Y aurait-il « quelque chose de pourri au royaume de Belgique » ?

5 Mai

On serait en tout cas tenté de paraphraser William Schakespear en lisant cet éditorial publié par l’hebdomadaire satirique belge Pan *:

 » Marre de « votre » Belgique.  La Belgique  que vous vous acharnez à saloper. Si vous l’aimez tellement, vous pouvez vous y vautrer, comme un porc dans la boue.

SEPT PARLEMENTS ! Car votre bilan est catastrophique. Il y a 50 ans, nous avions un parlement – il y en a SEPT, aujourd’hui. Le citoyen y a-t-il gagné quelque chose ? Rien, zéro, nada. Ah ! Pardon, il y a gagné : la complication des procédures ; le moindre papier doit être soumis à l’approbation d’instances diverses qui se contredisent quand elles ne se tirent pas dans les pattes.

LES REFORMES DE L’ETAT N’INTERESSENT QUE VOUS ! La séparation des Flamands, des Wallons et des Bruxellois résulte-t-elle d’une demande profonde de la population ? PAS LE MOINS DU MONDE ! Le Belge n’est pas demandeur. Vous avez sciemment saboté l’Etat central
et, ce faisant, la bonne marche de l’Etat. A votre jeu, le citoyen belge est perdant. Seuls gagnants : les politiciens, dont le nombre a été multiplié par 7 depuis 1950 ; les fonctionnaires, dont le nombre a triplé dans le même temps et qui, pour la plupart, sont issus d’un système quasi-mafieux, qui s’appelle le clientélisme.

VOUS FORMEZ UNE CASTE. Et une caste coupée des réalités de tous les jours. Tandis que vous imposez des sacrifices à la population, vous augmentez vos revenus, vous multipliez vos pensions et avantages. Le monde politique est le seul secteur où les revenus n’ont jamais été rabotés ; au contraire, ils n’ont fait qu’augmenter dans des proportions que n’ont jamais connues les travailleurs de ce pays.

VOUS SABOTEZ  LA SÉCURITÉ. Grâce à vos régionalisations stupides et aux morcellements des pouvoirs, l’agent de police a disparu de nos quartiers et de nos rues. Aujourd’hui, vous faites semblant d’inventer la « police de proximité ». Vous en savez quelque chose : c’est vous qui l’avez supprimée ! Vous avez les yeux de Chimène pour le sort des malfrats envoyés en prison [quand cela arrive, ce qui n’est plus une règle, par votre faute] mais, vous restez sourds aux revendications des agents de l’Etat. Policiers, gardiens de prison mais, aussi, les pompiers : tous sont victimes de votre mépris et de votre incurie.

VOUS ORGANISEZ L’ISLAMOPHOBIE. Oui, l’islamophobie, c’est vous qui en êtes responsables ! Vous avez fait venir des travailleurs étrangers et leurs familles, alors qu’il n’y avait plus de travail pour eux [en gros, depuis les années 1970]. Vous les avez enfermés dans des ghettos. Vous les avez livrés aux religieux extrémistes – on sait très bien que la détresse et la précarité sont les meilleurs moyens d’en livrer les victimes aux « fous de dieu », quel que soit l’origine de ce dieu.

LES RACISTES, C’EST VOUS ! Ce sont bien les politiciens des années 1960 qui ont lancé des slogans tels que « Walen buiten », « Franse ratten, rol uw matten » [rats francophones, roulez vos tapis]. Oui, ces slogans, ce sont des éminences CVP – aujourd’hui, « hommes d’Etat » – qui les crachèrent. Et, on pourrait trouver quelques insultes anti-flamandes des Happart et Moureaux que personne n’oserait adresser à un Congolais ou un Maghrébin. En refusant de réguler l’immigration, vous avez poussé des personnes fragiles dans l’angoisse des lendemains. Comment voulez-vous,  qu’abandonnés par les politiques, les travailleurs précaires ne cherchent pas des boucs émissaires ? Et, c’est vous qui jouez aux père et mère  La Morale  quand vous avez foutu le bordel socioculturel !

VOUS NOUS RUINEZ ! Vous êtes tellement nuls dans la gestion du pays que vous le rendez exsangue. Un seul exemple mais, nous pourrions en donner des dizaines. En ce moment, la dette globale de  la Belgique  s’élève à 346 milliards 122 millions d’euros [on vous passe les poussières en-dessous des millions !]. Depuis le début de la crise, que vous avez voulue et que alimentez, cette dette a augmenté de 13 milliards ! Jamais on ne vous a entendus proférer le moindre mot à ce propos ! Cela va faire 200 jours que vous vous disputez les bonnes places, sous couvert d’arrangements communautaires, dont le citoyen se fiche comme un poisson d’une pomme.

A cause de votre impéritie, la dette de chaque citoyen belge s’élève à quelque 32.000 euros ! Cela fera plaisir aux travailleurs dont vous nivelez les pensions. Et quelle différence avec  la Belgique  de 1950 qui, avec  la Suisse , était le seul pays européen qui n’avait pas
de dette extérieure ?

PENDANT CE TEMPS, VOUS VOUS AMUSEZ. Bien sûr, vous nous accuserez de populisme, de poujadisme et, vos obligés dans la presse de gauche et d’extrême gauche relaieront le message. Cela permet de tuer le débat dans l’œuf. Et cependant… Alors que le pays s’endette, vous passez une journée à célébrer l’anniversaire de Caroline Gennez, la présidente du SP.a ! Dans le domaine des urgences, vous avez le sens des priorités…

VOTRE « CRISE COPERNICIENNE », C’EST DE  LA FOUTAISE. Il est bien évident que BHV, c’est un  prétexte. Comme le furent les Fourons, le «carrousel fouronnais » dont plus personne ne parle. Si solution il y a, ce ne sera que partie remise. Il vous faut un
os à ronger pour cacher votre incapacité à diriger la Belgique.

La  Belgique des gens. Pas « votre » Belgique, celle des gnomes politiques sans vision, sans projet, sans autre plan que la prochaine échéance électorale et la pérennité de votre place et de vos privilèges. Jusqu’à ce que la mort de  la Belgique s’ensuive..!  »

Ça ne vous rappelle pas un autre pays ?

Du Plessis

Le 5 mai 2019.

(Merci à AM et à MM)

* Sur le modèle du Canard enchaîné

4 Réponses to “Y aurait-il « quelque chose de pourri au royaume de Belgique » ?”

  1. Hervé J. VOLTO mai 5, 2019 à 2:49 #

    -La politique Française ressemble à son cinéma : ennuyeuse, poussiéreuse, petits dialogues dans une cuisine entre acteurs fatigués (Matthieu Kassovitz).

    Non, il y a heureusement Luc Besson : à part son film odieusement cosmopolite, où il fait passer Sainte Jeanne d’Arc pour une hystérique complètement exaltée -on ne la lui pardonnera pas- LE CIENQUIEME ELEMENT https://www.youtube.com/watch?v=PFE2ssnMKUc
    et VALERIAN https://www.youtube.com/watch?v=PFE2ssnMKUc
    nous font espérer en le rôle éminamment universel de la France.

    A quand un Luc Besson de la politique ?

  2. Hervé J. VOLTO mai 5, 2019 à 3:02 #

    Je me suis trompé :

    VALERIAN https://www.youtube.com/watch?v=PFE2ssnMKUc

  3. Hervé J. VOLTO mai 5, 2019 à 3:21 #

    Mais vous vous rendez compte que la Présidence de la République acréé en amont de la manifestation du 8 Décembre 2018 une cellule de crise exeptionnelle contenant des représentants des services spéciaux, des équipes de communication et les équipes digitalistes d’Emmmanuel macron ?

    Selon les révélations de VALEURS ACTUELS (celui avec Marion maréchal en couverture https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/04/12/chaleureux-conseil-de-lecture/ ), le dispositif serait impressionnant ! ce sont des représentants de presque tous les ervices de renseignement qui se réunissent dans une war room directement à l’Elysèe, en une sorte de conseil national de sécurité :

    -Sous la tutelle du ministère de la Justice et des libertés :
    Le Bureau Central du Renseignement Pénitentiaire (BCRP)

    -Sous la tutelle du Ministère des Armées :
    La Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE), chargée de l’espionnage et du contre-espionnage à l’extérieur du territoire national

    -Sous la tutelle du ministère de l’Intérieur :
    La Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), chargée du contre-espionnage et de la lutte antiterroriste
    et
    Le Service Central du Renseignement territorial (SCRT) : les RT sont les ex-RG.

    -Sous la tutelle du ministère de l’économie et des finances :
    La Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières (DNRED), chargée des enquêtes douanières et des mouvements de marchandises douteux

    -Le TRACFIN (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits Financiers clandestins Nationaux), chargé du renseignement sur les circuits financiers douteux et clandestins.

    Leur mission : identifier l’éventuelle action de puissances étrangères dans la logisitique des Gilets Jaunes et détecter des activistes d’ultra-gauche désireux de profiter de la colère des Français pour mettre à bas le système !

    Parfois, il suffirait de regarder dans son miroir pour comprendre qui est l’ennemi et d’où vient la menace : çà ne vient pas de Belgique et çà permet des économies aux caisses de l’Etat, et donc aux contribuables…

  4. Hervé J. VOLTO mai 5, 2019 à 3:52 #

    Il le faut le dire : Emmanuel Macron ne fait plus illusion. Sa politique de racclage de tirroir n’est que du « en même temps », de la gestion à la petite semaine. Aucune vision de la société, aucune réforme structurelle. L’affaire Benala, c’est plutot une ffaire de morale que de compétence. La descente aux enfers a véritablement commencé avec les Gilets jaunes. Perdre pied, comme çà, en étant incapable d’entendre, de comprendre ce qu’il advenait…

    Et puis il y a autre chose qui, dans les démocraties, ne se discute pas, c’est l’élection. Emmanuel Macron n’a pas voulu en organiser par une dissolution pendant la crise : il a donc participé à déconsidérer le système démocratique de la République qu’il incarne. Non seulement le Président a refusé de faire des élections, mais il refuse de faire un référendum ! Notre démocratie -ou plutot notre démokrature, pour reprendre le bon mot de Jean-marie Le Pen- est devenue une « hanounacratie » : des cons-citoyens marquent leurs propositions sur un tableau Velleda, dans une émission de divertissment à la télé. Ils envoient des spotes et des tweeets pour voter oui ou non.

    Comme les 5 ETOILES en Italie, toujours on line (pardon, en ligne). On y espère là-bas que Matteo Salvini saura les redimensionner…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :