Ces gens-là sont des assassins.

21 Juin

Depuis qu’Emmanuel Macron et ses sbires sont au pouvoir,  les « cannabistes » se sentent pousser des ailes. Pas un mois sans reportage journalistique sur les bienfaits thérapeutiques de cette drogue. Pas une semaine sans témoignage du caractère inopérant de la répression de son usage et pas un jour sans demande de légalisation de ce dernier. 

Mais jamais, JAMAIS, la moindre statistique sur le nombre de victimes d’accidents de la route directement imputables à la conduite sous l’emprise de cette merveilleuse molécule. Jamais, JAMAIS, la moindre information portant sur les travaux scientifiques irréfutables qui démontrent ses conséquences dramatiques sur le cerveau des consommateurs et, en particulier, des plus jeunes (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/01/22/effets-immediats-du-cannabis-sur-le-cerveau-des-adolescents/).

Mais jamais, JAMAIS rien non plus sur la collusion de fait existant entre les consommateurs de cannabis (issus pour une très large part des milieux intellectuels et responsables les plus aisés), la production quasi industrielle de cette drogue sur la rive sud de la Méditerranée et, bien sûr, les systèmes de distribution si bien implantés dans nos banlieues et aux mains des « Chances pour la France » qui y prolifèrent (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/12/02/une-demonstration-de-plus-que-le-poisson-pourrit-dabord-par-la-tete/).

Et, pour preuve de ce que nous affirmons, voici que, cette semaine, l’un des organes médiatiques officiels et parmi les plus militants de la lutte pour la dépénalisation de l’usage du cannabis, j’ai nommé L’Obs, lance un nouvel appel en faveur de cette dépénalisation. Mais avec, nous dit-on, trois objectifs prioritaires :

« la protection des mineurs, la sécurité et la santé publique. »

Nous en serions morts de rire si cette imposture n’était pas aussi scandaleuse.

Voici le texte de L’Obs :

«  Il faut en finir avec le statu quo. La France doit légaliser le cannabis, qu’il soit utilisé à des fins thérapeutiques comme récréatives, pour les consommateurs de plus de 18 ans. Alors que ses voisins (Belgique, Allemagne, Espagne, Portugal, Pays-Bas…) ont tous assoupli leur législation, que le Canada, l’Uruguay et plusieurs Etats américains ont légalisé la substance, la France est à la traîne. Elle s’arc-boute sur une loi répressive datant de 1970, totalement inefficace puisque nous sommes le pays de l’Union européenne où la consommation est la plus élevée. De 18 à 64 ans, un Français sur deux a déjà expérimenté le cannabis, et un adulte sur neuf est un usager régulier. A 17 ans, 48 % des jeunes en ont déjà pris. Au même âge, presque un sur dix en est un usager régulier et un sur douze est estimé dépendant ou souffrant d’un usage problématique.

La prohibition contribue à engorger inutilement l’activité des magistrats et des policiers : plus de 130 000 personnes sont interpellées chaque année pour en avoir consommé.

Aux Etats-Unis, la légalisation dans plusieurs Etats a fait chuter la criminalité le long de la frontière mexicaine. Quand la France acceptera-t-elle de regarder la réalité en face, de faire preuve de pragmatisme, face à cette impasse ? Les pouvoirs publics doivent agir. Et vite.« 

Et, afin que nul n’en ignore (et les mette bien au chaud dans sa mémoire car…ça pourra servir), voici la liste des signataires de ce texte infâme :

Patrick Aeberhard Cardiologue, ex-président de Médecins du Monde
Kenza Afsahi sociologue économiste, Université de Bordeaux-Centre Emile Durkheim
Ingela Alger Economiste, chercheuse à la TSE*, directrice de recherche au CNRS
Stefan Ambec Chercheur à la TSE*, directeur de recherche à l’Inra
Gil Avérous Maire de Châteauroux (LR)
Jean-Paul Azam Chercheur à la TSE*, professeur d’économie, université Toulouse-I Capitole
Laurent Baron Maire du Pré-Saint-Gervais (PS)
Jacques Bascou Président (PS) de la communauté d’agglomération de Narbonne
Julien Bayou Conseiller régional, porte-parole (EELV)
Esther Benbassa Sénatrice de Paris (EELV)
Christian Ben Lakhdar Professeur d’économie à l’université de Lille
Amine Benyamina Addictologue
Ugo Bernalicis Député du Nord (LFI)
Yann Bisiou Maître de conférences en droit privé à l’université Paul-Valéry Montpellier-III
Jacques Boutault Maire du 2e arrondissement de Paris (EELV)
Jean-Paul Bret Maire de Villeurbanne (PS)
Frédéric Cherbonnier Economiste, chercheur à la TSE*, professeur à l’Institut d’Etudes politiques de Toulouse
Renaud Colson Juriste, maître de conférences à l’université de Nantes
Alexis Corbière Député de Seine-Saint-Denis (LFI)
David Cormand Député européen, secrétaire national d’EELV
Magali Croset-Calisto Psycho-addictologue
Gérard Cosme Président d’Est Ensemble
Jean-Pierre Daulouède Psychiatre addictologue
Marie Debrus Pharmacienne, Médecins du Monde
Philippe De Donder Chercheur à la TSE*
William Delannoy Maire de Saint-Ouen (UDI)
Karima Delli Députée européenne (EELV)
Jacques Delpla Economiste, professeur associé à la TSE*
Tony Di Martino Maire de Bagnolet (PS)
Caroline Fiat Députée de Meurthe-et-Moselle (LFI)
Michel Fourcade Maire de Pierrefitte-sur-Seine (PS)
Robert Gary-Bobo Professeur d’économie Crest-Ensae
Stéphane Gatignon Ancien maire de Sevran
Raphaël Glucksmann Député européen (PS-Place publique)
Christian Gollier Directeur général de la TSE*
Benoît Hamon Ancien ministre de l’Education nationale
Mathieu Hanotin Conseiller départemental de la Seine-Saint-Denis, ancien député de la Seine-Saint-Denis (PS)
Olivia Hicks Médecin et première adjointe au maire du 2earrondissement de Paris
Touria Jaaidane Professeure d’économie à l’université de Lille
Yannick Jadot Député européen (EELV)
Pierre Jouvet Président de Porte de DrômArdèche, porte-parole du PS
Laurent Karila Psychiatre
Michel Kazatchkine Ancien directeur exécutif du Fonds mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme
Bertrand Kern Maire de Pantin (PS)
Olivier Klein Maire de Clichy-sous‑Bois (PS)
Gaspard Koenig Président du think tank GenerationLibre
Bernard Kouchner Ancien ministre de la Santé
Annie Lahmer Conseillère régionale d’Ile-de-France (EELV)
François-Michel Lambert Député des Bouches-du-Rhône (UDE, x-LREM)
Bertrand Lebeau Addictologue
William Lowenstein Médecin, président de SOS Addictions
Thierry Magnac Chercheur à la TSE*, professeur d’économie à l’université Toulouse-I Capitole
Patrick Mennucci Conseiller municipal de Marseille
Alain Morel Psychiatre, addictologue, directeur général de l’association Oppelia
Claire Nouvian Militante écologiste
Danièle Obono Députée de Paris (LFI)
Mathilde Panot Députée du Val-de‑Marne (LFI)
Pierre Person Député de Paris (LREM)
Emmanuelle Peyret Médecin addictologue, hôpital Robert-Debré
Eric Piolle Maire de Grenoble (EELV)
Collectif Police contre la Prohibition (PCP)
Adrien Quatennens Député du Nord (LFI)
Jérôme Renault Chercheur à la TSE*, professeur en mathématiques appliquées à l’université Toulouse-I Capitole
Régis Renault Professeur d’économie à l’université de Cergy-Pontoise
Sabine Rubin Députée de Seine-Saint-Denis (LFI)
Hervé Saulignac Député de l’Ardèche (PS)
Paul Seabright Chercheur à la TSE*
Guy Sebbah Médecin, membre du directoire du Groupe SOS Solidarités
Béatrice Stambul Psychiatre
Jennifer Stephenson Responsable de la communication de la Fondation JJ Laffont et de la TSE*
SUD Intérieur Syndicat de policiers
Aurélien Taché Député du Val-d’Oise (LREM)
Bénédicte Taurine Députée de l’Ariège (LFI)
Magalie Thibault Vice-présidente du département de Seine-Saint-Denis
Sylvine Thomassin Maire de Bondy (PS)
Khalid Tinasti Secrétaire exécutif de la Commission globale en matière de drogues
Ludovic Toro Médecin et maire de Coubron (UDI), conseiller régional d’Ile-de-France, membre de la commission de coordination des politiques de santé auprès de l’ARS
Marie Toussaint Députée européenne (EELV)
Stéphane Troussel Président du département de la Seine-Saint-Denis (PS)
Daniel Vaillant Ancien ministre de l’Intérieur (PS)
Thierry Verdier Professeur d’Economie (ENPC-ParisTech et Ecole d’Economie de Paris)
Michèle Victory Députée de l’Ardèche (PS)

*Toulouse School of Economics

De tels faits se passent de commentaires. Sauf que nous sommes en droit de nous demander en quoi leur projet de dépénalisation pourrait permettre de « CONTRÔLER LA PRODUCTION ET LA DISTRIBUTION » ? Les promoteurs de cet appel envisagent-ils une nouvelle Guerre du Rif qui éradiquerait au napalm les plantations marocaines sur les terres du roi Mohammed VI ? Ont-ils des remèdes pour mettre un terme définitif au trafic par bateau et voitures hyperpuissants dans le détroit de Gibraltar et en Espagne ? Proposent-ils de la même manière l’expulsion de tous leurs recéleurs-fournisseurs maghrébins des quartiers les plus malfamés de notre pays ?

BIEN SÛR QUE NON !

Car, non seulement ces gens-là sont ignobles, mais, en plus, ce sont des lâches.

Mais quelle est alors la solution ? Elle est simple. C’est celle que nous exigeons depuis de nombreuses années :

A/ rétablissement de la peine de mort…incompressible (!) pour tout trafic de stupéfiants,

B/ des peines assez significatives pour être dissuasives pour tout usage ou prosélytisme de stupéfiants,

C/ mise en oeuvre du nettoyage des lieux de distribution selon la méthode suivante :

  • bloquer toutes les voies d’accès et de sortie par des barrage, comme en temps de guerre,
  • y pénétrer par la force car il n’y a pas d’autre moyen,
  • mettre à terre toutes les « barres » et autres « tours » non seulement insupportablement laides mais qui en sont aussi les sanctuaires impénétrables,
  • mettre aux fers tous les délinquants qu’on ne manquera pas d’y trouver ; le bagne et des camps de travail feront parfaitement l’affaire,
  • renvoyer chez eux manu militari tous les illégaux et organiser (vraiment) la remigration du reste.

Mais n’oubliez pas que le cannabis n’est que l’arbre qui cache la forêt de l’usage des stupéfiants, ainsi que vous pourrez en juger en lisant cet article : « La France toxicomane » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/04/18/la-france-toxicomane/).

Le 21 juin 2019.

Pour le CER, Hippocrate, Conseiller à la santé publique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :