La réponse différée d’Emmanuel Macron au « Grand débat ».

17 Avr

Pas de bol ! Son allocution présidentielle devait être le point d’orgue du Grand débat national qu’il avait voulu en décembre dernier et mis en place en janvier pour répondre à la colère des « Gilets jaunes« . Hélas, il dut l’annuler à la dernière minute, lundi 15 avril, en raison de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce jour-là, les dieux n’étaient pas avec lui…

Mais les annonces, préalablement enregistrées, ont fuité et la presse s’en est emparée dès hier bien que le chef de l’Etat ait souhaité reporter son intervention publique pour « respecter un temps de recueillement et avoir la responsabilité qui s’impose dans ce moment de grande émotion nationale », a précisé l’Elysée dans un communiqué.

Alors, quelles sont les souris dont la montagne devrait accoucher ? Comme nous l’imaginions et malgré les apparences, elles ne sont guère susceptibles de réjouir durablement les Français. Vous allez pouvoir en juger :

1/ Emmanuel Macron ne récuse pas totalement le référendum d’initiative citoyenne (RIC). Mais avec une nuance de taille par rapport aux demandes et aux espoirs : ces scrutins ne pourraient être organisés que pour des sujets…d’intérêts locaux ! La gestion des ordures ménagères ? Les heures d’ouverture des épiceries arabes de nos villages ? Ou encore la suppression de l’annonce des heures par les cloches de nos églises ? Ou, qui sait, l’autorisation du muezzin pour scander les prières venues d’ailleurs ?

2/ En contrepartie, le chef de l’Etat devait se dire favorable au fait de faciliter l’organisation du référendum d’initiative partagée (RIP). Ce mécanisme, qui existe déjà dans la Constitution, n’est actuellement possible qu’avec l’obtention des signatures de 185 parlementaires, et de 10% du corps électoral ce qui, en pratique, s’avère impossible. En tout cas sur les sujets essentiels tels que…l’immigration. Alors, jusqu’où ira cette « facilitation » ? Probablement pas bien loin quand on sait quelle est l’hostilité foncière de nombreux acteurs de la vie publique opposés à l’une des expressions de ce qu’ils nomment avec tant de mépris « le populisme » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/02/19/quand-la-gauche-fait-semblant-de-decouvrir-le-referendum-dinitiative-citoyenne/  et aussi https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/03/04/voici-la-raison-pour-laquelle-les-gilets-jaunes-nobtiendront-pas-de-referendum-dinitiative-populaire/).

3/ il avait prévu aussi de confirmer que la réforme constitutionnelle, présentée l’an dernier mais jamais examinée au Parlement à cause, entre autres, de l’affaire Benalla puis de la crise des « Gilets jaunes« , serait bien menée à terme. En tout cas en ce qui concerne deux mesures phares : la diminution du nombre de parlementaires et l’instauration d’une dose de proportionnelle aux élections législatives. Mais, pour le moment, l’importance de cette « dose » restent très mystérieuse. Un futur coup fourré ?

4/ Autre mesure phare qu’Emmanuel Macron avait prévu d’annoncer : un moratoire sur des hausses d’impôts, ainsi qu’une baisse de l’impôt sur le revenu (alors que la France a atteint, depuis qu’il est au pouvoir, un niveau inédit du taux des prélèvements obligatoires). Une baisse qu’il prétend pouvoir financer par…la suppression de niches fiscales, la réduction de la dépense publique, mais aussi « la nécessité de travailler davantage », sans plus de précisions.

Et, là, nous sommes morts de rire.

En revanche, le président n’avait pas l’intention de revenir sur la réforme de l’impôt sur la fortune, depuis rebaptisé impôt sur la fortune immobilière (IFI). Comme il s’y était déjà engagé par le passé, une évaluation de cette réforme sera engagée afin, éventuellement, de la corriger. Mon oeil !

5/ En décembre, lors du dévoilement de la première batterie de mesures pour calmer la colère des « Gilets jaunes« , Emmanuel Macron avait annoncé la mise en place d’une prime exceptionnelle entièrement exonérée d’impôts et de charges, versée par les employeurs sur la base du volontariat. Le chef de l’Etat avait prévu d’annoncer lundi soir sa pérennisation. Elle pourrait donc être versée chaque année…jusqu’à nouvel ordre ou nouvel impératif budgétaire.

6/ Après le recul du gouvernement sur la hausse de la CSG, Emmanuel Macron avait prévu de donner de nouveaux gages aux retraités modestes, en réindexant les pensions de retraite sur l’inflation. Dans le budget 2019, une hausse de 0,3% des pensions était prévue, bien loin du niveau de l’inflation (estimée à 1,6%). Lundi soir, Emmanuel Macron avait prévu d’annoncer la réindexation des retraites inférieures à 2 000 euros. Mais pour les classes moyennes aux retraites supérieures à 2 000 euros ? La schlague, bien sûr ! Tant pis pour ceux qui ont cru utile de voter pour lui en 2017.

7/ Enfin une vraie bonne nouvelle : la fin des fermetures d’écoles ou d’hôpitaux d’ici à la fin du quinquennat. Hélas, immédiatement compensées par l’intensification du dédoublement des classes en CP et CE1 dans les zones d’éducation prioritaire (entendez les quartiers pourris de nos banlieues les plus malfamées, peuplés d’innombrables « Chances pour la France« ).

8/ Sur un tout autre plan, une autre bonne nouvelle : Emmanuel Macron avait prévu d’annoncer une refonte profonde de la haute fonction publique, avec une mesure choc : la suppression de l’Ecole nationale d’administration (ENA), dont il est lui-même issu. Il entend ainsi favoriser l’égalité des chances et le mérite. Le problème, c’est que notre pays n’échappera pas à sa vision désespérément jacobine du pouvoir et l’ENA disparue…ne tardera pas à être remplacée par un substitut tout autant réservé à l’oligarchie administrative !

En résumé….TOUT ÇA POUR ÇA ?*

La boite à outils d’Emmanuel Macron !

Le 17 avril 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/04/10/grand-debat-de-lenfumage-demmanuel-macron-a-la-ruse-dedouard-philippe-les-francais-nechapperont-pas-a-lentourloupe/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :