Transition énergétique : le double langage du gouvernement d’Emmanuel Macron.

9 Août

Nous avons déjà pointé du doigt l’imposture du gouvernement concernant l’injonction adressée aux Français de se débarrasser de leurs véhicules polluants et de les remplacer ipso facto par des véhicules électriques. Injonction édictée au moment même où nos pouvoirs publics décident d’importantes augmentations des tarifs de l’électricité et où, en plus, ils organisent la diminution des aides accordées aux citoyens pour les aider dans cette transition énergétique !!! Comme nous l’écrivions ici (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/08/02/comprenne-qui-pourra/), « Comprenne qui pourra« …

Et voilà que le gouvernement récidive en décidant de réformer le crédit d’impôt transition énergétique le jour même où le GIEC publie un rapport alarmiste sur l’état de la planète. Ce crédit d’impôt était un dispositif plutôt simple : si vous refaisiez votre toiture ou changiez votre chaudière, vous pouviez bénéficier d’un crédit d’impôt qui couvrait 30% des dépenses. Il a bien fonctionné jusqu’ici …. mais voilà, il coûtait 2 milliards d’euros environ et le gouvernement, de plus en plus impécunieux, a décidé d’en réduire drastiquement le champ d’application. La subvention, transformée en une aide directe versée au moment des travaux, va être supprimée pour les classes moyennes aisées (les plus aptes à s’engager dans de tels travaux !), réduite pour les revenus intermédiaires (qui hésitaient déjà), et elle se concentrera sur les 40% de foyers les plus modestes…qui, de toute façon, n’auront pas les moyens d’effectuer cette transition.

COMME NOUS LE RAPPELONS SI SOUVENT, CES GENS SONT FOUS. 

Cette réforme a, à l’évidence, deux inconvénients :

1/ les ménages privés de ce soutien ne seront plus incités à isoler leur logement,

2/ le système est si complexe qu’il y a de fortes chances qu’il soit peu utilisé.

En tout état de cause et d’une façon générale, si on regarde de près la façon dont ont été conduites ces dernières années les politiques publiques qui doivent accompagner voire accélérer notre transition énergétique, on a le sentiment que l’Etat s’échine à freiner le mouvement. Il affiche d’un côté un discours impeccablement écologiste, jouant même les Saint-Just en refusant de négocier des accords commerciaux avec les pays qui ne respectent pas les accords de Paris sur le climat ; mais sur le terrain, en France, on ne peut pas dire qu’il soit exemplaire.   

Bien souvent, c’est une montagne de réglementations  et de rigidités qui bloquent les projets. Des exemples il y en a à foison : on a appris il y a quelques jours que des PME françaises sont prêtes, techniquement, à transformer des voitures à essence en voitures électriques. Mais une loi qui date de 1954 les empêche de se lancer. Même chose pour les taxis flottants électriques qui devraient naviguer sur la Seine, ils attendent depuis 2016 les autorisations nécessaires. Quant aux éoliennes offshore, dont les premiers projets remontent à 2011, elles verront le jour si tout va bien en 2021, et cela aura pris le double de temps que dans les autres pays européens.

A tous ces obstacles s’ajoutent un manque de cohérence et de constance des politiques suivies : l’oligarchie au pouvoir est pleine d’entrain lorsqu’il s’agit de prononcer des discours enflammés, mais elle est incapable de les traduire en acte. C’est ce que nous ne cessons de nommer

Le 9 août 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

4 Réponses to “Transition énergétique : le double langage du gouvernement d’Emmanuel Macron.”

  1. nazratat août 9, 2019 à 9:53 #

    A reblogué ceci sur My Blog.

  2. conseilesperanceduroi août 9, 2019 à 12:32 #

    Voulez-vous savoir comment le gouvernement pourrait économiser IMMEDIATEMENT 1 milliards d’euro, soit la moitié du coût de crédit d’impôt transition énergétique (autrement plus utile aux Français) ? C’est très simple, il suffit de supprimer l’aide médicale d’Etat, qui prend en charge à 100% tous les soins, hospitalisations et autres traitements des immigrés sans titre de séjour !(https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/08/03/ame-pourquoi-toutes-ces-simagrees-le-courage-vous-connaissez/)

  3. Hervé J. VOLTO août 9, 2019 à 12:40 #

    Face à l’imposture macronnienne, ces derniers jours, nous avons entendu deux opinions opposées sur la ligne politique à tenir face à Emmanuel Macron et son choix centriste et totalitaire :

    1. D’une part la ligne de Marion Maréchal, appelant à l’ « union des Droites », seule solution permettant selon elle de rendre vraisemblable une victoire électorale.

    2. De l’autre la ligne de Patrick Buisson, qui prône l’alliance des conservateurs et des patriotes, seul choix cohérent aujourd’hui à son avis.

    L’idée de Marion est de tirer parti… de la crise que traversent Les Républicains pour organiser « ce courant de droite qui se structure, qui puisse demain accepter le principe d’une grande coalition avec le Rassemblement national, en gardant ses spécificités.» Ce qui signifie, bien sûr, créer une structure à côté du RN. Un projet qui contrecarre les visées de Marine.

    La première difficulté de cette stratégie est le fait qu’en face de la perspective de sacrifices nécessaires, une Droite libérale sera toujours tentée de trahir. Or sur l’ensemble des gravissimes difficultés que connaît notre pays : immigration, souveraineté, indépendance économique, identité, environnement, les choix nécessaires seront exigeants et coûteux. Ils susciteront une hostilité implacable de nombreux puissants. Nous n’avons donc pas besoin de libéraux, nous Patrick Buisson, mais de conservateurs et de patriotes.

    En 1928, Charles Maurras nous avertissait déjà :

    -Si l’on veut un renversement de fortune, il faut la liberté d’esprit et la force de cœur.

    Cherchons-les où elles se trouvent.

    Et dans l’attente :

    -MARION, TIENS BON !

  4. Hervé J. VOLTO août 9, 2019 à 3:13 #

    Face à l’imposture macronnienne, à son choix centriste et totalitaire, et si… on arrétait de faire semblant ? Et si on proposait, face à l’alternance Gauche/Droite-Droite Gauche devenue impossible, L’ALTERNATIVE ROYALE ?

    Tentons une immersion chez les Royalistes en France
    Hghttps://www.youtube.com/watch?v=a_x7vAWZ5Hg

    Qui sont les Royalistes en 2019 ?

    La question suivante sera donc: existe-t-il une perspective d’action royaliste en France
    aujourd’hui, en ce commencement de XXI° siècle?

    D’abord, 74% des Français réclament un chef, qui commende et qui mettent de l’ordre:
    les principes royalistes -continuité, rassemblement, arbitrage- demeurent parfaitement
    adaptés au siècle qui commence.

    Ensuite, de plus en plus de Français sont aujourd’hui sensibles à l’hypothèses d’une
    restauration de l’institution qui donna naissance à la France, la fit s’épanouir et
    prospérer jusqu’à atteindre un degré de civilisation dont l’Histoire universelle admire
    encore la Grandeur: dans la décoration, l’édition et la parfumerie, l’étiquette royale fait
    MONAR-CHIC. On ne compte plus les magazines people et les émissions télé qui font leur
    miel du mariage royal ou du baptême princier!

    Enfin, la France de Dieu, le Royaume de Marie ne peut pas périr: il faut qu’il vienne !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :