Face aux pleureuses immigrationnistes il ne faut rien céder.

15 Avr

Tous les arguments leur sont bons pour tenter d’apitoyer sur le sort de leurs migrants. Après avoir dénoncé avec la vigueur que l’on sait la volonté de Matteo Salvini, ministre de l’intérieur italien, de fermer les ports du pays aux négriers des ONG pseudo-humanitaires, voici que la campagne militaire du maréchal Khalifa Haftar visant à réunifier la Libye et donc à mettre un terme aux trafics d’êtres humains venus d’Afrique subsaharienne et cherchant à franchir la Méditerranée, est a son tour montrée du doigt. Car RIEN ne doit s’opposer à la transhumance africaine et à son but ultime, le « Grand Remplacement » des populations européennes indociles !

Et au concert de ces pleureuses aux larmes de crocodile, s’est ajouté, vendredi 12 avril, un communiqué du Haut-Commissaire de l’ONU aux réfugiés (HCR) dramatisant volontairement la situation : « les risques pour leur vie augmentent d’heure en heure. Il est urgent de les mettre à l’abri. C’est une question de vie ou de mort. »

Prétendant qu’environ 3 000 migrants se trouvent dans les centres de détention officiels de la capitale où ils seraient exposés à des risques sévères. Originaires d’Erythrée, de Somalie ou du Soudan, ils sont détenus parce que considérés comme étant en situation irrégulière, dans des conditions qualifiées par le HCR « d’atroces et d’inadmissibles ». Le HCR « demande de toute urgence la libération immédiate » de ces personnes et la mise en place de « couloirs humanitaires » pour les plus vulnérables. Ben voyons ! Pour qu’ils se retrouvent aussitôt en mer, prétendument en détresse mais utilisant leurs téléphones satellitaires de dernière génération pour appeler au secours les « sauveteurs » européens…

« On compte sept centres de détention officiels à Tripoli, résume Hassiba Hadj-Sahraoui (une référence…algérienne de Amnesty international et de Médecins sans frontières !). Tous se situent à une dizaine de kilomètres maximum des combats et l’un d’eux, à Qasr bin Ghashir, est déjà sous le contrôle des forces d’Haftar. »

Le HCR a évacué environ 152 migrants d’un des centres de détention au sud de Tripoli, qui se trouvaient menacés par les combats, « mais une partie seulement ont pu être déplacés vers le centre du HCR, qui n’a pas la capacité d’accueillir tout le monde », prétend la fameuse Hassiba Hadj-Sahraoui. Elle s’inquiète par ailleurs du « risque très important que certains détenus se retrouvent enrôlés de force dans les combats ou recrutés en soutien logistique ».

Ces bonnes personnes immigrationnistes onusiennes (n’oubliez pas le scandaleux Pacte de Marrakech signé par Emmanuel Macron) ajoutent un autre argument à leurs démarches et nous disent que les traversées de la Méditerranée centrale vers l’Europe sont devenues, dans le même temps, beaucoup plus dangereuses : le taux de mortalité sur la route de la Méditerranée centrale est passé de 2,6 % en 2017 à 13,8 % en 2019 du fait de la « diminution des moyens de sauvetage » en mer !

Mais, après tout, nous n’avons pas demandé à ces migrants de quitter leurs pays et de prendre de tels risques.

Et même si, depuis que la plupart des ONG pseudo-humanitaires ont renoncé ou sont empêchées d’opérer en Méditerranée centrale et alors que l’Union européenne (UE) vient de mettre fin aux activités navales de l’opération militaire « Sophia », les Libyens sont les principaux acteurs du sauvetage dans la zone. Financés et équipés par l’UE, et en particulier l’Italie et la France, les gardes-côtes ont intercepté plus de 16 000 migrants depuis 2018. Mercredi, ils ont encore ramené à terre 19 personnes qui se trouvaient en mer.

« On se retrouve dans la situation absurde où l’UE s’est désengagée en se reposant sur les gardes-côtes libyens qui ramènent les migrants dans les centres de détention que tout le monde essaye d’évacuer pour les protéger », s’indigne Hassiba Hadj-Sahraoui qui refuse d’admettre que c’était l’objectif absolu qu’il fallait atteindre et que nous applaudissions.

Il faut être dans ce domaine d’autant plus attentifs et rigoureux que les conditions météorologiques sont plus favorables et que le HCR a identifié plus de 670 000 migrants désireux de fuir la Libye par la mer. Et qu’à ceux-ci s’ajoutent quelques milliers de Libyens déplacés par les luttes locales mais aussi de plus en plus de Tunisiens, voire d’Algériens (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/04/30/nous-avions-prevenu-cest-confirme-lexode-des-tunisiens-vers-litalie-dabord-la-france-apres-explose/).

Chaque récupération de migrants, opérée par une ONG (le plus souvent allemande…) occasionne désormais une crise diplomatique et des tergiversations de plusieurs jours au sein de l’Union européenne avant que quelques Etats dociles ou volontaires (toujours les mêmes : France, Allemagne, Portugal, Espagne, Luxembourg) se mettent d’accord sur une répartition des migrants secourus. La dernière en date s’est déroulée (pour la frime car ils sont tous d’accord pour contourner l’opposition italienne) vendredi et a permi d’accueillir ceux de l’ONG allemande Sea-Eye à Malte…(https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/04/14/les-ong-immigrationnistes-de-mediterranee-auraient-tort-de-mettre-la-cle-sous-la-porte/)

D’ailleurs, la preuve de l’imposture de nos dirigeants politiques est ici : tout le monde se souvient des propos qualifiés de scandaleux de notre ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, qui affirmait il y a peu que les ONG en Méditerranée étaient « complices » des passeurs de migrants. Eh bien, le même Castaner annonçait vendredi que la France accueillerait 20 personnes « en besoin de protection« , arrivés à Malte transportés par le navire de l’ONG allemande Sea-Eye ! « Notre action vis-à-vis des ONG est généreuse et se poursuit », défend le ministère de l’intérieur, en concertation avec…le gouvernement allemand !

Ajoutons à ces contradictions, qui n’existent que pour tromper les Français, les affirmations d’un dirigeant de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) : « La situation en Libye rend absolument nécessaire la mise au point d’un mécanisme de débarquement dans un port sûr, de façon prévisible et en phase avec les conventions internationales. Nous avons toujours dit que tous les migrants secourus dans les eaux internationales doivent être ramenés dans un port sûr et la Libye n’en est pas un. » Encore le Pacte de Marrakech. Alors, faut-il encore le répéter ?

Après tout, nous n’avons pas demandé à ces migrants de quitter leurs pays et de prendre de tels risques.

Tout le reste n’est que littérature.

Le 15 avril 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

4 Réponses to “Face aux pleureuses immigrationnistes il ne faut rien céder.”

  1. Hervé J. VOLTO avril 15, 2019 à 11:55 #

    Pourquoi les Français en général, et les travailleurs sont en train de se faire enc… ouilonner : faire regarder cette vidéo aux Gilets Jaunes comme aux Français de bonne volonté

    La souffrance ouvrière sous la république

    • thizy avril 16, 2019 à 7:39 #

      tres bien a ecouter

  2. Hervé J. VOLTO avril 15, 2019 à 1:00 #

    Les 150 points de la Phalange
    Communautaire
    Notre écologie spontanéiste, beaucoup moins connue, rarement bien comprise, renferme dans son harmonie naturelle tout le secret des paisibles bonheurs humains. Membre d’une famille à laquelle il doit tout, le phalangiste se voue naturellement et quotidiennement à la prospérité de cette famille, tant corporelle que spirituelle, où le sort de chacun dépend de tous. La science et l’art de cette vie commune familiale, interfamiliale, humaine, s’appellent ou devraient s’appeler L’ECOLOGIE ET L’ECONOMIE COMMUNAUTARISME.

    La transition écologique est une grande ARNAQUE : elle a pour but de détruire le communautarisme Chrétien à la source de la France profonde pour la subsituer par un communautarisme extra-europèen et non-Chrétien.

    Son moyen : la Grand Remplacement !

    La solution semble dans la Contrerévolution. La Conterévolution, c’est la reconnaissance du Règne du christ, de la famille Chrétienne avec le père comme chef naturel, et l’Amour de la patrie, voulue comme terre Chrétienne. Face à la révolution subtitutrice des peuples, la Contrerévolution commencera par le retour à l’institution familiale traditionnelle.

    La Noblesse, c’est la reconaissance publique du rôle social de la Famille.

    La Royauté, c’est le couronnement de la Famille et de l’Etat. Voulus Chrétiens…

  3. Hervé J. VOLTO avril 15, 2019 à 1:02 #

    UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    a faire voir absolument aux Gilets Jaunes : NOUS VOULONS VIVRE !
    http://www.democratie-royale.org/2019/03/nous-voulons-vivre.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :