Entretien du prince Louis de Bourbon donné à Boulevard Voltaire.

23 Jan

Le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou et aîné des capétiens, a accordé un entretien au site Boulevard Voltaire. Superbe !

http://www.bvoltaire.fr/louis-de-bourbon-la-france-doit-rester-unie-et-se-regrouper-autour-des-fondamentaux/

Le 23 janvier 2019.

(Merci à GJ)

3 Réponses to “Entretien du prince Louis de Bourbon donné à Boulevard Voltaire.”

  1. Hervé J. VOLTO janvier 23, 2019 à 10:28 #

    A partir de ces Saintes paroles. il est possible de cerner les contours d’une action politique Royaliste pouvant être portée par les Légitmistes, mais aussi par ces néo-Légitimistes que sont les Survivantistes, les Parmistes et les Providentialistes qui s’axera autour de deux fidélités :

    En premier lieu, une fidélité à la tradition politique Capétienne de la France qui s’inscrit dans l’espérance Royale et porte deux projets essentiels pour l’avenir :

    -L’attachement à la Souveraineté de la France, aussi bien contre l’Union européenne technocratique que les grandes puissances et organismes financiers et économiques qui agissent à l’international,
    -La défense de l’identité gréco-romaine et celto-Chrétienne de la France et de l’intérêt général contre l’œuvre des lobbies, groupes de pression et partis politiques républicains.

    En second lieu, une fidélité à l’héritage Chrétien de la France, lui-même incarné dans deux dimensions :

    -La promotion des valeurs fondamentales de la civilisation, notamment la défense de la famille ou la défense de la Vie,
    -La filiation à un modèle socio-politique porté notamment par les Catholiques Sociaux, contre le capitalisme sauvage planétaire.

    La conviction Royaliste du Régentisme -synthèse entre le Légitimisme et le néo-Légitimisme- enfin, s’enracine autour d’une fidélité absolue envers le Divin Christ-Roi et en son Lieutenant Royal, qui qu’il soit, Aîné des Bourbons et Roi légitime de France, Fils aîné des Coeurs Unis de Jésus et de Marie.

    Le Royalisme possède donc des principes d’action qui sont ceux de la Monarchie traditionnelle. Entre autres :

    -Restauration de l’autorité de Dieu et de Son Lieutenant -par le Sacre Royal- du prêtre, du père de famille, et reconnaissance publique de la dignité de toute personne qui travaille pour le bien commun, prêtres, Chevaliers, ou tout simplement Cathos Tradis et autres citoyens honnêtes.
    – Promotion de la famille.
    – Décentralisation, toujours dans l’esprit de responsabiliser les hommes pour les faire participer au bien commun : autonomie des provinces qui la désirent, constitution de corporations pour les métiers qui le souhaitent…

    la Noblesse, c’est la reconaissance publique du rôle social de la famille.

    La Royauté, c’est le couronnement de la famille et de l’Etat. Voulus chrétiens.

  2. Hervé J. VOLTO janvier 23, 2019 à 10:53 #

    Le Royalisme, pour ses partisans, consiste avant tout en une ambition pour la France : la volonté de redonner au pays sa position hégémonique de Fille Aînée de l’Eglise et d’Educatrice des Peuples qu’elle a eu jusqu’au début du siècle passé, de retrouver un monarque apte à enclencher de grands projets, celle aussi de sortir du jeu des partis et de la politique à court terme qui caractérise, pour les Royalistes, l’exercice du pouvoir des hommes politiques de la république.

    Le Royalisme se pose pour certains comme une opposition au nouvel ordre mondial par le renforcement de l’État face aux institutions supranationales qui empiètent sur les libertés fondamentales des peuples. Ainsi la monarchie est à leurs yeux plus démocratique que la république dans le sens où elle défend l’indépendance et l’autodétermination des peuples.

    Merci à Mrg le Duc d’Anjou d’avoir su, mieux que beaucoups d’autres, rappeller la pensée Royaliste.

  3. Hervé J. VOLTO janvier 23, 2019 à 11:13 #

    Le Royalisme en France, c’est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il participe du principe d’expension-évangélisation dont Léon XIII et Charles de Foucault reprendront l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialime islamisant ! C’est aussi un nationalisme Français et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour le Salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionaire. C’est, enfin, face à la masse, l’affirmation de la personne… voulue Chrétienne.

    Dire ainsi que le politique d’Emmanuel Macron, qui s’est pourtant déclaré officielement Royaliste durant sa campagne présidentielle, est… anti-Royaliste, n’est pas une fake news. Pour preuve sa politique extérieure, plus spécialement le Traité d’Aix-la-Chapelle.

    Le texte prévoit que la France consulte aimablement l’Allemagne sur les grandes décisions diplomatiques (sans obligation de tenir compte de son avis), que Paris soutiendra Berlin dans sa quête d’un siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU (une façon d’écarter l’idée que ce siège soit un jour cédé à l’UE), que le bilinguisme et les échanges culturels seront encouragés (l’Office franco-allemand de la jeunesse existe pour cela depuis 1963) ou que la coopération entre régions frontalières sera facilitée (au besoin, avec des adaptations législatives votées à Berlin ET Paris). Rien de bien nouveau sur les rives du Rhin.

    Pourtant, les conséquences concrètes de ce traité pourraient porter très loin. Si l’on n’y prend gare, la France pourrait créer en Alsace des districts allemands, pourrait imposer la langue de Goethe dans les administrations -certains généraux Français prennent déjà certains de leurs ordres en… angalis !- partagerait avec Berlin son siège permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies, et, si on laisse faire, son arme nucléaire… Autant de craintes qui ont de quoi faire sourire les Allemands. Au Quai d’Orsay, on ne rit pas. « Ce complotisme délirant nous ridiculise », grince une source diplomatique.

    Tout a commencé le 11 janvier, par une vidéo de l’eurodéputé Bernard Monot, élu FN devenu DLF. Il y avertit :

    -L’Alsace repassera sous gestion allemande et la langue administrative sera l’allemand. Macron, tel un Judas, va livrer l’Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère !

    Rien que ça. Le récit fait son chemin…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :