Fête médiévale de Crozant (Creuse).

10 Août
Nous avons relaté à plusieurs reprises les fêtes médiévales de la petite ville de Crozant (voir par exemple : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/07/19/bulletin-climatique-quotidien-19-juillet-2016-de-la-republique-francaise/). Le millésime 2019 fut particulièrement réussi et connut un très grand succès, très mérité. Nous nous attarderons tout particulièrement, aujourd’hui, sur une exceptionnelle réalisation de membres de l’Association des amis du château médiéval de Crozant : la tapisserie (en réalité broderie) relatant l’histoire de la région au cours des siècles, sur le modèle de celles de Bayeux (Calvados) ou du château de Pirou (Manche).

La tapisserie de Crozant, exposée ce jeudi 8 août lors de la fête médiévale de la commune, fait désormais une quinzaine de mètres de long. Mais les brodeuses qui la confectionnent sont encore loin de leur objectif: dépasser la tapisserie de Bayeux, longue de 68 mètres.

La tapisserie de Crozant était exposée à l'église Saint-Etienne, à l'occasion de la fête médiévale de la commune
La tapisserie de Crozant était exposée à l’église Saint-Etienne, à l’occasion de la fête médiévale de la commune © Radio France – Marc Podevin

C’était l’une des attractions de la fête médiévale de Crozant, ce jeudi 8 août. Une tapisserie comme au Moyen Âge qui retrace l’histoire de la commune, exposée dans l’église Saint-Etienne. Une œuvre inachevée, puisque les brodeuses qui la confectionnent se sont fixées comme objectif qu’elle soit plus longue que la tapisserie de Bayeux, célèbre ouvrage de 68 mètres, qui retrace la conquête de l’Angleterre au 11ème siècle, par Guillaume, duc de Normandie.

Environ cinq mètres de gagnés en un an

Cette tapisserie a été commencée il y a quatre ans. L’an dernier, elle ne faisait encore que dix mètres. Aujourd’hui, elle est longue d’une quinzaine de mètres après la confection de 10 nouveaux panneaux de tissu, qui composent trois scènes.

"1843, Georges Sand excursionne", l'une des nouvelles scènes de la tapisserie de Crozant (détail) - Radio France
« 1843, Georges Sand excursionne », l’une des nouvelles scènes de la tapisserie de Crozant (détail) © Radio France – Marc Podevin

Parmi elles, la visite de l’écrivaine George Sand et du compositeur Frédéric Chopin à Crozant, au 19ème siècle. « Je trouve cette scène super belle, on dirait une peinture, tellement c’est bien fait », explique Irène. « En plus du panneau central, il y a au dessus et en dessous des détails supplémentaires », complète Marie-France, elle aussi admirative. « L’encrier et la plume pour Georges Sand, par exemple. »

Pour faire avancer la tapisserie, « on a mis le turbo »

Ces nouveaux panneaux ont été confectionnés par une dizaine de brodeuses, qui n’ont pas chômé ces derniers mois. « Comme tout le monde est vraiment stimulé pour essayer d’avancer le plus vite possible, on a mis le turbo » explique Dominique Johnson. Cette brodeuse, qui est aussi le cerveau du projet, reconnaît qu’il y a encore de la marge avant d’atteindre l’objectif fixé pour cette tapisserie de Crozant: 70 mètres, deux de plus que celle de Bayeux. « On a calculé qu’il nous restait 55 mètres à faire, ça devrait prendre une douzaine d’années mais on est prêts à relever ce défi », dit-elle avec détermination.

Les pélerins qui marchent vers Saint-Jacques-de-Compostelle ont désormais leur place sur la tapisserie de Crozant - Radio France
Les pélerins qui marchent vers Saint-Jacques-de-Compostelle ont désormais leur place sur la tapisserie de Crozant © Radio France – Marc Podevin

Les affaires reprendront dès la mi-septembre, moment où les brodeuses, les coloristes ou encore l’historienne derrière ce projet se réuniront pour réfléchir à la suite de la tapisserie. D’ici là, la tapisserie de Crozant sera visible du samedi 10 août au dimanche 18, à l’Atelier 48 à Dun-le-Palestel.

Ne ratez pas la visite si vous êtes un de ces jours en Creuse. Vous pourrez y découvrir deux panneaux particulier de cette tapisserie : l’un qui représente les armoiries de la commune de Crozant, dessinées par l’un des membres du CER,

Crozant : burelé d’argent et d’azur de dix pièces, au chevron ondé et renversé d’argent chargé de trois têtes d’aigle arrachées de sable, lampassées de gueules et surmonté d’une tour d’argent maçonnée et ajourée de sable.

 

l’autre, le monogramme de l’Association des amis du château médiéval de Crozant (ACMC) dessiné…par le même !

Le 10 août 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :