Courageux mais pas téméraires !

15 Oct

Les deux journalistes d’investigation du quotidien Le Monde qui nous ont habitués à traiter des sujets politiques les plus brûlants de la République, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, nous proposent enfin un ouvrage consacré à l’islamisation de la France. Mais ils le font bien sûr à la façon du Monde, c’est-à-dire par le plus petit bout possible de la lorgnette et en mettant deux paires de gants pour s’en saisir…

Ils ont ainsi mandaté cinq jeunes apprentis journalistes pour enquêter sur l’infiltration de la Seine-Saint-Denis par l’islam et ses réseaux. Ce qui leur permet de s’attribuer les mérites du considérable travail effectué sans se salir les mains.

Pourtant, et presque malgré eux, le résultat est déjà édifiant, confirmant s’il en était besoin notre combat vieux…de la fondation du CER.

Pour vous en convaincre (et à condition de savoir lire entre les lignes et entendre entre les couplets larmoyants qui voudraient faire croire que la situation est encore réparable sans passer par la guerre civile à laquelle, pourtant, nous ne pourrons pas échapper) ne manquez pas d’écouter l’entretien qu’ils ont accordé à Nicolas Demorand et Léa Salamé au cours de leur émission de ce matin sur France Inter :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-15-octobre-2018

 

Ce livre s’intitule « Inch’allah« . Il est publié aux éditions Fayard et signé par Ivanne Trippenbach, Célia Mebroukine, Romain Gaspar, Hugo Wintrebert et Charles Delouche, sous la coordination de Gérard Davet et Fabrice Lhomme.

Le 15 octobre 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

5 Réponses to “Courageux mais pas téméraires !”

  1. HERVE JOSEPH VOLTO octobre 15, 2018 à 1:05 #

    Par cette enquête, les journalistes relèvent une multitude de faits, des « détails » qui, à terme, ont une influence sur l’ensemble de la société. Sans pour autant parler d’un couvre-feu généralisé, Inch’allah montre la volonté d’une petite frange de musulmans de soumettre des revendications dans le but de normaliser la pratique de leur religion dans l’espace public.

    UN LIVRE A METTRE DANS LES MAINS DES MEMBRES DU « CONSEIL D’ADMINSTRATION » DE LA DGSI, leurs agents sachant déjà de faire attention aux algériens (Al Qaida au Maghreb), aux égyptiens (Les Freres Musulmans) et les albannais musulmans, très présents en France, mais ne recevant que l’ordre de les surveiller et « observer », mais très peu de les arréter, obligeant entre autre certains ministres honnête à démissionner pour ne plus être complices…

  2. HERVE JOSEPH VOLTO octobre 15, 2018 à 1:45 #

    -La Commission européenne veut imposer ses choix politiques aux nations, estime Nicolas Bay (RN) !

    Alors que l’Italie doit remettre ses propositions budgétaires à Bruxelles, on devine qu’elles comprendront une nette accélération des dépenses publiques italiennes. La Commission européenne devrait alors sanctionner. Nicolas Bay réagit:

    -Je soutiens un gouvernement italien qui défend les intérêts de son peuple contre la Commission Européenne qui se place toujours dans une logique punitive. Elle veut imposer ses choix politiques aux nations (…) mais n’a pas la légitimité démocratique pour le faire.

    Les choix politiques de l’UE ne concerne pas que les choix budgétaires, elle concerne égalament l’immigration clandestine, extra-europèenne et non-Chrétienne : là aussi, l’Italie rejoint la position des Pays de Visegrde (Hongrie, Slovaquie, République Tchèque, Pologne). Et vu l’atmosphère de nos banlieues-guettos, la France devrait également porter sa solidarité à sa cousine Transalpine.

  3. HERVE JOSEPH VOLTO octobre 15, 2018 à 3:18 #

    UN DERNIER POUR L ROUTE…

    Souvenons nous du Testament de Saint-Rémy, avec des malédictions et ses bénédictions : les Royalistes comprendront que nous sommes depuis 1830 sous malédiction…

    • Leitora octobre 16, 2018 à 12:51 #

      De notre côté luso-brésilien, nous nous souvenons du Testament de Dom Afonso Henrique: Bataille et miracle d’Ourique (1139): Apparition et fondation du royaume portugais par Jésus-Christ…
      La malédiction des Bragança: De Dom João IV (1604-1656) à nos jours: les premiers-nés mâles ne règnent pas…
      1789… 1830… 1889…
      Que Dieu nous bénisse!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :