Espagne : attendez-vous à de nouvelles élections législatives.

9 Août

Qui seront les quatrièmes en cinq ans ! Pauvre pays à la dérive. Qu’il est loin le temps de sa devise « Una , Grande , Libre« .

Son dernier fossoyeur, l’actuel mais provisoire chef du gouvernement, le socialiste Pedro Sanchez, vient de faire le voyage de Madrid à Mallorque pour rencontrer le roi don Felipe VI, en vacances dans l’île. Rien n’a filtré de leur rencontre mais c’est livrer un secret de polichinelle que de dire que Pedro Sanchez a fait part au roi de son incapacité à former un gouvernement alors qu’il ne dispose pas d’une majorité suffisante aux Cortes pour diriger le pays. Il est vrai qu’il recueille là les fruits amers de son incompétence et de ses tentatives de petits arrangements avec les partis indépendantistes. Il a, dans cette affaire, pris la mesure du fait que se pavaner à Bruxelles avec son ami Emmanuel Macron ne suffisait pas à faire de lui un homme d’Etat !

Pedro Sanchez et le roi d’Espagne à Palma de Mallorque

Ces prochaines élections devraient être annoncées sous peu et avoir lieu dès l’automne prochain. D’ici-là, Pedro Sanchez se contentera d’expédier les affaires courantes, méthode de gouvernement dans laquelle…il excelle depuis qu’il s’est emparé du pouvoir, en juin 2018, à la suite d’un véritable « golpe » législatif qui renversa son prédécesseur, l’irremplaçable Mariano Rajoy. L’histoire rendra un jour justice à ce Premier ministre de droite du roi don Felipe VI, dont les qualités et les mérites furent trop peu reconnus, y compris par le roi lui-même.

Rendez-vous donc avant longtemps.

Le 9 août 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* Lire « Mariano Rajoy » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/07/16/mariano-rajoy/).

Une Réponse to “Espagne : attendez-vous à de nouvelles élections législatives.”

  1. Hervé J. VOLTO août 9, 2019 à 9:59 #

    Le Président du Conseil gouvernemental espagnol (et chef de file du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) Pedro Sanchez s’est engagé mercredi à tout faire pour former un gouvernement avant la date butoir du 23 septembre et éviter ainsi la tenue de nouvelles élections législatives en Espagne. Si le PSOE a remporté les législatives en avril, il n’est pas parvenu à dégager une majorité de gouvernement dans une assemblée morcelée qui a vu l’arrivée de députés du parti d’extrême droite VOX.

    Car le dirigeant socialiste a mené pendant plusieurs semaines des négociations difficiles avec les responsables de Podemos, formation de la gauche radicale, mais les deux camps ne sont pas parvenus à trouver un terrain d’entente.

    -Je n’ai pas perdu espoir, je ne jette pas l’éponge ! a déclaré Sanchez qui peut compter sur 123 élus socialistes sur 350 députés.

    Si des élections devaient avoir lieu, elles pourraient se tenir le 10 novembre 2019 et les enquêtes d’opinion indiquent que le PSOE obtiendrait alors un nombre plus important de sièges que celui dont il dispose dans l’assemblée actuelle.

    -Je vais travailler jusqu’au dernier jour, jusqu’à la date butoir du 23 septembre, a ajouté Pedro Sanchez après une entrevue avec le roi Felipe à Palma de Majorque.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :