A lire avec attention.

13 Oct

Une étude critique de la Constitution française de 1958. De ses qualités mais aussi de ses défauts. De ses avantages mais aussi de ses inconvénients. Comme du bon ou du mauvais usage qu’en font nos responsables politiques. Enfin et surtout de ce qu’elle pourrait encore nous apporter si l’on trouvait  » la plus sûre main à entrer dans le gant ! « 

Et vous trouverez tout cela sous la plume de notre ami Catoneo à cette adresse :

https://royalartillerie.blogspot.com/2018/10/du-dialogue-entre-la-nation-et-son.html

 

Le 13 octobre 2018.

Publicités

2 Réponses to “A lire avec attention.”

  1. HERVE JOSEPH VOLTO octobre 13, 2018 à 9:07 #

    En 1958, la Constitution de la Vème République a offert à la France ce qui lui manquait depuis 1877: un chef d’État arbitral, garant de la continuité de l’Etat et de l’indépendance nationale, véritable clef de voûte des institutions. Cette Constitution demeurait fondamentalement parlementaire puisque le principe de la responsabilité du Gouvernement devant l’Assemblée nationale était réaffirmé. Mais elle renforçait la démocratie en prévoyant le recours au référendum. D’éminents juristes ont considéré que la nouvelle Constitution instituait une monarchie démocratique et parlementaire, élective depuis que le Président est élu au suffrage universel.

    -Malgré ses failles et ses dérives, notre Constitution n’est pas à abolir mais à transformer et à accomplir dans la perspective, inaboutie, que le général de Gaulle avait tracée au cours de son long dialogue avec mon grand-père. Je souhaite, dans la continuité des déclarations de mon grand-père et de mon père, que l’État soit, à nouveau, rétabli dans son indépendance selon sa vocation arbitrale afin qu’il soit pleinement au service de la France et des Français (Prince Jean d’Orléans).

    Que le Prince se rapelle donc que l’article 89 de la constitution en question prévoit dans son ultime alinéa que « LA FORME REPUBLICAINE DU GOUVERNEMENT NE PEUT FAIRE L’OBJET D’UNE REVISION », ce qui semble aux vrais Royalistes un foutage de gueule à l’encontre du Comte de Paris à l’époque ou de tout autre Prétendent aujourd’hui.

    Car il ne suffira pas modifier l’article premier pour passer d’une Rèpublique laïque à une Monarchie Catjholique, modifier les articles 6 et 7 pour substituer aux Régent Présidentiel par un Monarque constituionnel mais responsable, c’est à dire pas gfait que pour les touristes et les journalistes, amis possédant des pouvoirs : il faudra faire quelque chose au sujet de ce pu… ré d’article 89.

    Heureusement l’Article 16 permetrait au Président de transformer le parlement en assemblée constituante…

  2. Catoneo octobre 14, 2018 à 9:00 #

    Merci au CER pour ce rebond. Les soupirants seraient bien inspirés d’entrer plus avant dans les détails de leur projet si tant est qu’ils en disposent (des détails).

    >> H. Volto : re art.89 : Je pense que la Constitution « Debré » de 1958 a été rédigée avant que le défunt comte de Paris ne se mette en affaires avec le président De Gaulle. La V° République est un régime parlementaire. Le parlement est souverain s’il se constitue en congrès…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :