Qui sème le vent, récolte la tempête (suite).*

2 Sep

Angela Merkel n’en finit pas de récolter les fruits amers de sa folle ouverture des frontières allemandes en 2015-2016.

« Wir schaffen das !» (« Nous y arriverons »)

Nous ne reviendrons pas sur les multiples conséquences catastrophiques issues de l’accueil de plus d’un million de migrants, pour la plupart sans éducation et sans formation à l’exception de la culture islamique : l’art de la razzia et des meilleures méthodes de destruction de la civilisation européenne. Mais attardons-nous plutôt aujourd’hui sur les résultats des élections régionales de dimanche 1er septembre, en Saxe et Brandebourg.

Le parti de droite radicale Alternative pour l’Allemagne (AfD), qui pourfend la politique d’accueil des migrants par la chancelière ces dernières années, fait plus que doubler les voix obtenues en 2014 et obtient 22,5% dans le Brandebourg, le Land qui entoure Berlin (contre 12,2% en 2014) et 27,5% en Saxe, dans le sud-est (9,7% en 2014), selon de premières estimations diffusées par les chaînes de télévision publique ARD et ZDF.

L’Est de l’Allemagne confirme ainsi son statut de bastion électoral de l’AfD par rapport à l’Ouest du pays. Une illustration de la césure persistante en Allemagne trois décennies après sa réunification. Sans décrocher de première place ni être encore en mesure de gouverner ces deux Länder, ce qui constitue pour elle une déception, la droite radicale réalise là une performance exceptionnelle.

« Nous sommes très satisfaits. Nous avons plus que doublé notre résultat de 2014 en Saxe et dans le Brandebourg », a salué Jörg Meuthen, co-dirigeant de l’AfD, après l’annonce des premières estimations. « Nous ne sommes pas encore la force la plus puissante, il manque encore quelque chose. Le travail commence« , a concédé un autre responsable du mouvement, Alexander Gauland, convaincu cependant que la CDU d’Angela Merkel a été « punie ». Ce qui n’est rien moins qu’une évidence.

Quelque 5,5 millions de personnes étaient appelées aux urnes pour élire leurs nouveaux parlements régionaux. S’il ne s’agit que d’environ 12% du corps électoral allemand, ces scrutins, complétés par un troisième en Thuringe, autre région de l’ex-RDA, le 27 octobre, sont scrutés à la loupe pour mesurer le délitement lent mais inexorable de la coalition au pouvoir entre la droite des chrétiens démocrates (qui n’ont plus de droite que le nom) et la gauche du parti social-démocrate.

Dans le Brandebourg, le parti social-démocrate, partenaire minoritaire de la coalition gouvernementale de Merkel à Berlin, parvient à sauver sa première place avec 27,5%, selon les estimations. En Saxe voisine, les conservateurs d’Angela Merkel, dont ce Land était un fief, arrive certes en tête avec plus de 32%, devançant l’AfD de 5 points environ dans cette région berceau du mouvement islamophobe Pegida. Mais avec un net repli depuis le précédent scrutin (39,4% en 2014).

Encore un peu de patience et les yeux des Allemands finiront, d’Est en Ouest, par se déciller pour renvoyer dans les poubelles de l’Histoire les artisans du « Grand Remplacement« . Peut-être alors seront-ils imités par les Français, trop souvent en retard d’une guerre…

Le 2 septembre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

 

* (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/09/26/angela-merkel-qui-seme-le-vent-recolte-la-tempete/)

2 Réponses to “Qui sème le vent, récolte la tempête (suite).*”

  1. Hervé J. VOLTO septembre 2, 2019 à 10:27 #

    Les multiples conséquences catastrophiques issues de l’accueil de plus d’un million de migrants, pour la plupart sans éducation et sans formation à l’exception de la culture islamique : l’art de la razzia et des meilleures méthodes de destruction de la civilisation européenne.

    On comprendra que les allemands, voyant au journal télévisé ce qu’il se passe en France
    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/09/01/le-cer-laffirme-avec-force/

    au moment de voter, se tourne vers le parti de droite radicale Alternative pour l’Allemagne (AfD), qui pourfend la politique d’accueil des migrants par la chancelière ces dernières années, fait plus que doubler les voix obtenues en 2014 et obtient 22,5% dans le Brandebourg, le Land qui entoure Berlin (contre 12,2% en 2014) et 27,5% en Saxe, dans le sud-est (9,7% en 2014), selon de premières estimations diffusées par les chaînes de télévision publique ARD et ZDF.

    Peut-être alors seront-ils imités par les Français, trop souvent en retard d’une guerre…
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/08/30/le-projet-totalitaire-des-monarchies-du-golfe/

  2. Hervé J. VOLTO septembre 2, 2019 à 10:55 #

    Ce qu’il s’est passé il ya quelques jour en France fera monter, dans les pays européens, la droite nationale aux prochaines élections communales, locales -cantonales, départemenstales, régionales- ou politiques, c’est à dire législatives et présidentielles comme en France.

    La Conférence Monarchique Internationale
    https://www.sylmpedia.fr/index.php/Conf%C3%A9rence_monarchiste_internationale

    estime que les monarchistes des pays européens ne peuvent plus se permettre de lutter en ignorant, délibérément ou par paresse, les luttes et les aspirations de leurs voisins et amis monarchistes partout dans le monde. La CMI est née de cette nécessité de fédérer les énergies.

    C’est ici que peut entrer en jeux le Plan d’Actions Royales Mutuelles Immédiates (PARMI) imaginé par Alain Texier, CJA,fondateur de la charte de Fontevrault et membre du CER
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2015/02/06/qui-remettra-la-couronne-de-france-sur-la-tete-dun-bourbon-que-la-fete-commence-la-charte-de-fontevrault-ouvre-le-rideau-priere-et-action/

    Le PARMI s’implique dans une démarche d’unification de TOUS les Royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions :

    1. mener un combat contre le mondialisme : moratoire de la dette publique , protection de notre identité, de notre patrimoine, de notre agricutlture et de notre industrie ;

    2. afficher notre vocation Chrétienne : référence aux préceptes Chrétiens inscrite dans la constitution, respect de la vie de la conception à la mort, affirmation de la famille fondée sur le mariage d’un homme et d’une femme, responsabilité des parents pour l’éducation de leurs enfants, soutien politique des communautés Chrétiennes dans les pays où elles sont menacées, oui à l’immigration, mais une immigration européenne, de culture Chrétienne. Respecter le principe : « cujus regno, ejus religio ».

    3. participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu’il se donne : pour répondre à la grave crise que connaissent les populations, nous pensons utile de prendre des contacts avec des organisations politiques, Royalistes et non Royalistes, mais patriotes, pour leur proposer de mettre en place ensemble un « Conseil Français de la Résistance à l’Occupant » (CFRO) sous forme d’un cartel d’organisations, qui pourrait devenir un « Conseil Européen de la Résistance à l’Occupant » (CERO) : la réunion des patriotes européens à Milan doit être cité en exemple.

    4. considérer que le changement de pouvoir ne pourra se faire QUE par les élections : être présent -s’il le faut et quand il le faut- dans la rue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :