Le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, persiste et signe.

1 Oct
Lancé, depuis quelques temps déjà dans la reconquête de la mémoire de son arrière-grand-père, feu le général Franco (chef de l’Etat espagnol de 1939 à 1975), le prince Louis de Bourbon n’a pas manqué l’anniversaire de l’un des moments les plus importants et les plus glorieux de la guerre civile de 1936 : le siège par les troupes républicaines et la résistance de l’Alcazar de Tolède tenue par le général José Moscardo Ituarte. Rejoignant ainsi l’article que nous avons consacré il y a quelques jours aux titres de noblesse concédés par le Caudillo durant son gouvernement de l’Espagne (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/09/28/les-trente-neuf-titres-de-noblesse-concedes-par-le-general-franco-chef-de-letat-espagnol-de-1939-a-1975/). Voici donc le texte du message du prince Louis, posté sur son compte Facebook le 28 septembre :
 » Hoy se cumplen 82 años de la liberación de Toledo y su Alcázar; atrás quedan 70 días de asedio, 13.000 impactos directos de artillería, una guarnición al borde de la inanición, más de 500 heridos y casi 100 muertos.

 

82 ans ont passé depuis la libération de Tolède et de son Alcazar; laissant derrière 70 jours de siège, 13 000 coups d’artillerie directs, une garnison au bord de la famine, plus de 500 blessés et près de 100 morts.

82 years have passed since the liberation of Toledo and its Alcázar; leaving behind 70 days of siege left, 13,000 direct artillery hits, a garrison on the verge of starvation, more than 500 injured and almost 100 dead. »

Vue de Tolède et de son Alcazar
Le 1er octobre 2018.
Publicités

2 Réponses to “Le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, persiste et signe.”

  1. HERVE JOSEPH VOLTO octobre 1, 2018 à 10:56 #

    Les Franquistes las du Prince Felippe VI, pourtant d’un grand sérieux, mais qui n’agit pas assez selon eux pour la défense de Dieu et de la Patrie, proposent au « LOUIS XX » des Légitmistes Français de succéder à Félippe son le nom de LUIS DOS, ou à son fils Alfonso commme ALFONSO XIV, mettant fin au coup d’Etat de Juan Carlos, et laissant son fils Luis disponible pour les Légitimistes Français.

    Pourquoi faire semblant de ne pas vouloir comprendre que le Prince, né en Espagne, et voyant que là-bas, la Monarchie est une réalité, à la différence de la France, se projette, tout en réservant ses droits sur la Couronne de France, sur celle de son pays d’origine ?

  2. Catoneo octobre 1, 2018 à 12:00 #

    C’est le moment de signaler un bouquin que l’on trouve encore, Les Cadets de l’Alcazar de Brasillach et Massis.
    On voit que Louis de Bourbon assume pleinement sa fonction de président de la Fondation Franco.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :