains comparent leur agglomération à Marseille ou à la Seine-Saint-Denis, déploraient en chœur une dégradation sur le plan sécuritaire. Les statistiques de la préfecture concernant les atteintes aux personnes – 1 722 faits recensés à Grenoble en  2018, (+ 15 % par rapport à 2017) – ne les rassureront pas. Pas plus que ce constat de Jean-Yves Coquillat :  » La police et la justice font avec leurs moyens, et ne peuvent pas faire plus. Quand vous avez une culture de la violence quelque part, c’est très difficile de revenir en arrière.  » Rappelons quand même ici notre avis sur la question puisque nous sommes là pour le donner :

IL N’Y A QU’UNE SEULE SOLUTION, ET ELLE EST IMPARABLE, C’EST LE RETOUR, DE QUELQUE MANIÈRE QUE CE SOIT, DES FAUTEURS DE VIOLENCE (TOUS ISSUS DE LA RIVE SUD DE LA MÉDITERRANÉE OU D’AFRIQUE) DANS LEURS PAYS D’ORIGINE. 

Des milliers de personnes s’étaient déjà rassemblées pour d’autres marches blanches, après d’autres morts pour rien, celles de Kevin Noubissi (21 ans) et Sofiane Tadbirt (22 ans) en  2012, et de Grégory Baharizadeh (18 ans) en  2015, tous tués à Echirolles, au sud de Grenoble (Lire « Une fois que la Porte Salaria a été franchie… » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/04/05/bulletin-climatique-du-week-end-56-avril-2014-de-la-republique-francaise/). L’impression de déjà-vu aurait de quoi décourager.  » Il ne faut surtout pas être fataliste, mais continuer à agir, sans baisser les bras « , affirme, avec la naïveté de beaucoup de représentants officiels de la République, Violaine Demaret, sous-préfète de l’Isère, qui avoue néanmoins une certaine lassitude :  » Intellectuellement, toute cette violence nous dépasse.  »  » Cette marche pour Adrien, c’est le refus de la banalisation de la violence « , veut croire, de son côté, le maire Eric Piolle, qui admet avoir parfois l’impression d’essayer de  » vider l’océan à la main « . Mais qui oublie que ce serait plus facile s’il n’avait pas hurlé avec les loups quand les hordes barbares envahissaient sa ville et ses banlieues ou s’il avait accepté l’installation, tant de fois demandée mais jamais mis en place, d’un système de vidéosurveillance afin sans doute de protéger l’économie parallèle du trafic de drogue…

Et, patatras, quelques heures à peine après la marche blanche en question, une fusillade à la kalachnikov faisait encore deux morts dans le quartier de la Villeneuve !

À côté de Grenoble aujourd’hui, les violences de Chicago au temps de la prohibition ne sont que de la petite bière…Les Français apprécieront les zélateurs de ces « Chances pour la France« .

Le 11 août 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

 

* Nous vous invitons à relire cet article qui a à peine deux ans » Au temps où les faux culs sont la majorité, Gloire à celui qui dit toute la vérité « :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/08/30/bulletin-climatique-quotidien-30-aout-2016-de-la-republique-francaise/

Publicités

2 Réponses to “Molenbeek-sur-Seine est de l’histoire ancienne.*”

  1. Hervé J. VOLTO août 11, 2018 à 10:37 #

    Pour faire partir les arabo-musulmans de France, il faut d’abord qiue la France redevienne un pays Chrétien : dans l’attente du Roi, un simple texte de loi permetrait d’étendre le statut concordataire alsacien A TOUTE LA FRANCE.

    Une fois la France redevenue Chrètienne, qui n’est pas Chrétien n’est pas Français, CE MEME S’IL EST ISSU D’UNE FAMILLE VIVANT DEPUIS PLUSIEURS GENERATION EN FRANCE OU EN OUTRE-MER. Qui n’est pas Français n’a pas le droit aux aides sociales : la France deviendra moins attractive pour les parasites sociaux. Enfin, il est facile d’expulser un délinquant étranger au bout du deuxième délit de droit commun, au premier acte de terrorisme.

    Qui veut partir recevra une aide volontaire au départ.

    Et si celà ne suffit pas, agir dans les quartiers, les nettoyer comme nos soldats savent nettoyer une kasbah :

    1/ bloquer toutes les voies d’accès et de sortie par des barrage, comme en temps de guerre,

    2/ y pénétrer par la force car il n’y a pas d’autre moyen,

    3/ les vider de tous leurs trafics, rue par rue, immeuble par immeuble, cave par cave,

    4/ mettre à terre toutes les « barres » et autres « tours » non seulement insupportablement laides mais qui en sont aussi les sanctuaires impénétrables,

    5/ mettre aux fers tous les délinquants qu’on ne manquera pas d’y trouver ; le bagne et des camps de travail feront parfaitement l’affaire,

    6/ renvoyer chez eux manu militari tous les illégaux et organiser (vraiment) la remigration du reste.

  2. Hervé J. VOLTO août 11, 2018 à 10:49 #

    -Nos enfants se font assassiner sauvagement, et par toujours les mêmes. Toujours les mêmes (Patricia Perez) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :