Dis-moi qui sont tes amis…(suite sans fin)

16 Juil

Décidément, les amis d’Emmanuel Macron ne sont pas des perdreaux de l’année et moins encore d’angéliques personnes ! Après le lobby bancaire et les plus grosses fortunes de France (dont on attend encore les investissements industriels – dits « ruissellement » – qui devaient résulter de l’impôt sur la fortune – ISF -), voici que la gauche caviar étale ses turpitudes à la Une des médias people.

C’est ainsi que le site Mediapart a dévoilé quelques aspects du train de vie somptuaire que menaient François et Séverine de Rugy, sa parfaite illustration. Selon Mediapart, entre les mois d’octobre 2017 et juin 2018, Séverine de Rugy, épouse de François, alors président de l’Assemblée nationale (et aujourd’hui ministre de la Transition écologique et solidaire !), aurait organisé une dizaine de dîners rassemblant notamment des amis du couple et des membres de leur famille, sous les lambris du très prestigieux hôtel de Lassay.

Le couple de Rugy, prébendiers de la République

A chaque fois, entre dix et trente convives ont pu se délecter de homards géants, arrosés de champagnes et de grands crus issus des caves de l’Assemblée nationale, tels que du Mouton-Rothschild 2004 du centenaire de l’Entente cordiale entre l’Angleterre et la France (au moins 500 euros la bouteille) ou encore du Château Cheval-Blanc 2001 (550 euros).

Ces festins somptueux, préparés par le personnel et avec les moyens de l’Assemblée nationale (donc l’argent du contribuable), débordaient de luxe. « Verres en cristal, porcelaines, petites cuillères en or, chandeliers, vaisselles d’apparat »…et autres objets d’apparat dont les mêmes individus nous répètent ad nauseam qu’ils étaient la honte de l’ Ancien Régime !

La patronne de la maison s’est justifiée en prétendant, sans la moindre honte, que ces dîners avaient pour objectif de permettre à son époux de… « rester connecter avec la société« . Tout en confirmant que les invités appartenaient bien, pour l’immense majorité, à son cercle « amical ».

Trop, c’était trop.

Et ce qui devait arriver arriva : face à la colère légitime des Français et en ces temps de « Gilets jaunes« , François de Rugy, en bon fusible d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe, a dû démissionner aujourd’hui mardi 16 juillet.

Rappelons-lui pourtant, au cas où il l’aurait oublié, qu’en 1793 bien des aristocrates français furent guillotinés pour bien moins que ça…

Le 17 juillet 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

2 Réponses to “Dis-moi qui sont tes amis…(suite sans fin)”

  1. Hervé J. VOLTO juillet 16, 2019 à 11:02 #

    D’après le journal régional Ouest-France, le ministre de la Transition écologique aurait organisé un autre dîner, « informel », avec des lobbies, qu’il n’aurait pas souhaité voir apparaître sur son « agenda public ». D’après le quotidien, François de Rugy a « accepté d’organiser au ministère un dîner avec Marc Teyssier d’Orfeuil [directeur de Com’publics, spécialisée dans le lobbying et la communication institutionnelle, NDLR] et des personnalités importantes du monde de l’énergie, tel qu’Engie ».

    Une pratique tout à fait légale en France puisque qu’un ministre peut organiser des repas avec des lobbies sans les inscrire à l’agenda public. Mais la question qui se pose : ces repas sont-ils tirès de la poche de l’ancien Présdient de l’Assemblée Nationale ou sont-ils aux frais des contribuables ?

  2. Hervé J. VOLTO juillet 16, 2019 à 11:21 #

    En humble spécialiste de communication politique, je pense savoir ce qu’a voulu faire François de Rugy avec ses cène all’aragosta (prononcer « Tchènes all’aragosta »).

    Il a voulu être au plus proche des Français, à leur écoute. Les dîners qu’il a organisés avec son épouse lui permettaient de sentir le pouls de la rue, des vrais gens qui ont une vraie vie. Pour mieux les comprendre et les entendre, il doit donc recevoir tous les gens qui font vivre la France populaire au quotidien : les journalistes de la presse people, les banquiers d’affaires, les grands avocats, les présidents d’ONG, les écrivains primés, les starlettes, les réalisateurs de cinéma ou les chanteurs de variété. Les dinners du Cercle de L’Horloge, faits maison, dans tous les sens du terme.

    François de Rugy pense que nous devons comprendre que ces dîners privés sont des dîners officiels. Au service de l’Etat pour mieux servir les Français, il se doit de rencontrer des amis dans des conditions décentes, car ses amis ne sont pas que des amis. En effet, tous occupent des positions exécutives dans leurs domaines de compétences respectives.

    Les Français n’invitent-ils pas leurs amis à des barbecues où ils dégustent brochettes et chipolatas en éclusant des bouteilles de bière ? Les Rugy ont fait la même chose, en un peu plus chic.

    Et plus couteux.

    En Grande Bretagne, c’est le Prince Charles et son épouse Camilla, qui font ce type de repas « élégants ». A ses frais, cependant. Ils leur ont tout juste pardonné la mort de Lady DI, ils ne lui pardonneraient pas des receptions couteuses aux frais des contribubales : le couple Princier en perdrait la tête…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :