Il persiste à vouloir faire notre bonheur malgré nous…

30 Août

C’est une fois encore de l’étranger qu’Emmanuel Macron a exprimé son mépris pour les Français et leur identité.

En visite d’Etat au Danemark, mercredi 29 août, c’est devant quelques Français vivant dans ce pays et en présence de la reine Margrethe, qu’il a fait l’apologie des Danois,  » peuple luthérien « , et fustigé ceux qu’il appelle des  » Gaulois réfractaires au changement « .

Et, cerise sur le gâteau macronien,

ILS NE SONT MÊME PAS LUTHÉRIENS !

Le 30 août 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

5 Réponses to “Il persiste à vouloir faire notre bonheur malgré nous…”

  1. Hervé J. VOLTO août 30, 2018 à 1:33 #

    La « linguache » (prononcer LINGOUATCHE), comme on dit dans la langue de matteo Salvini, sert à éviter le bras d’honneur.

    Car, soyons sérieux…

    Confronté à une croissance molle et à la démission du populaire Hulot, le Président connaît une rentrée difficile. Elu pour la capacité qu’on lui prêtait à faire turbuler le système, il apparaît, à l’épreuve du réel, comme dans la lignée de ses prédécesseurs.

    En visite à Copenhague, Emmanuel Macron a longuement fait l’éloge, mercredi, du modèle danois de « flexisécurité » dont il veut s’inspirer, sans vouloir aller aussi loin que le Danemark où on peut « licencier par SMS dans la journée », ce que personne ne veut, le modèle Monarchique focntionnant mieux que la Présidence Française, ce qu’Emmenuel Macron se tient bien de nous rappeller. Mais en France, le doute s’installe sur sa volonté réformatrice.

    Car il y a quelque chose de cassé, en cette rentrée 2018, au royaume de l’Elysée. Quinze mois seulement après son élection, Emmanuel Macron semble ne plus maîtriser le cours des choses. Le Président jupitérien subit le ralentissement de la croissance Française, qui l’oblige à suspendre la baisse du déficit et à reporter les baisses d’impôts pour les entreprises. Il subit aussi la démission fracassante de son ministre-trophée Nicolas Hulot, un camouflet qui le contraint à remanier son gouvernement.

    -ll n’impulse plus le débat public, il le subit, s’inquiète un député macroniste.

    Nous aussi, on a l’impresion qu’il subit. Les directives des loges. Les directives des banques. Et le peu de réforme qu’il impose, contre la volonté et l’opinion des Français qu’il avait pourtant de servir « avec Amour », ne plaisent pas à ces derniers, réfractaires à l’abandon et à la déconstruction de la France : déserts médicaux, culturels, férroviaires, abandons des classes, des personnes agées, des services publics en zone rurales, abandon de l’Outre-Mer, de nos enfants, etc…

    Attention que les cocos n’aillent pas le prendre comme les poissardes allèrent prendre Louis XVI à Versailles….

    LES FOUS DU ROIS savent quand à eux que le Fantôme du Louvre est assis serainement dans la pénombre, sur un siège avec des accoudoirs, regardant sur son écran les évènements avec le même détachement de quelqu’un qui regarderait un match de foot, fumant un bon havanne dont la fumée s’accumule au plafond, déborde par une fenêtre ouverte pour aller s’ajouter aux nuages menaçant qui s’amoncellent dangereusement dans le ciel.

    Et qu’il n’a plus qu’à attendre… Une étincelle !

  2. Hervé J. VOLTO août 30, 2018 à 2:12 #

    Le député de LA FRANCE INSOUMISE Alexis Corbière a dénoncé des « propos d’une sottise confondante ». Réfractaire à la bêtise ?

    De son côté, la présidente du RASSEMBLEMENT NATIONAL, Marine Le Pen, a réagi :

    -Au Danemark, Macron fustige le “Gaulois réfractaire au changement” : comme d’habitude, il méprise les Français depuis l’étranger ! Les “Gaulois” vont se faire un plaisir de répondre à son arrogance et à son mépris !

    Pour le président des REPUBLICAINS, Laurent Wauquiez, invité d’Europe 1 jeudi matin,

    -Il est inadmissible d’entendre un Président critiquer et caricaturer les Français !

    Selon lui, ce n’est pas la première fois que M. Macron critique les Français à l’étranger :

    -Il l’avait fait en Roumanie. En Grèce, il avait qualifié les Français de “fainéants”, et maintenant, devant la Reine du Danemark, il nous caricature en “Gaulois réfractaires”. Ça n’est pas à la hauteur du rôle d’un président de la République.

    Surtout lorsqu’il est élu par ce peuple. A quand le remplacement de la politique jupitérienne par une politique louis-quatorzienne ?

  3. JeanAndré août 30, 2018 à 6:03 #

    S’adresser aux représentants d’une nation en attribuant son développement socio-économique à la religion constitue, même si 3/4 des Danois se déclarent luthériens et si cette religion est religion d’Etat (sic), un impair inimaginable de la part d’un politicien étranger, a fortiori s’agissant du représentant d’un Etat laique comme la France. Le plus drôle est qu’en réalité la très grande majorité des Danois sont encore plus indifférents vis à vis de la religion (hélas!) que la plupart d’entre nous (3% seulement d’entre eux fréquentent les temples). M. Macron a lu Max Weber dans sa jeunesse (Le Protestantisme et l’Esprit du Capitalisme) et a cru intelligent, comme tout parvenu, de faire étalage de son savoir! Quant à son autre bourde, celle concernant les Gaulois, je ne vois rien à ajouter à vos propos à ce sujet.

  4. Hervé J. VOLTO août 30, 2018 à 6:33 #

    En déplacement à Helsinki, Emmanuel Macron, que vous avez bien encadré, cher JeanAndré, s’était déjà exprimé à la faveur d’une conférence de presse au côté de Juha Sipilä, Premier ministre finlandais, sur l’avenir de l’Europe.

    Et de mettre en garde, dans la foulée, contre les «démagogues nationalistes» qui souhaitent «prendre l’Europe en otage», les taxant de « lépreux »…

  5. Hervé J. VOLTO août 30, 2018 à 7:37 #

    Un dernier pour la route : après celà, je laisserai la parole à quelqu’un d’autre…

    Le pouvoir d’un Régent élu ne sera légitime que s’il pourra justifier son autorité et obtenir le consentement du peuple qui y verra une réalité fondamentale, une vérité, une bonté, une beauté souveraines.

    Aucun pouvoir ne pouvant durer en s’appuyant uniquement sur la réthorique – la « tchatche » en langage banlieusard- ou sur la force, il lui faut acquérir une légitimité naturelle par les services rendus à son peuple qui, en retour, lui manifeste une reconnaissance capable de consacrer son autorité. Ces services concernent les nécessités naturelles : GERER L’ORDRE, FAIRE RESPECTER LA JUSTICE, DEFENDRE LE PEUPLE CONTRE LES ENNEMIS, ASSURER LES CONDITIONS DE LA PROPERITE DU PAYS.

    C’est celà qu’attendent les Français d’un Régent Républicain. Pas des slogans à la Matteo Renzi. Ce qui fonctionne en Italie ne focntionne pas chez nous. Les Gaulois -pardon les Gallo-Romano-Francs- sont des gens simples qui se lèvent très tôt le matin pour aller travailler. Oui, ils sont réfractaires à tout changement de peuples et de religion qu’on veut leur imposer.

    Aussi, il est impossible de faire l’impasse, tout te philosophie politique est une philosophie Morale. Une crise de civilisation doit être appréhendée sous tous ses aspects, y compris l’aspect moral. C’est la découverte de la tradition Catholique qui fait réellement apprécier tous les bienfaits de la Monarchie Capétienne et, avant tout, son extra-ordinaire cohérence avec la doctrine Catholique. Par exemple, l’alliance du Trône et de l’Autel qui épouse on ne peut mieux la Royauté spociale de N.S. Jésus-Christ, ou encore la recherche du Bien Commun que poursuit le Monarque – GERER L’ORDRE, FAIRE RESPECTER LA JUSTICE, DEFENDRE LE PEUPLE CONTRE LES ENNEMIS, ASSURER LES CONDITIONS DE LA PROPERITE DU PAYS- la volonté de faire vivre ses sujets selon la vertu qui est caractéristique la Royauté Très Chrétienne, très éloigné du pouvoir sans freins moraux et religieux qui caractérise nos dirigeants modernes parvenus et mécréants qui pensent pouvoir nous abrutir avec du pain et des jeux !

    Oui, le Royalisme apporterait une morale publique nécessaire à la conduite d’une seine politique. Car par ses choix, par inclinaison intellectuelle et sociale, Emmanuel Macron semble organiser avec grande détermination la déconstruction de la France : déserts médicaux, culturels, férroviaires, abandons des classes, des personnes agées, des services publics en zone rurales, abandon de l’Outre-Mer, de nos enfants, sorties malheureuses dirigés contre les Pieds-Noirs, les Français de modestes catégories, les fénèants, les cyniques et les extrêmes, sns oublier ceux qui ne valemenbt rien parce qu’ils n’ont pas tous la chance d’être un fils à papa issu de la petite bourgeoisie parvenue…

    Il reste encore quatre ans au Président Emmanuel Macron pour nous convaincre que l’on s’est trompé sur son compte et que l’on aps tous bien son humour un peu noir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :