La radicalisation islamiste progresse dans les services publics.

26 Juin

Avoir le sentiment de prêcher dans le désert depuis tant d’années pourrait avoir de quoi décourager. Et pourtant le CER est toujours là, courageux, combatif, aux avant-postes de la résistance. L’ensemble de nos articles parus sur se blogue en fait foi.

Et il est des moments où nous nous prenons même à retrouver l’espoir que nos compatriotes vont finir par comprendre ce qui se trame, dans l’ombre et, peu ou prou, avec la complicité de nos responsables politiques dont la lâcheté n’est même plus à dénoncer tant elle saute aux yeux.

Il en est ainsi, par exemple du rapport parlementaire publié ce mercredi 26 juin par deux députés, Éric Diard (Les Républicains) et Éric Poulliat (La République en marche), sur la radicalisation islamiste, dans les services publics.

Après une longue enquête et plus de 50 auditions, les deux députés tirent la sonnette d’alarme en ce qui concerne les prisons, surpeuplées, où par exemple la question des femmes radicalisées n’est pas prise en compte. Selon eux, il n’y a pas de quartier étanche pour ces détenues. Par ailleurs, ils constatent que des gardiens y sont eux-mêmes exposés puisqu’ils ont pu en observer certains priant dans des cellules avec des prisonniers radicalisés ! Les syndicats s’inquiètent d’ailleurs d’une inquiétante baisse d’exigence dans le recrutement de leurs personnels.

Éric Diard et Éric Poulliat pointent également le risque de radicalisation dans certaines fédérations sportives, notamment dans les sports de combat. « Certaines associations sportives se communautarisent », écrivent-ils. Il n’est pas rare de voir des prières collectives dans les vestiaires, des salles interdites aux femmes, ou même des calendriers de compétition adaptés aux fêtes religieuses. Cela ne se passe pas en Arabie saoudite mais en France…

Les députés dénoncent le déni des pouvoirs publics. Ils préconisent donc de multiplier les enquêtes administratives, réalisées par le Sneas (Service national des enquêtes administratives de sécurité) au moment du recrutement ou de la mobilité d’agents publics sur des emplois sensibles. Selon eux, « un accroissement de son champ de compétence et de ses moyens humains et juridiques apparaît nécessaire. »

Les deux députés pointent également la radicalisation islamiste dans les transports. Ils citent par exemple des agents de maintenance de la RATP recrutés sans enquête préalable ou des salariés du groupe Aéroports de Paris suivis pour radicalisation, mais titulaires d’un badge leur donnant accès à des zones réservées et sensibles des aéroports franciliens.Rappelons que nous dénoncions cela dès 2016 (Lire « La Cinquième colonne islamique à l’aéroport de Roissy » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/10/07/bulletin-climatique-quotidien-7-octobre-2016-de-la-republique-francaise/  et aussi « Radicalisation islamique en France, ça se précise » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/03/06/bulletin-climatique-quotidien-6-mars-2017-de-la-republique-francaise/).

Enfin, les universités sont, selon les députés, poreuses au phénomène de radicalisation. Ils préconisent donc « la nomination d’un référent radicalisation et la création d’un comité de sûreté dans chaque université, comme cela s’est fait par exemple à Toulon. » Et ce n’est pas la réforme de Sciences-Po, mise en place par son président, Frédéric Mion, qui va arranger les choses ! (https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-26-juin-2019). Attendez-vous bientôt à ce que l’islam radical, en provenance des banlieues, envahissent ses couloirs et ses amphithéâtres…

En revanche, les députés Diard et Poulliat nous assurent que, selon leur enquête, les forces de sécurité (gendarmerie, police, armée), la justice, ou encore l’Éducation nationale sont plutôt épargnés par ces risques de radicalisation, notamment grâce à des politiques efficaces de prévention et de détection. Et, là, comme toujours…nous sommes

MORTS DE RIRE !

Car le vers est déjà dans le fruit. Il s’y est introduit en catimini et l’islamisation n’y apparaît encore que rampante. Mais, ne vous faites aucune illusion, elle est bien présente. C’est d’ailleurs ce que nous ne cessons de dénoncer, exemples à l’appui, sous l’expression claire et précise de

BARBARISATION* DE NOS FORCES DE SECURITE.

 

Et maintenant, rappelez-vous que le prétendu indestructible Empire romain est mort, au cinquième siècle de notre ère, de l’accumulation de ces mêmes folies. A bon entendeur, salut.

Le 26 juin 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* Ce mot-clé, dans notre moteur de recherche, vous permettra de retrouver tous nos articles y consacrés.

2 Réponses to “La radicalisation islamiste progresse dans les services publics.”

  1. conseilesperanceduroi juin 26, 2019 à 1:33 #

    Et, pour que vous ne doutiez plus de la compromission de certains de nos médias officiels (et en particulier le plus officiel d’entre-eux, le quotidien Le Monde) dans la tolérance de l’islamisation, voici l’article de ce dernier, publié ce jour en réponse au rapport des députés Diard et Poulliat : https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/06/25/radicalisation-dans-les-services-publics-un-rapport-dresse-un-constat-mesure_5481392_3224.html
    Nous ne doutons pas que vous apprécierez son titre, évoquant « un constat mesuré » ainsi que son sous-titre « Dans un document d’une centaine de pages, deux députés décrivent des phénomènes très « marginaux », mais notent quelques « zones d’ombre ». » ! Alors que la tolérance zéro de toute islamisation de notre pays devrait être une règle absolue, ces gens-là se satisfont encore de demi-mesures…jusqu’au jour où la France deviendra une République islamique.

  2. Hervé J. VOLTO juin 26, 2019 à 11:38 #

    Ces deux députés ont auditionné hauts fonctionnaires et acteurs de terrain. Cette enquête détaille l’état de la radicalisation islamiste en France, jusque dans la fonction publique.

    Des témoignages édifiants !
    https://www.lepoint.fr/societe/services-publics-face-a-l-islamisme-des-temoignages-edifiants-19-06-2019-2320021_23.php

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :