Justice : retour aux « années les plus sombres de notre histoire ».

30 Août

On se serait cru revenu au temps des SECTIONS SPECIALES des tribunaux de la collaboration avec l’occupant, entre 1940 et 1944 lorsque le tribunal correctionnel de Gap (Hautes-Alpes) a prononcé, jeudi 29 août, des peines de six mois de prison ferme contre trois responsables de Génération identitaire.

Souvenez-vous, c’était en avril 2018. Une escouade de jeunes militants de Génération identitaire s’était installée au col de l’Echelle, dans les Hautes-Alpes, pour bloquer le passage clandestin de hordes migrantes et montrer ainsi l’incapacité de l’Etat français à lutter contre l’invasion dont notre pays est victime (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/04/25/comme-avec-leur-navire-le-c-star-en-mediterranee-les-jeunes-identitaires-lont-refait-dans-les-alpes/).

Les trois prévenus identifiés étaient poursuivis, tenez-vous bien, pour des « activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique » ! Pour qu’ils ne le fassent pas, il aurait suffi que les autorités officielles de notre pays exercent les leurs et protègent nos compatriotes de l’entrée illégale de ces migrants sur notre territoire….

Les trois hommes sont également condamnés à 2 000 euros d’amende et à cinq ans de privation de droits civiques, civils et familiaux. L’association a, elle, écopé de l’amende maximale de 75 000 euros.

Comme en 1940-1944, ces juges sont des traîtres soumis au pouvoir des occupants et de leurs complices. Nous réclamons préventivement une peine d’INDIGNITE NATIONALE à leur encontre.

Car, le 21 avril 2018, Génération identitaire avait monté une opération de résistance au col de l’Échelle, point de passage important de migrants dans les Hautes-Alpes et alors qu’aucune force de l’ordre n’était à l’oeuvre dans le secteur pour fermer la frontière à ces envahisseurs, comme nous l’exigions depuis des années.

Une centaine de personnes s’étaient mobilisées, avec l’aide de deux hélicoptères, une banderole géante et une « frontière symbolique » matérialisée dans la neige par des grillages en plastique. Personne n’avait alors réagi*, laissant faire par ces jeunes-gens le travail courageux que notre propre police des frontière, aux ordres de Christophe Castaner, ministre de l’intérieur, s’avérait incapable de mettre en oeuvre de peur d’être prise pour cible par les commandos immigrationnistes du Briançonnais.

Ces nouveaux résistants nous rappelaient alors ceux qui luttèrent, jusqu’à perdre leur vie, dans le massif du Vercors, en 1944…

Dans les semaines suivantes, ces résistants annonçaient des interceptions de migrants et des enquêtes sur les passeurs. Selon Le Figaro, Génération identitaire avait annoncé, à l’époque, avoir remis « quatre clandestins » à la police et avoir repéré et signalé sept autres migrants, qui ont ensuite été arrêtés par les forces de l’ordre.

Dans sa motivation, que l’AFP a pu consulter, le tribunal a osé considérer que,« compte tenu de la nature extrêmement grave des faits, de l’importance du trouble à l’ordre public occasionné non seulement pendant leur période de commission mais de manière durable dans le département, de l’importance des valeurs protégées par les infractions reprochées et du passé pénal des prévenus », la prison ferme s’imposait. Pierre-Vincent Lambert, avocat des prévenus, a annoncé que ses clients feraient appel de la décision.

C’était oublier que tout ceci fut déjà écrit en 1973, par Jean Raspail dans son monument littéraire prophétique

y compris le combat de résistants à l’invasion, bien décidés à sauver la France…jusqu’à la mort.

Ne cédons rien, jamais, et n’oublions pas que les blâmés d’aujourd’hui seront les héros de demain.

Le 30 août 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* D’ailleurs, le procureur de la République à Gap avait ouvert, vendredi 27 avril 2018, une enquête préliminaire sur cette affaire. Mais les investigations, « notamment l’audition de migrants », n’avaient permis de recueillir « aucune plainte », « ni de constater aucune infraction pénale susceptible d’être reprochée à l’encontre de quiconque« , au dire du procureur. Il fallut l’intervention haineuse et revancharde du ministère de la justice pour que des poursuites soient finalement engagée.

3 Réponses to “Justice : retour aux « années les plus sombres de notre histoire ».”

  1. Hervé J. VOLTO août 30, 2019 à 10:04 #

    Attention à l’Italie ! si Matteo Salvini n’est pas réélu, Les ports italiens seront REOUVERTS et ils recommenceront à venir EN MASSE.

    NON, NE CEDONS RIEN, JAMAIS, y compris le combat de résistants à l’invasion, bien décidés à sauver la France éternelle.

  2. conseilesperanceduroi août 30, 2019 à 1:11 #

    Vous observerez également que les magistrats français se montrent bien plus sévères avec les résistants à l’occupant qu’avec les collabos, ainsi q’elle l’a montré face au fameux militant immigrationniste de la vallée de la Roya, le triste sure Cédric Herrou (https://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/chambre_criminelle_578/2923_12_40928.html). Le parallèle avec les années « les plus sombres de notre histoire » n’en est que plus évident !

  3. Paul-Emic août 30, 2019 à 3:51 #

    « On se serait cru revenu … » Non , non! rassurez vous, vous y êtes, nous y sommes tous !
    Les Gilets Jaunes massacrés, plus tôt, les militants de la Manif Pour Tous matraqués et emprisonnés, les blogs fermés sur simple dénonciation, une police effective de la pensée de plus en plus pesante et livrée aux envahisseurs, une justice sélective dure avec les nationaux et légère avec les contrevenants étrangers, des verdicts politiques, une expression écrite et orale très surveillée et encadrée, des prisonniers politiques auxquels on ne reconnait même pas ce statut contrairement à des « dictatures », que nous faut-il de plus pour ouvrir les yeux ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :