Cancers : les femmes toujours davantage frappées.

3 Juil

Les dernières statistiques en matière de cancers confirment les craintes et les recommandations du CER. En effet, cette maladie souvent mortelle, si elle frappe surtout les hommes, concerne de plus en plus les deux sexes, puisque l’écart se réduit en France au détriment des femmes (rapport publié par Santé publique France, mardi 2 juillet).

En 2018, on estime à 382 000 le nombre de nouveaux cas de cancers en métropole (204 583 chez l’homme, 177 400 chez la femme) et à 157 400 le nombre de décès par cancer (89 621 chez l’homme, 67 800 chez la femme), selon l’agence sanitaire. Mais l’incidence (nouveaux cas), tous cancers confondus, est stable chez l’homme (+0,1 % par an) alors qu’elle s’accroît chez la femme (+1,1% par an).

Voir l'image sur Twitter

SantépubliqueFrance

@santeprevention

Nouvelles données : des parmi les plus fréquents qui progressent, en partie du fait de facteurs de risque évitables http://bit.ly/2KRPdb0 

En outre, « les taux de mortalité par cancer ont diminué de façon plus prononcée chez l’homme que chez la femme entre 1990 et 2018 (-1,8% par an en moyenne chez l’homme et -0,8% par chez la femme)« , selon le rapport qui analyse les tendances sur près de trente ans.

Rançon du tabagisme, en termes de taux, « l’incidence (+5,3 % par an) et la mortalité (+3,5 % par an) du cancer du poumon enregistrent la plus forte progression chez la femme ». C’est l’évolution « la plus préoccupante », compte tenu du « pronostic sombre » de ce cancer (Relire notre synthèse : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/05/30/mesdames-mesdemoiselles-de-grace-ne-fumez-plus/).

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes, avec près de 59 000 nouveaux cas et un peu plus de 12 000 décès annuels. En regard, la mortalité par cancer du poumon (10 356 décès en 2018, pour plus de 15 000 cas diagnostiqués) montre son « impact » chez les femmes, remarque Gautier Defossez (réseau Francim), coordonnateur de la partie portant sur les cancers solides.

Le rapport pointe aussi l’augmentation du taux d’incidence du cancer du pancréas, plus élevée chez les femmes (+3,8 % par an) que chez les hommes (+2,7 % chez les hommes), et la hausse de la mortalité due à ce cancer chez elles (+1,2 % par an). Le taux de cas de cancer du foie diagnostiqués annuellement progresse également plus vite chez la femme (+3,5%, contre +1,6 % par an chez l’homme).

La réduction de l’écart entre les sexes peut en partie s’expliquer par les consommations excessives d’alcool et de tabac, ainsi que les changements de comportements alimentaires et la fréquence croissante de l’obésité ou de l’hypertension artérielle, selon Santé publique France. Mais il faut noter aussi qu’ « Entre 2010 et 2018, le mélanome cutané est celui dont le nombre de cas diagnostiqués a le plus augmenté », relève également Gauthier DefossezOr,« 85% sont attribuables aux UV naturels ou artificiels et considérés comme évitables« .

Faire lire aux femmes les recommandations du CER en matière de santé est…un geste de salubrité publique !

Le 3 juillet 2019.

Pour le CER, Hippocrate, Conseiller à la santé publique.

3 Réponses to “Cancers : les femmes toujours davantage frappées.”

  1. nazratat juillet 3, 2019 à 7:31 #

    A reblogué ceci sur My Blog.

  2. Tite juillet 3, 2019 à 11:30 #

    Augmentation des cancers du sein… certains diront, parce que mieux détectés grâce au suivi (mammographies tous les 2 ans).
    Se pose t’on la question de l’incidence de l’irradiation régulière des tissus sur un sein… sain ou mastosique ?
    Un conseil à toutes les femmes :
    faire en premier une échographie et si doute, alors on fait la mammographie. Des médecins et radiologues sont de cet avis.
    Souvenons-nous que naguère, la médecine du travail nous faisait passer une radio des poumons / an… pourquoi ont-ils cessé ? Une radio, ce n’est pas sans conséquence sur l’organisme.
    De plus, il faut prendre en compte le contexte environnemental, les modes de vie et d’alimentation, la génétique… beaucoup de choses nous empoisonnent, il y a des familles à cancer, il y a des gens qui font des cancers sans le savoir et s’en sortent tout seuls,… nous sommes tous différents. Il faut essayer de vivre sainement et écouter son corps. On ne mange pas quand on n’a pas faim (les gens mangent trop… il faut savoir être frugal. Jeûner une fois / semaine « répare »). On boit quand on a soif. On dort quand on a sommeil. On ne se prive pas des petits plaisirs de boire un verre, fumer une cigarette… on ne doit pas culpabiliser, se laisser terroriser par un État qui nous materne pour mieux nous contrôler. Il faut la juste mesure… de tout, un peu… et ne pas polluer son cerveau avec des statistiques que l’on tord comme ça arrange.
    L’Homme n’est pas une statistique, pas un numéro, pas un objet que l’on met dans des cases. L’Homme est fait par Dieu, à l’image de Dieu, pour Dieu. Son corps est un temple.
    Dieu nous a fait libres. Dieu ne fait pas de statistiques…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Cancers : les femmes toujours davantage frappées. | My Blog - juillet 3, 2019

    […] via Cancers : les femmes toujours davantage frappées. […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :