Le média numérique de la légitimité de stricte obédience (Vexilla Galliae) ne vous dira pas tout.

24 Sep

Il ne vous parlera pas de l’hommage rendu, sur sa page Facebook (https://fr-fr.facebook.com/LuisAlfdeBorbon/), par le prince Louis Alfonse de Bourbon, duc d’Anjou et chef de la maison de Bourbon, à la Légion espagnole à l’occasion du 98e anniversaire de la création de l’institution :

#Felicidades a la #LegiónEspañola en su 98 aniversario.
Firmado: un #cientounero

#Félicitations à la #LégionEspagnole à son 98e anniversaire.
Signé: un “centurion”

#Congratulations to the #SpanishLegion on its 98th anniversary.
Signed: a “cientounero”

Car, une fois encore, les cheveux se dressent (quand il en reste) sur la tête de l’entourage du prince, au sein de l’Institut de la maison de Bourbon ! Alors, faîtes-vous plaisir, écoutez ou réécoutez cet hymne magnifique de la Légion espagnole, intitulé « El Novio de la Muerte » (Le Fiancé de la Mort) :

Le 24 septembre 2018.

Publicités

13 Réponses to “Le média numérique de la légitimité de stricte obédience (Vexilla Galliae) ne vous dira pas tout.”

  1. HERVE JOSEPH VOLTO septembre 24, 2018 à 2:55 #

    LE ROYALISME EN FRANCE est avant tout une attitude culturelle Catholique : celle de la Tradition. En politique, il participe du PRINCIPE D’EXPENSION-EVANGELISATION dont Léon XIII, suivi de Charles de Foucault, reprendra l’idèe : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme islamisant ! C’est aussi UN NATIONALISME FRANCAIS ET CHRETIEN : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour le Salut de la société Française, destabilisèe par les idées révolutionaires. C’est, enfin, FACE A LA MASSE, L’AFFIRMATION DE LA PERSONNE CHRETIENNE.

    Si, dans la défitinition du Royalisme donnée plus haut, vous remplacez FRANCE par Espagne et FRANCAIS par espagnol, vous obtenez le Carlisme DIO, REY, FUEROS Y RE LEGITIMOS, en Français, DIEU, ROI, FOYERS ET ROI LEGITIME. Le Cralisme, c’est le Légitimisme espagnol !

    Ce que la Légitimité de stricte obédience vous cache, c’est LE PRINCIPE ROYAL, qui est que LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU, que ce principe inspire le Légitimisme, mais aussi ces néo-Légitimismes que sont le Survivantisme, le Parmisme et le Providentialisme. Que ce principe permet l’application du Carlisme traditionel aux pays d’Amérique Latine, du Miguélisme portugais et brésilien, du Néo-Bourbonisme, napolitain, du Jacobitisme écossai et irlandais, du Magyarisme des Pays de Visegrade (Hongrie, Slovaquie, République Tchèque, Pologne) et du Hiérosolymitisme de Terre sainte des Pays de l’ex-Empire Latoin de Constantiople.

    Le Traité d’Ultrecht touchant la personne du Prince -ET NON PAS LA DYSNATIE !- Il est normal que, comme Philippe V d’Espagne réservait ses droits sur le Trône de France en cas d’extinction de la descendance Française de Louis XIV, Dona Carmen nous rappelle que son fils, Don Luis-Alfonso de Borbon -pardon de Bourbon- a le droit de réserver ses droits sur le Trône d’Espagne, un Trône bien concret, le Roi Felipe VI d’Espagne n’ayant pas de0’n fant mâle et le carlisme, ou Légitmisme espagnol, pouvant faire devenir le Louis XX des Légitmistes Français le LUIS DOS des Légitimistes espagnols.

    « Dio, Patria, Fueros y Re Legitimos » ou « Dieu, Patrie, Foyers et Roi Légitme » : nos langues se ressemblent. Nos traditions aussi…

    ARRIBA ESPAGNA !

    VIVE LA FRANCE !

    • Catoneo septembre 25, 2018 à 4:05 #

      Monsieur Volto,

      Les « fueros » du carlisme ne sont pas des… foyers.

      Ce sont les droits juridictionnels des municipalités ou provinces* arrachés il y a longtemps par les corporations locales ou régionales au pouvoir central dans les royaumes d’Espagne, devenus aujourd’hui des « Communautés » et dont certaines sont au quotidien quasiment indépendantes de Madrid.

      La devise du carlisme « Dios, Patria, Fueros y Rey » exige la sanctuarisation des libertés publiques locales. Le roi vient à la fin, en garantie, comme dans la devise la monarchie constitutionnelle française de 1791 : la Nation, la Loi, le Roi.

      Dans la devise carliste, il n’y a pas « legitimos » parce qu’il n’existe aucun autre roi.

  2. HERVE JOSEPH VOLTO septembre 24, 2018 à 3:29 #

    Maintenant, pour être honnête, il faut dire que Vexila Galie semble renaître de ses cendres. Le Prince Charles Emmanuel de Bourbon-Parme (le Prince qui avait dénoncé l’utilisation hasardeuxe du château de Versailles comme galerie d’art contemporaine) fait d’intéressantes vidéos -Vexilla Galie TV- et les éditoriaux reparaissent. Peut-être que le Prince pourrait reprendre les choses en main ou, du moins, avoir son mot à dire.

    Que Vexilla Gallie évite les sirènes de l’orgueil et se concentre sur l’essentiel : la Doctrine sociale de l’Eglise, l’ordre naturel institué et voulu par Notre Seigneur, la Doctrine Royaliste et enfin promouvoir auprès des Français, via une stratégie multicanale, les vertus de la Loi Naturelle et la solution Royale…

    • Gurgand septembre 24, 2018 à 4:50 #

      Vous rigolez ! Supprimer les rares sursauts de Luc Le Garsmeur au nom du Cercle d’Action Légitimiste et il n’y a plus personne.

  3. Tite septembre 24, 2018 à 4:51 #

    J’observe avec la plus grande inquiétude le Duc d’Anjou se positionner politiquement de plus en plus en Espagne et sembler avoir fait une croix sur la France. Il est vrai que peu de gens ont relayé sa déclaration d’il y a environ 2 (3?) ans sur sa disponibilité pour le trône de France et que si les Français l’appelaient, il viendrait. Mais quels Français ? Lobotomisés, formatés aux idées révolutionnaires, aux « valeurs » républicaines, endoctrinés par une Histoire de France totalement déformée…

    Je me souviens d’un dimanche glacial, il y a une vingtaine d’année, lorsque jeune homme il venait le 21 janvier, sa grand-mère à son bras, assister à la messe pour LOUIS XVI à la Chapelle Expiatoire (comme il le faisait tous les ans et le fait encore), l’avoir regardé attentivement sortir de la messe. Il se tenait bien droit, les yeux fixés au loin sans un regard pour tous ceux qui avaient dû rester dehors dans le vent et le froid, à prier pour le Roi, à prier pour son descendant, à prier pour une restauration monarchique des Bourbons. Nous avions les pieds, les mains, les nez gelés… quelques jeunes gens, des gens âgés (et même pour certains, très âgés), des enfants, une poignée dérisoire de fidèles, mais tous avec l’Espérance au cœur, tous remplis d’amour et de respect pour ce jeune homme et ce qu’il représentait. Les messieurs enlevaient respectueusement leur chapeau et s’inclinaient, des dames faisaient la révérence sur son passage, un (très) vieux monsieur s’est rapproché pour le voir de plus près, peut-être espérait-il pouvoir lui dire un mot… mais RIEN. Pas un regard, pas un salut, pas un sourire. Il semblait comme absent avec un air un peu ennuyé. Sa grand-mère, gentiment nous souriait et nous faisait de petits signes de la tête, Stéphane Bern qui marchait derrière faisait de même… peut-être pour rattraper un peu les choses…
    J’ai pensé qu’arrivé au bout de l’allée il se retournerait pour nous saluer ou nous dire un petit mot gentil… RIEN. Il faisait froid, quelqu’un lui a mis un manteau sur le dos et l’a « collé » dans la voiture… Ben oui ! On était attendu au restaurant… au chaud…

    J’ai pensé que c’était un jeune homme timide, impressionné par toutes ces marques de dévotion, ou bien qu’il n’avait pas digéré son repas de la veille ou son petit-déjeuner, ou bien que la charge lui faisait peur. C’est alors que j’ai entendu une voix dans ma tête (l’Esprit-Saint souffle partout, où il veut) « Cet homme-là ne sera jamais roi de France »…

    Depuis, il a mûri et s’est bien rattrapé. Je l’aime beaucoup. C’est mon Roi. C’est notre Roi.
    Mais, bien que je sois royaliste légitimiste depuis l’âge de 15ans (et j’en ai plus de 60 aujourd’hui), bien que j’aie milité avec acharnement pour cette cause, en passant souvent pour une toquée, bien que je voie avec plaisir que les yeux se décillent autour de moi, je suis au bord de ne plus y croire… Mon cœur est triste.

    • Catoneo septembre 25, 2018 à 4:27 #

      Tite,

      Je crois qu’à l’époque dont vous parlez le jeune Luis-Alfonso était « pétrifié » par le rôle que lui faisaient jouer l’Institut Bauffremont d’une part et sa grand-mère de Dampierre de l’autre, d’autant que sa propre mère s’en méfiait ouvertement et que son autre grand-mère, celle qui l’avait pris en charge au quotidien, devait plutôt lui parler de son ascendance Franco.

      A cette époque il n’avait pas non plus un père à qui se confier, et son oncle Gonzalve vivait en Italie. Orphelin depuis l’âge de 14 ans, il pouvait se sentir dépassé par le « jeu légitimiste » dans lequel il n’avait rien à dire et qui était par moment un combat de factions qu’il ne pouvait comprendre.

      Aujourd’hui, il a 44 ans, sa propre famille, ses affaires, sa fortune et nul ne lui dictera son agenda. S’il vient en France c’est bien qu’il le veut, et il ne demandera pas la permission de prendre la présidence de la Fondation nationale Francisco Franco parce qu’il croit viscéralement aux valeurs franquistes. Faudra faire avec… ou pas !
      Aux Invalides je n’ai pas aperçu les Bauffremont dans l’assistance.

      • Catoneo septembre 25, 2018 à 10:01 #

        Erratum : j’ai lu sur un site légitimiste que Hugues de Bauffremont était allé le saluer quand il est descendu de la 607 devant l’église des Invalides.

      • Conseil dans l'Espérance du Roi septembre 26, 2018 à 9:46 #

        À Catoneo.
        Je partage votre analyse. Le prince a grandi (dans tous les sens du terme). Il ne renie en rien son héritage dynastique dont il est pétri et dont il assume toutes les responsabilités mais aussi les contraintes. Mais son héritage est double, comme il le fut d’ailleurs(toutes choses égales par ailleurs) pour son aïeul Philppe V. C’est sans doute difficile à comprendre pour l’IMB et quelques autres mais c’est aussi ce qui fait sa force. Madrid le sait bien.
        JYP

      • Tite septembre 26, 2018 à 10:18 #

        Catoneo, je vous remercie pour votre réponse et j’ai pensé de même. Mais, être pétrifié n’est pas une excuse. Ce n’était plus un enfant mais un jeune homme de près de 20 ans. L’image qui me reste est celle de tous ces gens restés sur le bord de l’allée comme de pauvres toutous abandonnés par leurs maîtres et qui attendent sans comprendre, espérant que la voiture fera demi-tour. Sans compter que certains étaient venus de loin. Je ne suis pas sûre que les royalistes français, que le royaume de France, soient pour lui une priorité. Ses intérêts primordiaux sont ailleurs. Par ailleurs, si vous regardez son compte Facebook, vous y verrez de nombreuses marques de soutien et d’affection venant de France et remarquerez qu’il n’y répond pas. Même si l’on considère que c’est un secrétariat qui s’en occupe, un petit mot de temps en temps ne lui prendrait pas beaucoup de temps…
        Bien cordialement.

      • conseilesperanceduroi septembre 26, 2018 à 11:30 #

        Est-il vraiment souhaitable que le Prince descende dans l’arène sur un réseau social ?

  4. Conseil dans l'Espérance du Roi septembre 24, 2018 à 9:25 #

    Ceci explique peut-être cela : le recentrage du prince Louis sur l’Espagne depuis quelques temps est évident comme l’est son positionnement dans la lignée du général Franco. Sommes-nous en train de vivre les traités d’Utrecht à l’envers avec, à terme, deux couronnes sur une même tête ?

    • Tite septembre 25, 2018 à 1:01 #

      C’est ce que je crains… parce qu’impossible… pourtant, relier l’Espagne au royaume de France a traversé le cerveau de LOUIS XIV. Aujourd’hui, utopie, à moins qu’une guerre, hélas, vienne tout faire sauter et que l’on remette les choses à l’endroit. Scénario du pire… à éviter.

  5. Tite septembre 26, 2018 à 3:52 #

    « Est-il vraiment souhaitable que le Prince descende dans l’arène sur un réseau social ? »
    Dans ce cas, pourquoi en avoir un ?
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :