Avoir fait de Mayotte un département français n’est pas seulement une faute, c’est une forfaiture*.

11 Août

Armoiries de Mayotte**

Car, non seulement ce rocher perdu dans l’Océan Indien, en lisière de la République islamique des Comores à l’ouest et de Madagascar à l’est, inflige à la France une immigration devenue folle et incontrôlable mais aussi, depuis peu, l’importation frauduleuse de substances toxiques risquant de porter gravement atteinte à la santé de nos compatriotes naïfs.

Deux hommes de 16 et 18 ans ont ainsi été écroués vendredi 9 août au soir et deux autres placés sous contrôle judiciaire après l’intoxication de personnes à qui avaient été proposées à Roanne (Loire) des cigarettes contenant de « l’herbe chamanique », a-t-on appris auprès du parquet.

Les quatre mis en examen pour vols aggravés, avec violence, en réunion et par l’administration de substances nuisibles, sont trois mineurs, âgés de 15 ans à 17 ans, et un majeur de 18 ans. Issus de ce que certains continuent d’appeler des « Chances pour la France« , ils sont déjà connus des services de police pour des vols et quelques trafics.

D’après leurs déclarations, ils auraient proposé à des passants de fumer des cigarettes artisanales, dans lesquelles était glissée de « l’herbe chamanique », pour « se rendre compte de l’effet produit », après l’avoir testée sur eux-mêmes, selon le procureur de la République de Roanne, Abdelkrim Grini (non, non, ça ne s’invente pas !)***. « L’information judiciaire qui vient d’être ouverte aura notamment pour objectif d’identifier ce produit et de déterminer comment il est arrivé à Roanne », souligne le procureur et on peut lui faire confiance pour dénouer les fils de cette triste affaire.

Certaines des six victimes recensées à Roanne et Le Coteau, entre le 27 et le 30 juillet, avaient été dépouillées de leurs effets personnels, dont leurs smartphones, alors qu’elles se trouvaient plongées dans un état de délire ou comateux sous l’effet de la drogue, dont la nature n’est pas encore déterminée avec précision.

Ce phénomène, lié à l’utilisation d’une « herbe chamanique » en provenance de l’île de Mayotte, selon les mis en cause, « serait une première pour les services de police en France métropolitaine », a-t-il ajouté.

Bravo et merci Nicolas. La France te sera éternellement reconnaissante.

Le 11 août 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

 

* Lire « Nicolas Sarkozy devrait être puni pour avoir commis cela » :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/03/12/nicolas-sarkozy-devrait-etre-puni-pour-avoir-commis-cela/

** Sur ce blason officiel, vous remarquerez bien sûr un croissant islamique (l’islam étant la religion quasi officielle de l’île) mais aussi deux fleurs qui sont présumées représenter une plante répandue sur place, l’ylang-ylang. On peut pourtant se demander si, de façon prémonitoire (ou informée), l’héraldiste n’a pas voulu faire ici allusion à la fameuse « herbe chamanique » si répandue sur l’île comme à la Réunion ?…

*** Agé de 47 ans, le patron du parquet roannais est originaire du quartier populaire de La Paillade, à Montpellier. Il a effectué une première partie de carrière d’avocat inscrit au barreau de la préfecture de l’Hérault. Il avait notamment participé à la mise en place de campagnes de « testing » à l’entrée de discothèques, dans le cadre de la lutte contre les discriminations.

Abdelkrim Grini a ensuite bifurqué vers la profession de magistrat du parquet, en tant que substitut du procureur de la République de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, à partir de 2011, puis à Nîmes, dans le Gard où il était, depuis 2013, substitut placé auprès du procureur général près la cour d’appel de Nîmes. « Ce qui m’a donné l’occasion d’exercer dans tous les parquets du ressort de cette cour d’appel, à savoir Avignon, Nîmes, Privas, Carpentras, Alès et Mende », explique-t-il. Avec lui aux manettes, les « Chances pour la France » n’ont pas de souci à se faire…

Une Réponse to “Avoir fait de Mayotte un département français n’est pas seulement une faute, c’est une forfaiture*.”

  1. Hervé J. VOLTO août 11, 2019 à 11:40 #

    LE ROI ET L’OUTRE-MER

    Pour le rayonnement de la France dans le monde, il faudrait :

    1. Arrimer l’Outre-Mer à la Métropole.
    2. Assurer l’avenir de l’Outre-Mer Français.
    3. Rétablir les Rapatriès dans leurs droits légitimes.

    1. Arrimer l’Outre-Mer à la Métropole.

    Moderniser le cadre administratif et institutionnel, protéger notre Souveraineté dans l’Outre-Mer Français, valoriser les spécificités de l’Outre-Mer Français.

    2. Assurer l’avenir de l’Outre-Mer Français.

    Développer l’évangélisation, l’économie et l’agriculture, désanclaver les provinces Française d’Outre-Mer, assurer l’égalité des devoirs et des droits entre Français de Métropole et Français d’Outre-Mer, assurer les services concernent les nécessités naturelles : gérer l’ordre, faire respecter la justice, défendre le peuple contre les ennemis, assurer les conditions de la prospérité du pays.

    3. Rétablir les Rapatriés d’une part et les Corses d’autre part dans leurs droits légitimes.

    Assurer la juste et définitive indemnisation des rapatriés d’une part et des Corses spolliés en 1962 d’autre part, défendre les doits moraux des rapatriés, des Corses et des Ultra-Marins.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :