Migrants : les mensonges permanents de l’UE.

9 Juil

Le bluff désormais habituel qui consiste à prétendre restreindre l’entrée des migrants sur le continent européen mais à les laisser accoster dans des ports périphériques puis de les répartir entre les cinq ou six même pays, à petite dose, est désormais la règle.

L’acteur principal de cette scandaleuse comédie est l’île de Malte qui pousse des cris d’orfraie dès qu’un navire négrier s’approche de ses eaux territoriales, commence par refuser son entrée dans ses ports avant de n’autoriser les débarquement qu’à la condition que les esclaves transportés soient rapidement pris en charge par les commanditaires et bénéficiaires de ces trafics d’êtres humains : l’Allemagne, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne voire le Portugal.

Le principe est bien rodé : « J’en accepte dix par ci, j’en prends vingt par là, je t’en redonne cinq qui ne veulent pas rester mais je veux bien des quinze dont tu ne sais pas quoi faire… ». Un véritable marché aux esclaves pour des gens qui n’ont pas leur place chez nous mais qui rendront service à quelques entrepreneurs, soutiens du pouvoir, sans scrupules et qui les emploieront sur leurs chantiers ou dans leurs entrepôts pour des salaires de misère payés au noir.

Le gouvernement de Malte a d’ailleurs annoncé dimanche 7 juillet 2019 que ses forces armées allaient acheminer dans un port maltais les 65 migrants se trouvant à bord d’un navire d’une ONG allemande, l’Alan Kurdi. Il seront toutefois immédiatement envoyés dans différents pays européens.

Malte, qui a tenu des discussions dimanche avec l’Union européenne et l’Allemagne, précise qu’aucun de ces migrants ne restera sur son territoire « étant donné que ce cas n’était pas de la responsabilité des autorités maltaises ».

Les autorités de La Valette avaient dans un premier temps et comme à son habitude interdit dimanche matin l’entrée du navire dans les eaux territoriales maltaises. Les forces armées maltaises ont par ailleurs porté secours dimanche à un autre groupe de 58 migrants qui se trouvaient sur une autre embarcation dans leur zone de secours en mer. Les hommes, recueillis par un navire de patrouille, sont arrivés à Malte dans l’après-midi. Et ainsi de suite…

Ils nous prennent vraiment pour des c…Mais, le pire, c’est que tous ces malfaiteurs sont élus et même réélus. C’est un suicide collectif.

Le 9 juillet 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Une Réponse to “Migrants : les mensonges permanents de l’UE.”

  1. MA Guillermont juillet 9, 2019 à 3:15 #

    Jamais malheur ne frappe les hommes que la Providence n’ait averti longtemps à l’avance

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :