La France devient une terre d’émigration.

21 Sep

Nous n’avions jamais connu cela avant les années 2000. Les Français s’expatriaient peu. A partir de cette date, les choses ont changé et, poussés par différents facteurs parmi lesquels, probablement, le désir de fuir une dégradation constante des conditions d’existence dans notre pays, le nombre d’expatriés (études, travail) n’a plus cessé d’augmenter.

C’est ainsi qu’en 2000, le nombre de Français vivant régulièrement dans un pays étranger était évalué à environ 1 million.

Dix-huit ans plus tard, aujourd’hui donc, il est de

3,4 millions !

Pendant ce temps-là, comme vous le savez, la population de notre pays n’a pas diminué puisqu’elle est passée de 60,9 millions à 67,2 millions d’habitants. Mais ne croyez pas que cette importante augmentation ne soit que le fruit bénéfique de la natalité puisque celle-ci n’a quasiment pas varié entre 2 000 et 2017:

Nous vous laissons le soin d’évaluer la part exogène de la population française d’aujourd’hui !

Hélas, les Français qui s’expatrient sont, en majorité, parmi les plus diplômés, les plus courageux, les plus efficients de nos compatriotes mais aussi ceux qui disposent des moyens financiers les plus importants. En quittant le sol national ils laissent derrière eux…le reste. Si vous voyez ce que je veux dire.

En d’autres termes la charge reposant sur les épaules des Français les plus industrieux restés au sein de leur patrie s’avère chaque jour plus lourde. Accueillir et assumer en outre une part de plus en plus grande de la misère du monde, n’arrange rien.

Etonnez-vous, avec ça, que le racket fiscal de l’Etat ne se fasse pas, lui aussi, de plus en plus important.

C Q F D.

Le 21 septembre 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

3 Réponses to “La France devient une terre d’émigration.”

  1. Hervé J. VOLTO septembre 21, 2018 à 1:27 #

    Pour ma part, c’est parce que, publicitaire de formation, je ne trouvais plus de travail au niveau de mes compétences -un peu comme un chef de chantier dans le batiment qui ne trouverait plus de boulot de son niveau, devrait accepter un emploi de manoeuvre ou s’expatrier- que j’ai choisi de suivre à Milan puis à Parme mon épouse, titulaire d’un Doctorat en Histoire de l’Art. Oui, je suis un DECLASSE. Là-bas, je fais le travail exact d’Alexandre R. Benala, mais dans le privé. Nou recherchons les personnes, nous surveillons les personnes, nous protégeons les personnes. Non, ce n’est pas comme dans les films. Ou, la moitié du travail consiste parfois en de longues et ennuyeuses planques à attendre le beauf à photographier. Non, accompagner quelqu’un -sauf si c’est une star du show-bizz !, je ne dis pas- n’a rien d’exitant, surtout quand vous devez marcher trois pas en arrière et vous tenir silencieux. Oui, je gagne moins qu’en France, mais j’ai plus de travail.

    Et c’est parce que les loges ont fermé toutes les portes après que votre serviteur ai ingénument mais catégoriquement refusé de cracher sur la Croix qu’elles ses ont faite un ennemi dèterminé. Si on m’avait permi d’être Conseiller Municipal, voire Régional, puis parlementaire, peut-être serait-je devenu un ripoux-blicain comme les autres…

  2. Hervé J. VOLTO septembre 21, 2018 à 2:37 #

    Quand vous avez 23 ans et toutes vos dents, que vous êtes fraichement diplomé en publicité-communication et que votre physique méditéranéen -je suis Pied-Noir d’origine Franco-Italo-hispano-maltaises- vous entoure de jolies filles, et que votre travail d’analyste de sondages vous fait approcher des politiciens locaux, des « frêres » vienent vous bordonner autour et vous proposent une carrière politique en échange d’entrer en loge.

    Si vous leur dite maladroitement que vous être Royaliste parceque Catholique et Français, et que donc vous ne cracherez pas sur la Croix, on vous ferme tous les ports que l’on vous avait ouvert ! la voie était toute tracée : conseiller municipal, avec voiture, logement et « stagiaire » de fonction, attaché parlementaire d’un élu RPR local, conseiller régional, en attendant d’être parlementaire…

    On vous ferme les porte du public, vous vous reconvertissez dans le privé. Et les loges se font un ennemei déterminé. Votre Rpyalisme se consolide. Vous devenez à 29 ans Président d’un mouvement Royaliste et, en voulant faire venir des Royalistes italiens à Nice, vous rencontrez une jolie historienne de l’art originaire d’une plaisante province transalpine vanté par Stehndall, qui deviendra deux ans plus tard votre épouse devant Dieu et selon le rite extra-ordianaire. On vous bourdonne autour au FN, et puis vous avez la tenation MPF, Philippe incarnant plus vos idées que Jean-Marie. mais le MPF est bourré à raz-bord de taupes à la solde de Pasqua et des loges…

    Votre épouse, qui croyait avoir trouvé l’Amérique en France, découvre un pays ingouvernabvle, toujours en grève, possédant une dette abyssale et des banlieues-ghettos devenues ingérables, où vos voisins de palliers peuvent parfois n’être ni européens ni même Chrétiens. Son mari perd son travail. Une fois. Deux fois. A la troisème, elle le prend par la main et l’emmène à Milan où son bagage lui permet d’ontnir un job assez cool.

    Après 4 ans Nice, à Milan, madame, qui n’a plus le physique pour être guide musé finit par être secrétaire médicale : A 36 ans, comment voulez-vous rivaliser avec des petites de 21 ans qui acceptent parfois… l’innacceptable ? mais, elle a son mari. Et elle est Royaliste comme lui.

    Votre serviteur, lui, qui pensait qu’avec les Collections, il pouvait entrer comme Dir-Com d’un (e) grand(e) styliste s’apperçoit que ce monde élitiste est très fermé. Bon, ben… avec une formation paramilitaire -J’ai fait mon service militaire dans une section de combat où l’on sélectionait ce qui deviendraient un jour les premiers membres du Commendement des Opérations Spéciales (COS)- je me suis dit que je pouvais me refaire dans la sécurité. Vous commencez comme gardien de nuit, puis receptioniste pour un immeuble plein de bureaux et de jolies femmes-managers. Parfois garde barrière, videur en boite, gardien d’immeubles chics où les co-priétaires vous font des cadeaux à Noel. Puis, on vous fait faire le détective d’hotel, et l’inspecteur de super-marché. Enfin l’observateur à la benala, et le gorille. A présent, vous passez de l’observateur au détective privé. Mais c’est pas comme dans les films… Le bémol ? L’Italie, c’est comme la France des années 80 : ils commencent à arriver -marocains, indo-pakisthanais, africains, asaitiques (les Philpians sont Chrètiens Catholiques et… bien éduqués)- ils ne sont pas encore maitres de l’italie mais, avant que çà n’arrive, les évênements terroristes leur ayant flanqués la trouille, ils ont voté Salvini…

    Pourquoi les Français ne commenceraient-ils pas à PENSER CLAIR ET MARCHER DROIT ?

  3. Hervé J. VOLTO septembre 21, 2018 à 3:36 #

    L’Italie est un pays d’Europe du Sud, correspondant physiquement à une partie continentale, une péninsule située au centre de la mer Méditerranée et une partie insulaire constituée par les deux plus grandes îles de cette mer, la Sicile et la Sardaigne, et beaucoup d’autres îles plus petites (hormis la Corse, française depuis 1767). Elle est rattachée au reste du continent par le massif des Alpes. Le territoire italien correspond approximativement à la région géographique homonyme.

    L’Italie apporte une contribution très importante à la civilisation occidentale : elle est notamment le berceau de la civilisation étrusque, de la Grande-Grèce, de l’Empire Romain, du Saint-Siège, des républiques maritimes (Venise, Gènes, Amalfi, Pise) et des Duchés, de l’humanisme et de la Renaissance. Existant en tant qu’État unitaire depuis 1861 à la suite du Risorgimento (Renaissance ou Résurrection) mené par le Royaume de Piémont-Sardaigne qui annexa le Royaume Lombardo-Vénittien, le Grand-Duché de Toscane, le Duché de Parme, le Duché de Modène, les Etats de l’Eglise, et le Royaume de Naples et des Deux-Siles, l’Italie est une république depuis l’abolition par référendum de la Monarchie italienne en 1946. Elle est membre fondateur de l’Union européenne et de la zone euro.

    L’Italie est, en ce début de xxie siècle, une puissance moyenne, forte de ses soixante millions d’habitants, de sa position de neuvième puissance économique mondiale et de son rôle au sein de nombreuses organisations internationales comme l’Union européenne, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord, le G7 et l’Organisation de coopération et de développement économiques.

    Mais si les Templiers italiens sont à l’origine du système banuqire moderne, et si l’Italie a produit la première université, celle de Bologne (qui existe encore aujourd’hui), le bel canto et la richesse artistique de grands mécènes Guelfes (pro-papistes) ou Gibellin (anti-papsites), elle ne possède pas de Mission Divine comparable à celle de la France -une voyante aurait écrit à Mussolini pour lui dire que Dieu désirait que le Saint Siège resta en Italie (il risquaoit de devoir revenir à avignon) et que cette dernière ne décalara pas la guerre à la France, ce à quoi le Duce aurait répondu ME NE FREGGO ! (je m’en fiche ! )- les italiens ne connaissent pas la traditon Cjhevaleresque comme en Espagne ou en Grande Bretagne car ce sont des marchands parvenus immitant aujourd’hui les américains dans leur management économique, les italiens ne possèdent aucun savoir-faire ni aucun savoir-vivre, la maffia est nè comme punition divine à la chute des Bourbons-Siciles à l’unité de l’Italie, le crime organisé comblant le vide de pouvoir né de l’usurpation savoyarde, les différentes maisons Royales transalpines n’ont jamais bénéficié des Graces et des miracles accordés à la notre, et le Royalisme, qui regarde beaucoups chez nous, y est extrêmement combatu par le Vatican pour qui le seul Roi devrait être … le pape ! L’italie.. c’est l’anti-France !

    Même en ce moment où elle est entré dans le juste camps, au contraire de la France, envahie par le parti étranger qui la place dans le camp erroné. Remercions Saint Charlemagne, Saint Louis et Sainte Jeanne d’Arc d’être nés Français ! On le comprend que lorsque l’on va vivre à l’étranger…

    CATHOLIQUES ET FRANCAIS, TOUJURS ! ET ROYALISTES PARCE QUE CATHOLIQUES ET FRANCAIS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :