Notez dans votre agenda.

8 Sep

Dimanche 15 septembre à 11 heures, la messe traditionnelle de Fondation des Invalides par le roi Louis XIV sera présidée par Monseigneur Antoine de Romanet, évêque aux Armées, et Monseigneur le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, chef de la maison de Bourbon.

Nous y serons.

Le 8 septembre 2019.

Une Réponse to “Notez dans votre agenda.”

  1. Hervé J. VOLTO septembre 8, 2019 à 12:55 #

    Les Invalisdes pour les nuls !

    L’hôtel des Invalides est un monument parisien dont la construction fut ordonnée par LOUIS XIV par l’édit Royal du 24 février 1670, pour abriter les invalides de ses armées. Aujourd’hui, il accueille toujours des invalides, mais également la cathédrale Saint-Louis des Invalides, plusieurs musées et une nécropole militaire avec notamment le tombeau de Napoléon Ier. C’est aussi le siège de hautes autorités militaires, comme le chef d’état-major de l’armée de Terre ou le gouverneur militaire de Paris, et rassemble beaucoup d’organismes dédiés à la mémoire des anciens combattants ou le soutien aux soldats blessés.

    Cet immense complexe architectural, conçu par Libéral Bruand et Jules Hardouin-Mansart, est un des chefs-d’œuvre les plus importants de l’architecture classique française.

    Ce site est desservi par les stations de métro Invalides, Varenne et La Tour-Maubourg. Avant 1860, il était situé dans le 10e arrondissement « ancien » d’où l’enregistrement du décès des militaires dans l’« état civil reconstitué » de la capitale qu’on peut trouver dans différentes bases de données.

    Le lieu devint alors une véritable promenade pour les Parisiens, se mêlant à la population militaire. Les cérémonies qui s’y dérouleront attireront là encore de nombreux spectateurs. Les Invalides resteront pour la monarchie l’objet de Louis XIV. Louis XV ne s’y rendra pas, et Louis XVI qu’à de rares occasions durant lesquelles il salua toujours la performance de cette institution. Autre invité illustre de l’époque monarchique, le tsar Pierre Ier de Russie s’y rendra en avril 1717.

    Renommé Hôtel National des Militaires Invalides àla Révolution, il est menacé de disparition, mais un jeune général n’a jamais cessé d’entretenir avec les Invalides un rapport étroit : les Inavalides ne seront pas détruits. C’était pour Napoléon Bonaparte, à ses débuts, une manière de se légitimer, de gagner le cœur des soldats.

    Napoléon I° écarte les projets de restructuration n’étant pas suffisamment grandiose pour rivaliser avec l’œuvre de Louis XIV. Il préfère s’occuper du fonctionnement de l’Institution, ainsi que de sa réputation. Il efface tous les mauvais traitements qu’avait infligé la Révolution Française, avec la dégradation des statues, et ainsi il demande à Pierre Cartellier la reconstitution de la statue équestre de Louis XIV, sur le haut relief de la porte d’honneur, sculptée par Nicolas Coustou. LE PLUS IMPORTANT, IL REOUVRE LA BASILIQUE SAINT-LOUIS DES INVALISDES AU CULTE.

    L’Empereur y place le 17 mai 1807 en grande pompe l’épée du roi de Prusse Frédéric II de Prusse, acquise à la suite de sa victoire le 25 octobre 1806 à la bataille de Potsdam.

    Napoléon se rendra à plusieurs reprises écouter les récriminations de ses anciens compagnons d’armes. Le 25 mars 1811, il concède à l’hôtel un budget de 6 millions de francs de l’époque. C’est pour les Invalides un véritable âge d’or que ce Premier Empire.

    En 1814, les Invalides sont rebaptisés « hôtel royal des Invalides », mais dans le cœur des militaires bonapartistes ils restent le lieu emblématique de leur héros. Deux églises ont été construites sur le site :

    1. La chapelle, commencée à l’époque de Louis XIV et finie sous la Restauration, està l’usage exclusif de la Famille Royale, dit Dôme des Invalides ;
    2. L’église (aujourd’hui cathédrale) Saint-Louis-des-Invalides, construite pour les soldats.
    Les deux édifices sont contigus et sont reliés directement.

    Avec la chute de Charles X et l’avènement de Louis-Philippe Ier, les bonapartistes sont libres d’afficher leur fidélité et la question du retour des cendres peut être posée : la tombe de napoléon I° se trouve encore aujourd’hui aux Invalides.

    Dans les années 1970, le Ministère aux Anciens combattants décide la réfection et l’humanisation des locaux qui servent de lieu de vie à ceux qui ont servi le pays dans les ordres militaires, cette charge est confiée à l’entreprise alsacienne UA, fondée par Jean Apprill et Pierre Gebhart, les travaux ont été dirigés par leur associé Jean-Paul Meyer. L’inauguration a été faite le 18 décembre 1980 par le président de la République Valéry Giscard d’Estaing et le gouverneur militaire de Paris, accompagnés de différents secrétaires d’État.

    De fait, l’hôpital est encore en activité, il dispose de 13 places en hôpital de jour. Il est ouvert à tous (pas seulement aux militaires) comme le sont tous les hopitaux militaires (Legouest (Metz), Bégin (Saint-Mandé), Percy (Clamart), Clermont-Tonnerre (Brest), Desgenettes (Lyon), Robert-Picqué (Villenave d’Ornon), Laveran (Marseille) et Sainte-Anne (Toulon)).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :