Ces petites merveilles entomologiques qui nous viennent d’ailleurs.

30 Avr
Le problème, c’est que ce moustique est une espèce capable de transmettre des maladies telles que la dengue, le chikungunya et le zika. Toutes pathologies fort désagréables voire carrément sévères.

La seule présence du moustique n’entraîne pas nécessairement l’apparition des maladies dont il est vecteur. La transmission se fait lorsqu’un moustique tigre « sain » pique une personne contaminée lors d’un séjour hors de France métropolitaine. L’insecte devient alors porteur du virus et peut le transmettre à une personne saine n’ayant pas séjourné hors du territoire. Autrement dit nous risquons d’être contaminés par toute personne vivant dans une zone d’infestation et revenant en métropole ou y séjournant de novo par migration ou besoin touristique  et grâce au vecteur intermédiaire constitué par les colonies de moustiques tigres installées dans notre pays. Comme quoi, tout ce qui vient d’ailleurs n’a pas que des avantages !…

Les premiers cas de contamination autochtones sont apparus en métropole en 2010, avec deux cas de dengue dans les Alpes-Maritimes et deux cas de chikungunya dans le Var.

Depuis, les autorités françaises ont comptabilisé au total 22 cas de dengue et 31 cas de chikungunya.

Que du bonheur.

Le 30 avril 2019.

Pour le CER, Hippocrate, Conseiller à la santé publique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :