Dans les archives du CER (ou les Français ont la mémoire courte).

18 Août

Nous nous gaussions ce matin de la fausse ignorance mais authentique mauvaise foi du quotidien Le Monde à propos des dangers sanitaires résultant de l’installation et de la progression du nombre des foyers de moustiques-tigre en France (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/08/18/quand-le-monde-decouvre-linstallation-en-france-et-les-dangers-du-moustique-tigre/).

Il suffisait pourtant à ses investigateurs de lire le blogue du CER chaque année depuis plus de cinq ans pour être informés sur ces calamités infectieuses résultant du mondialisme et de l’une de ses pires conséquences : les déplacements de population, qu’ils soient apparemment réjouissants comme le tourisme de masse ou carrément funestes comme les nouvelles « Grandes invasions barbares« .

En voici un exemple dans un article déjà ancien et que nous avons publié le 12 juillet 2014, dans le Bulletin climatique de la République française (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/07/12/bulletin-climatique-quotidien-1213-juillet-2014-de-la-republique-francaise/) :

Nous ne sommes pas menacés que par le virus Ebola…

Dont nous avons déjà souligné non seulement la gravité mais aussi le risque qu’une contamination finisse par se produire en France par le biais d’une immigration débridée (Lire « Comment voulez-vous que nous y échappions ? » https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/07/03/bulletin-climatique-quotidien-3-juillet-2014-de-la-republique-francaise/).Mais il y a peut-être pire en terme quantitatif.

Entre 2005 et 2006, une grave épidémie de chikungunya a déjà frappé La Réunion : 266.000 personnes avaient été contaminées par le virus et 250 en étaient mortes. Et voilà qu’une nouvelle épidémie de chikungunia se répand depuis décembre 2013 aux Antilles. « Épidémie majeure » : c’est en ces termes que la ministre de la Santé Marisol Touraine l’a qualifiée, hier. Avec « 5.000 nouveaux cas par semaines », selon les déclarations de la ministre, l’épidémie, qui a déjà causé 33 décès et 1.000 hospitalisations, ne faiblit pas.

Véhiculé par les piqûres de moustiques, le chikungunya se caractérise par de fortes fièvres et des douleurs articulaires parfois violentes. Les services sur place sont sur le qui-vive puisque les îles de la Caraïbe entrent dans la saison des pluies, propice à la reproduction des moustiques, ce qui « fait craindre une augmentation du nombre de cas ». Des renforts de la Sécurité civile sont déjà arrivés mercredi soir pour éliminer les flaques d’eau résiduelle situées sur les toits, pour éviter que les femelles moustiques n’y pondent leurs oeufs.

Mais le pire est sans doute à venir. Les autorités redoutent en effet la période de grandes vacances scolaires, qui rime avec un afflux de quelque 400.000 personnes dans les Antilles-Guyane, majoritairement des antillais  vivant en métropole. La crainte des autorités est que certains de ces voyageurs reviennent porteurs du virus, alors que le territoire métropolitain connaît déjà une forte progression du moustique tigre, vecteur spécifique de cette maladie. Il suffit que « nos » moustiques tigres piquent un sujet rentré des Antilles, porteur du virus, et ils le transmettront aussitôt à la population jusque là saine. 47 cas ont d’ailleurs été déjà recensés depuis mai en métropole, et 95 % des personnes infectées revenaient des Antilles. Les cas à venir seront…autochtones.*    

D’autant que la métropole connaît elle aussi, en ce mois de juillet…sa saison des pluies.

Le 12 juillet 2014.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

_________________________________

* Ça y est, c’est fait ! Nous avons désormais des cas autochtones de dengue et de Chikungunya en France. Preuve, s’il en était besoin, de l’irresponsabilité et de l’incurie de nos pouvoirs publics et de leurs complices médiatiques…dont le quotidien quasi-officiel de la République, Le Monde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :