« Tout » – hors son identité…- ce que vous avez voulu toujours savoir sur le masque de fer. »

26 Juil

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/07/23/le-masque-de-fer-une-ombre-dans-le-regne-du-roi-soleil-premier-episode-i-ii/

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/07/25/le-masque-de-fer-une-ombre-dans-le-regne-du-roi-soleil-deuxieme-episode-ii-ii/

Herve Volto

3 Réponses to “« Tout » – hors son identité…- ce que vous avez voulu toujours savoir sur le masque de fer. »”

  1. Hervé J. VOLTO à 11:39 #

    Merci au Conseil dans l’Espérence du Roi d’avoir signalé le double article de votre serviteur paru sur le blog de la Charte de Fontevrault.

    Le Masque de Fer, incarnation de la permanence de la Légitimité Royale, est en fait le symbole du Roi Perdu : malgré les différences suscitées par l’histoire, les peuples d’Europe gardent encore le souvenir d’un patrimoine légendaire commun formé d’une bigarrure de mythes.

    Les anales de nombreuses nations offrent en effet des exemples de Rois donnant leur vie en sacrifice pour le salut de leur peuple, le rachetant en quelque sorte comme le Christ l’a fait pour l’humanité tout entière. A certains de ces Princes saisis par la légende ont été attribuées des survies merveilleuses dans une île fabuleuse, dans un monastère lointain situé dans une impénétrable forêt de Bohême ou encore dans un sommeil surnaturel au fond de quelque grotte des montagnes de Thuringe: UNE ATTENTE COMMUNE se dessine cependant parmi tous ces peules : Arthur chez les celtes, Dimitri en Russie, Sébatsien au Portugal, Henry the white king en Irlande, etc….

    Le « retour du Roi » s’insert pleinement dans cette thématique de l‘attente d‘un peuple. Le Roi Perdu incarne une espérance Providentialiste pas seulement Française mais européenne, voire internationale. Les Fontevristes, concevant la Royauté tout autant une fidélité qu’une impérieuse nécessitée nationale, et tout en laissant à la Providence le choix du futur Roi -et qui agissent comme si tout dépendait d’eux tout en priant comme si tout dépendait de Dieu– savent devoir cependant avoir parfaitement à l’esprit l’objectif Royaliste : il ne s’agit pas tant de défendre telle ou telle dynastie mais, avant tout et par-dessus tout, et DANS L’ATTENTE DU PRINCE, SERVIR LE PRINCIPE Royal en lui-même, la Royauté étant comme quelque chose de supérieur et d’antérieur à n’importe quel Monarque en tant que personne et à n’importe quel règne empirique et conditionné.

    Le moment venu, le Roi sera mis en avant…

  2. Hervé J. VOLTO à 11:00 #

    En ttaendant, plaçons nos efforts Royalistes sous le signe du SACRE-COEUR ou COEUR DE L’AMOUR surmonté de la CROIX DU SACRE-COEUR, espoir et salut de la France.

  3. Hervé J. VOLTO à 12:01 #

    Il y a du nouveau sur la branche Aînée, oubliée mais Légitmie des Bourbons :

    François Jean Philippe Nicolas de Bourbon-Montpensier, Duc d’Albon de La Croix, serait le quatrième enfant du Connétable de Bourbon (1489-1527) et de son épouse et cousine Suzanne de Bourbon, né après trois soeurs. Cet héritier tant attendu aurait dissimulé par son père pour qu’il ne soit pas inquiété par la mère de François I°, Louise de Savoie.

    A la suite d’un duel, le jeune Duc d’Albon de La Croix, grandit chez sa tante, Renée de Boubon, épouse du Duc princier Antoine de Lorraine, où il aurait pu être confondu avec le Comte de Sion-Vaudémont, du s’exiler en Italie, où Charles Quint lui donna un titre et une charge. Avec l’aide de son beau-père, un Corse au nom connu, Jacques Bonaparte, dont il avait épousé la fille Béatrice, et dont la soeur avait épousé le frère de Béatrice, le Duc de La Croix aurait essayé, avec l’appuit de Diane de Poitiers, de se faire restituer le Boubonnais et la Principauté Souveraine des Dombes confisqués à son père. Cette tentative ayant échoué, il aurait cherché, en 1560, à fomenter la Conspiration d’Amboise pour renverser les Valois et c’est à la suite de cet échec qu’il serait parti pour les Indes où il aurai eu une descendance, le fils né de Béatrice Bonaparte ayant été mis à l’abrit en Italie du Nord : de cette descendance italienne pourrait être nait le Masque de Fer et son énigme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :