À la soupe (Acte 2).

12 Juin

Nous avons dit récemment tout le  » bien  » que nous pensions de l’allégeance déclarée par 71 maires et 1 président de conseil départemental (de la prétendue opposition) à la politique d’Emmanuel Macron et de son gouvernement (Lire « À la soupe ! » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/06/10/a-la-soupe-2/). Dans le seul but évidemment d’assurer leur réélection lors des municipales de mars 2020 !

Or, le Premier ministre, Edouard Philippe, doit prononcer un nouveau discours de politique générale à l’Assemblée nationale aujourd’hui mercredi 12 juin et demain, jeudi 13, au Sénat qui seront suivi d’un vote de confiance…Suivez mon regard.

 L’objectif affiché sera « d’expliquer ce que sera la mise en œuvre de l’acte II par le gouvernement » (c’est-à-dire les réformes à mener lors de la seconde partie du quinquennat), en fixant « le calendrier politique », a indiqué la porte-parole du gouvernement, Sibeth-(Patankça) Ndiaye. Mais les résultats des votes de confiance qui suivront la déclaration de politique générale du premier ministre, Edouard Philippe, mercredi 12 juin à l’Assemblée nationale, et jeudi au Sénat, seront également une opportunité de compter les troupes.

Les députés LRM et leurs alliés du MoDem devraient soutenir le gouvernement comme un seul homme, assurant à M. Philippe plus de 350 voix et une confortable majorité. La principale interrogation réside donc dans l’ampleur de ce vote de confiance. Le premier ministre obtiendra-t-il davantage qu’en juillet 2017, lors de son premier discours du même type ? Il avait alors obtenu 370 voix contre 67, et un nombre record de 129 abstentions, dont les trois quarts des députés du parti Les Républicains (LR) qui, avaient alors refusé d’entrer de plein pied dans l’opposition. Mal leur en a pris lorsqu’on voit le résultat exprimé aux élections européennes du 26 mai dernier !

Mais cette revue d’effectifs permettra aussi à l’exécutif d’identifier les parlementaires « Macron-compatibles » dans l’optique des élections municipales de mars 2020 ou de la révision constitutionnelle. « C’est l’occasion de voir qui nous soutient. Des députés disent qu’ils veulent travailler avec nous. A eux de le confirmer par leur vote », estime la députée LRM de l’Essonne, Marie Guévenoux, proche du premier ministre.

Car les macronistes entendent poursuivre la recomposition politique, en élargissant les contours de la majorité après des élections européennes qui ont provoqué l’effondrement de la droite. Quitte à mettre la pression. Le patron de LRM, Stanislas Guerini, a ainsi conditionné le soutien de son parti pour les municipales à un vote favorable mercredi. Dans le genre « tous ceux qui ne sont pas avec moi, sont contre moi » on ne fait pas mieux…

L’attitude des élus LR sera donc particulièrement scrutée. Certains, inquiets après l’affaiblissement de leur formation, franchiront-ils le Rubicon ? « Pour les municipales, la poutre travaille encore », se félicite Matignon. Le patron des députés LR, Christian Jacob, lui, se dit convaincu que les 104 élus de son groupe voteront contre. Tout comme les 29 députés socialistes, les 16 du groupe communiste, et les 17 de La France insoumise. Nous verrons bien mais, à coup sûr, nous serons très attentifs à ces comportements. Et, en particulier, nous vous recommandons de surveiller de près le vote de votre député. Nous dresserons une liste des transfuges et la ferons connaître en temps utile.

L’attitude des groupes centristes UDI-Agir et celui Libertés et territoires (LI), où les avis divergent, sera déterminante. Dans le premier, « la position du groupe sera l’abstention, explique son président, Jean-Christophe Lagarde. Si nous refusons une attitude de défiance et d’hostilité automatique à l’égard du gouvernement, il n’y a pas non plus de confiance aveugle ». On voit bien là le courage habituel du Marais.

Cette consigne devrait être suivie par les 21 élus UDI, comme Francis Vercamer (Nord), pour qui « la majorité devrait être moins hautaine et cesser de penser qu’elle a raison toute seule ». Au sein du même groupe, les 9 Agir (ex-LR passés avec armes et bagages à la macronie), devraient, eux, évidemment voter pour, et s’inscrire dans la majorité. A l’instar du député de Paris Pierre-Yves Bournazel. « J’ai confiance dans la personne du premier ministre et je souhaite aider le gouvernement à réussir », indique-t-il.

Chez les 16 députés LI, l’abstention sera également dominante. Une poignée, dont M’jid El Guerrab, va voter pour ; une autre contre. Cela sera sûrement le cas de l’ex-député LRM Jean-Michel Clément, pour dénoncer « la politique à droite » de l’exécutif : « Macron a choisi son camp, je ne vois pas comment je pourrais m’y retrouver. »

Au Sénat, l’exercice poussera cette institution, à majorité de droite, à clarifier sa position vis-à-vis de M. Macron, après les tensions autour de l’affaire Benalla. Le vote des sénateurs, jeudi, aura une autre utilité pour l’exécutif : évaluer la possibilité de trouver une majorité qualifiée des trois cinquièmes des suffrages exprimés au Congrès (soit 555 parlementaires), pour faire approuver la révision constitutionnelle.

Reste que la méthode employée par le gouvernement en irrite certains. « On n’est pas dans une cour de récréation avec un ultimatum sur le thème : “soit vous êtes avec nous, soit vous êtes contre nous”. », déplore le député LI François-Michel Lambert. Avant de mettre en garde : « Plus Matignon va nous sommer de choisir pour ou contre, plus il prend le risque de nous braquer. » Tu parles ! C’est fou ce que ces gens-là sont convaincants !

D’autant que, en dernière analyse, leur seul objectif, c’est la…réélection aux prochaines municipales. Alors


Le 12 juin 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :