L’effet Zahia : image de la France d’aujourd’hui.

9 Sep

Chaque époque de notre histoire a ses grands moments grotesques. L’hystérie collective qui s’est emparée de nos médias à la sortie récente du dernier film de Rebecca Zlotowski, intitulé « Une fille facile« , avec l’ex-prostituée franco-algérienne Zahia Dehar interprétant une jeune femme aux mœurs plus que légères, était affligeante mais tellement dans l’air du temps. L’ex call-girl était sollicitée à tout moment pour la promotion de ce film. Tous les plateaux télé ou presque s’arrachaient celle dont une partie de la critique, éblouie, ou plus sûrement aveuglée, voyait en elle une Brigitte Bardot moderne, excusez du peu. Une honte de plus au palmarès de Boboland…

Rappelons à ceux qui viennent de naître que Zahia Dehar, née à Ghriss (Algérie) le 25 février 1992, est une ancienne prostituée franco-algérienne, devenue mannequin, créatrice de lingerie et actrice de cinéma promue par tous ceux qui haïssent notre malheureux pays.

Mais ce n’est pas tout ce que l’on peut reprocher à cette désolante « Chance pour la France » qui, souvenez-vous, fut offerte (encore mineure) en cadeau d’anniversaire et pour son plaisir à l’une des idoles du football hexagonal, car le pires ailleurs.

Est-ce l’influence néfaste des réseaux sociaux au sein de nos banlieues malfamées ou tout simplement un degré de plus dans le « Grand Remplacement » ? L’effet Zahia a, depuis quelques temps, des retombées alarmantes : les cas de prostitution chez les adolescentes sont en hausse vertigineuse.

Ainsi, Inès se lance à 14 ans dans la prostitution. L’une de ses connaissances fait office de proxénète.
« J’en arrivais à imaginer que cela pouvait être valorisant d’être choisie par les hommes, de recevoir de l’argent ou des cadeaux pour qu’ils couchent avec moi« , explique la jeune femme, aujourd’hui majeure. « On se retrouvait dans des bars privés, on nous servait le champagne à une table à part avec mes copines« , poursuit-elle. « Je me sentais un peu princesse, quelqu’un à part quoi« .

Adolescente et prostituée… Quatre années à cumuler les passes, à vivre sous l’emprise de souteneurs à peine plus vieux qu’elle, issus des mêmes quartiers. A vivre aussi avec l’excès de drogues et d’alcool. « Pendant cette période, je me raccrochais à une représentation sexy et poétique de la prostitution », confie-t-elle. « Mais la réalité ce n’est pas cela. La réalité c’est de la violence, c’est des coups, des viols, des insultes, des crachats. Ce n’est pas des rapports sexuels dans la prostitution. C’est de la domination. C’est vraiment être réduite à un état d’objet. On perd son humanité« . Ou comment ces gamines venues d’ailleurs découvrent…l’eau tiède dans nos contrées.

La prostitution des mineures, c’est la plupart du temps, « le proxénétisme des cités« . Mais, aujourd’hui, Police, justice, tout le monde s’accorde à dire que la prostitution des adolescentes prend de l’ampleur. En deux ans seulement, quatre fois plus de dossiers ont été traités en France. Et sur ces quatre dernières années, les affaires de proxénétisme sur mineurs ont été multipliés par six. Même si, rappelle Arthur Melon de l’association ACPE (Agir contre la prostitution des enfants) « un mineur en France n’a pas le droit de se prostituer. C’est le cas depuis 2002. La loi dit clairement que la prostitution des mineurs est interdite sur tout le territoire« . Tout client qui fait appel à un mineur risque trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. En réalité, des peines qui ne sont jamais prononcées.

Un trafic en plein essor et particulièrement lucratif, complément logique de tous les autres, des stupéfiants aux…armes de guerre venues du Kosovo. Une prostituée mineure peut rapporter jusqu’à 1000 euros par jour. Ces réseaux sont difficiles à démanteler car ils sont flexibles. Ils se créent, prospèrent, se mettent en pause, redémarrent. Pas besoin d’une grosse mise de fonds au départ ou d’une logistique importante, contrairement au trafic de drogue. Une ou deux filles, une chambre d’hôtel et Internet pour recruter des clients…Et le tour est joué.

Mais ces gamines ne se considèrent pas forcément comme des victimes. Pour certaines, souvent en rupture familiale, vendre son corps n’est pas grave. C’est même une mode, ce que le monde judiciaire appelle donc « l’effet Zahia« . Et qui savent que la propre mère de la pute fut son meilleur soutien (https://www.public.fr/News/Zahia-Dehar-decouvrez-la-reaction-de-sa-mere-apres-le-scandale-Ribery-1619486) ! « (Zahia Dehar) est une jeune femme qui a une véritable réussite sociale et matérielle à son niveau à elle« , explique Raphaëlle Wach, magistrate spécialisée dans le proxénétisme sur mineurs au Parquet de Créteil. « Pour certaines adolescentes, la prostitution peut représenter un ascenseur social là où les autres formes d’ascenseur social n’existent plus tellement dans notre société« . Et en Algérie, c’est comment ? Pourrait-on répondre à cette magistrate.

Ajoutez-y l’influence de la télé réalité (ce fléau du siècle) et vous aurez fait le tour de la question : la notoriété, et l’immense fortune de Kim Kardahsian, star du petit écran américain, s’est bâtie sur une vidéo d’un rapport sexuel avec son mec de l’époque. « Alors, pourquoi pas moi« , se disent-elles quand elles voient de telles images auxquelles s’ajoute la complicité de fait des plus hautes autorité de notre pays :

Les potes à Macron !

Ou encore…

La fête de la musique à l’Elysée

Elle est pas belle la vie dans notre pays ?

Le 9 septembre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Une Réponse to “L’effet Zahia : image de la France d’aujourd’hui.”

  1. Hervé J. VOLTO septembre 9, 2019 à 9:36 #

    ils tentent de nous séduire par le sensualisme de leurs femmes. Attention : ils en ont de bels exemplaires !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :