Billet d’humeur d’Antonia.

30 Août
Réfractaires, avez-vous dit ?
Non, nous ne sommes pas des Gaulois réfractaires, mais nous somme d’irréductibles Gaulois, et c’est bien ce qui dérange Macaron et sa macronie ambiante, occupés depuis des décennies à laver le cerveau des Français sans y parvenir.

IR-RE-DUC-TI-BLES

Le 30 août 2018.
Antonia.
Publicités

3 Réponses to “Billet d’humeur d’Antonia.”

  1. Hervé J. VOLTO août 30, 2018 à 1:36 #

    Les fénéants, les cyniques et les extrèmes, comme aussi ceux dont on voudrait nous faire croire qu’ils ne valent rien, réfractaires ont l’honneur et le devoir d’adresser un BRAS D’HONNEUR au Président la République Française…

  2. Hervé J. VOLTO août 30, 2018 à 1:56 #

    En cette rentrée politique, le malaise est profond au sein de la macronie. Dans ce système qui repose, comme l’a théorisé l’ancien premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, sur « une tête d’épingle », quand le chef de l’Etat est affaibli, c’est tout le système qui doute.

    -On n’est pas rentré dans la réalité pendant la campagne présidentielle, analyse, amer, un parlementaire de ses soutiens. On a donné l’impression qu’avec du charme, de l’énergie, de la jeunesse, la croissance allait revenir. Mais ce n’est pas comme cela que ça se passe.

    C’est comme pour les beurettes de François Hollande : il ne suffit pas d’avoir les plus belles fesses du gouvernement socialiste, on en attend aussi de la matière grise et l’usage de cette matière grise pour le Bien Commun du peuple Français, dont une majorité l’a élu et qui est réfractaire, oui, à de nombreuses non-réformes qui éloignent la France de la souveraineté, de la prospérité et du rayonnement.

    Une dernière chose : on ne dit pas Gaulois, on dit Gallo-Romano-Francs : c’est celà le vrai peuple Français de souche. Et n’en déplaise à notre Régent Présidentiel, les Français de souche, de culture Catholique, n’aiment pas les transformations en cours et les changements -substitutions ?- de peuple, ni de religion : ils y sont, oui, réfractaires…

    A la place de dire, toujours depuis Cophenhague, que Matteo Salvini a perdu une occasion de se taire -Le ministre italien, fier d’appoorter son soutient à la politique Catholique et patriotique de Viktor Orban et des dirigeants des Pays de Visegrade, lui a rappelé que le premier opposant à la politique macronnienne est le peuple Français lui-même- notre Régent Prèsidentiel ferait bien de tourner sa langue sept fois dans sa bouche.

    Un peu de tenue, Monsieur le Président…

  3. Hervé J. VOLTO août 30, 2018 à 2:03 #

    Un dernier pour la route…

    Devant les ambassadeurs, le ministre des affaires étrangères a dressé un tableau sombre d’une scène internationale qui n’est plus dominée par l’Occident.

    Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères a clôturé, mercredi 29 août, la conférence des ambassadeurs et des ambassadrices, qui se tenait comme chaque année à Paris fin août. A neuf mois des élections européennes, il a notamment averti que la France n’était « pas prête à payer » pour des pays qui ne respectent pas les « principes fondamentaux » de l’UE.

    La diplomatie est en danger. C’est le message que le ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a délivré à ses troupes, lors de la clôture de la conférence des ambassadeurs. Si la diplomatie est en danger, ce n’est pas à cause des réductions d’effectifs des postes à l’étranger, une pilule amère que Le Drian a dû avaler… Non, c’est « l’idée même de la diplomatie » qui est aujourd’hui remise en cause sur la scène internationale. Pour deux raisons, que l’on peut résumer en deux noms : Donald Trump et Vladimir Poutine. Diplomatiquement, le ministre s’est bien gardé de les désigner de manière aussi explicite, mais le message est clair. L’Américain est accusé de « ne pas respecter la parole donnée » quand le Russe manie « le mensonge ou la manipulation ».

    -Nos modes de pensée et de travail ont été ébranlées par la remise en cause des principes mêmes qui régissent les rapports entre les Etats, à commencer par le respect de la parole donnée ! a convenu Jean-Yves Le Drian.

    Et de lister les décisions de Trump. Les Gaulois -pardon, les Gallo-Romano-Francs, s’il vous plait !- pourraient également lister les promesse de normands d’Emmanuel Marcon aux-quelles ils ne sont pas prets de cesser d’être, oui, réfractaires…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :