Une honte dynastique.

18 Oct

Le Conseil dans l’Espérance du Roi est en colère. Il est même très en colère depuis l’annonce de la prochaine dispersion, par l’intermédiaire de la Société Sotheby, des trésors de joaillerie en possession d’une partie de la famille de Bourbon Parme (en particulier les filles du duc Elie) dont plusieurs bijoux ayant appartenu à la reine Marie-Antoinette et ayant miraculeusement échappé à la fureur révolutionnaire. Bijoux dont aucun n’a été offert à la nation française par ses propriétaires ni même proposé à la préemption par l’Etat français.

C’est une honte que nous aurons bien du mal à pardonner.

Croix de l’ordre du Saint-Esprit

Cette vente aux enchères publiques aura lieu le 14 novembre prochain, à Genève. D’ici là nous vous proposons la lecture d’un excellent article de Christophe Vachaudez sur le sujet  :

http://www.eventail.be/component/k2/3835-dispersion-du-tresor-des-bourbon-parme#

Décoration de l’ordre de la Toison d’or

Le 18 octobre 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

7 Réponses to “Une honte dynastique.”

  1. Jean - Guy de WARGNY octobre 18, 2018 à 2:36 #

    Hélas ! les Bourbon Parme sont souvent décevants.Certains se parent du titre d’altesse royale alors qu’ils ne règnent sur aucun pays ou territoire depuis des lustres..D’autres, parfois les mêmes, sont couverts de décorations tels des maréchaux soviétiques et portent une série de titres et seigneuries abracadabrante.La vanité semble être une de leurs caractéristiques majeures.Heureusement que certains d’entre eux, telle l’impératrice Zita,sauvent l’honneur de la famille.A vrai dire je leur préfère un simple chevalier ou comte de noble extraction qui ne fait pas étalage de ses quartiers de noblesse à tout vent.

  2. Catoneo octobre 18, 2018 à 3:00 #

    Ces bijoux sont extraordinairement beaux et « chargés ».
    Ils témoignent d’un monde disparu dans lequel l’histoire fit une petite place à leurs détenteurs, dont le geste signale à tous qu’il ne reviendra pas, du moins qu’ils n’y seront jamais plus conviés.

    Donner ces merveilles au Louvre dépassait l’entendement et les moyens de la dite-altesse. La ruine n’est pas que morale.

  3. Hervé J. VOLTO octobre 18, 2018 à 6:54 #

    Alors que le site Corrispondenza Romana pointe le ministre Castaner comme appartenant à la franc-maçonnerie

    https://www.corrispondenzaromana.it/notizie-brevi/francia-un-altro-massone-nelle-stanze-del-potere/

    c’est avec honte et chagrin qu’il faut constater que les Bourbons-Parmes, comme les Orléans avant eux, se comportent comme toute grande famille ayant eu des ancêtres décapités ou immigrés, envoyé en exil « une main devant, une main derrière » , les biens spolliés à la Révolution et revendue comme biens nationaux : on ne vit pas sur l’or, la République ne nous verse pas de pension et quand on dénonce les méfaits et le « malgoverno » des descendants de nos palfreniers ou de nos guillotineurs à qui nous avons imprudamment permis d’arriver au pouvoir, on tente de nous baillonner, devant parfois obliger certains d’entre nous à se cacher avec déplaisir sous des pseudos pour masquer qu’ils servent la France, oui, comme leurs ancêtres, mais dans un parti… républicain (!) alors qu’il existe un parti Royaliste.

    Si les descendants de nos fidèles serviteurs ont raison d’exprimer leur colère et leur déception, il faut CEPENDANT se mettre aussi à la place de ceux, qui ayant tout perdu, en arrivent de vendre ce qu’ils ont de plus précieux pour ne pas à avoir à vendre leur ame pour un plat de lentille ou de se retrouver « accidentés » sur une lointaine station de ski…

  4. Hervé J. VOLTO octobre 18, 2018 à 7:20 #

    SI une descendance de Louis XVII existe bien quelque part, si HYPOTHETIQUEMENT elle non plus ne possède les gros moyens financiers qui lui permettrait de faire agir à sa place des personnes influantes et récupérer se bijoux honteusement vendus mais PEUT ETRE DANS UNE EXTREME NECESSITE encore plus honteuse, pour ne pas dire scandaleuse, elle ne pourrait que ressentir honte, tristesse et amertume, une douleur de ne pas pouvoir abodonner le silence de la prière pour se révolter, et de pouvoir faire SON DEVOIR, une douleur la mettant en communion avec celles resenti par N.S. Jésus-Christ sur la Croix et sa Très Sainte Mère à Ses pieds…

  5. MA Guillermont octobre 18, 2018 à 8:24 #

    Il faut bien pour renverser ces « princes » et « princesses » qu’ils subissent la crise … financière … Leur bulle éclate aussi … Dieu MERCI !
    Le Grand-Monarque gagnera d’autres Couronnes … et d’autres Merveilles !

  6. Hervé J. VOLTO octobre 18, 2018 à 8:55 #

    UN DERNIER POUR LA ROUTE…

    Grace à Dieu : Stéphane Bern s’insurge contre la vente de joyaux de Marie-Antoinette, hérité par les Bourbons-Parme et mises aux enchère par Sotheby’s Genève organise le 14 novembre 2018.

    -Demeuré à l’abri des regards, jamais vu en public, a détaillé dans un communiqué Daniela Mascette, vice-présidente du département de haute joaillerie chez Sotheby’s Europe, en parlant de ce patrimoine historique.

    Stéphane Bern a réagi intelligemment à cette vente aux enchères lundi sur son compte Twitter :

    -Et si le musée du Louvre et le ministère de la Culture faisaient revenir en France ce patrimoine historique? a-t-il écrit en commentaire d’un reportage filmé de BFMTV, qui s’est rendu à New York où sont actuellement exposés les bijoux avant la vente à Genève…

  7. Hervé J. VOLTO octobre 28, 2018 à 1:06 #

    PS : UNE MISES AU POINT DANS UN ESPRIT DE JUSTICE.

    Si la collection mise en vante s’appelle COLLECTION BOURBON-PARME, il n’est pas fdit pour autant que ce soit les Bourbon-Parme qui vendent ces bijoux, dont certains ayant appartenu à Marie-Antoinette, ce qui provoque la seine colère de M. Pons et la déception de M. Jean-Guy de WARGNY.

    Mais si les bijoux vendus apratiennent à l’héritage des filles du Prince Elie de Bourbon-parme, CELA SIGNIFIE QUE LES DESCENDANTS DU PRINCE FRANCOIS-XAVIER DE BOURBON-PARME, DEMI-FRERE DU PRINCE ELIE, N’ONT RIEN A VOIR AVEC CETTE VENTE INDIGNE.

    Je m’explique : si les descendants actuels du Prince François-Xavier sont les Bourbons-Parme, parc contre le seul descendants du Prince Elie est la Princesse ALICE DE BOURBON-PARME, QUI EPOUSA LE PRINCE ALPHONSE DE BOURBON-SICILES ET LUI DONNA DES ENFANTS DONT LE PRINCE CARLOS DE BOURBON-SICILES, QUI EPOUSA SON TOU UNE ORLEANS QUI LUI DONNA A SON TOUR LE PRINCE PEDRO DE BOURBONS-SICILES ET SES FRERES ET SOEURS.

    Si ce sont les Bourbons-Siciles, dit espagnols parce qu’ils vivent à Madrid et pour les diférencier du Prince CARLO de Bourbon-Silciles, qui épousa la monégasque camilla Crociani, qui vendent les bijoux de Marie-Antoinette, hérités de leur grand-mère Alice de Bourbn-Parme, D’OU LE NOM DE LA COLLECTION MIS E EN VENTE LE 14 NOVEMBRE 2018, ce n’est pas la faute aux vrai Bourbon-Parme, qui descendent Saliquement du Prince François-xavier, ALORS QUE LES BOURBONS-SICILES DIT ESPAGNOLS NE DESCENDENT DES BOURBONS-PARME QUE PAR LES FEMMES et il serait INJUSTE de lancer des critiques, voire des injures, à de Nobles Princes et Princesses n’ayant que le tort de porter le même nom de la Collection de bijoux mis en vente à Sothebyse.

    Oui, espérons ue Stephane Bern arrive à empécher la vente de ces bijoux, qui font parti du patrimoine Français, ou qu’au moins ils finissent dans un musé Français et non pas dans la collection de quelques famille Royale orientales…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :