Rien ne va plus à Bruxelles.

2 Oct

Avant même que les auditions par le Parlement européen des commissaires dont souhaite s’entourer Ursula von der Leyen aient commencé, la future présidente de la Commission a déjà dû renoncer à deux d’entre eux. La commission des affaires juridiques (JURI) de l’Assemblée législative, chargée de se prononcer sur les éventuels conflits d’intérêt des différents candidats, a invalidé, lundi 30 septembre, les nominations du Hongrois Laszlo Trocsanyi et de la Roumaine Rovana Plumb, respectivement pressentis pour les portefeuilles de l’élargissement et des transports. Même s’il n’échappe à personne que l’invalidation de Laszlo Trocsanyi est un coup monté contre le Premier ministre hongrois Viktor Orban dont le candidat est proche…

L’ancien ministre (PPE, groupe conservateur) de la justice de Viktor Orban, dont les liens avec son ex-cabinet d’avocats ont été jugés trop flous, a été mis hors jeu par 12 voix contre 9. Le vote des eurodéputés contre l’ex-ministre roumaine (S&D, groupe social-démocrate), dont deux prêts posaient question, a été encore plus franc (13 contre 7).

Si M. Trocsanyi a dénoncé « une collection de mensonges » et menacé d’aller en justice, le premier ministre Viktor Orban n’a pas joué la surenchère, contrairement à ce que redoutaient certains à Bruxelles. Non seulement il n’a pas tardé à faire une proposition alternative à Mme von der Leyen, mais, en plus, il lui a soumis un nom – Oliver Varhelyi, l’actuel représentant permanent hongrois à Bruxelles – qui ne fait a priori pas polémique. « Son CV fait bonne impression », a commenté le porte-parole de la présidente de la Commission.

Avec Bucarest, « nous sommes encore en discussion », a-t-il ajouté. La première ministre roumaine, Viorica Dancila, a regretté « une campagne de dénigrement » contre Mme Plumb mais assuré qu’elle ferait une autre proposition. Elle a, au passage, dénoncé le « rôle joué par Dacian Ciolos », l’ancien Premier ministre roumain aujourd’hui à la tête du groupe libéral Renew, celui-là même où siègent les députés de La République en Marche ! Ne serait-ce pas un hasard ?

L’affaire, en tout cas, n’ira pas sans laisser de traces. Elle a ravivé des tensions entre les différents groupes politiques du Parlement, dont Mme von der Leyen pourrait faire les frais. Et particulièrement énervé son propre camp, les conservateurs du PPE, qui n’ont pas encore digéré que la tête de l’exécutif européen ait échappé, en juillet, à Manfred Weber, le président de leur groupe à Strasbourg.

« La commission JURI a empêché le Hongrois d’être commissaire sans preuve. Pour des raisons exclusivement politiques », juge une source au PPE. « Le conflit d’intérêt était bien plus avéré pour Mme Plumb », reconnaît un eurodéputé membre de la commission des affaires juridiques, peu suspect de sympathie envers le PPE et les Hongrois. Mais les sociaux-démocrates refusaient d’être les seules victimes de ce processus.

« Le travail de JURI, c’est deux poids, deux mesures », poursuit un conservateur. Il est vrai que les recommandations des eurodéputés ne sont pas toujours cohérentes. Ainsi l’Espagnol Josep Borrell (S&D), nommé haut représentant à la Commission, peut conserver son portefeuille d’actions, quand l’Autrichien Johannes Hahn (PPE, budget et administration) a été sommé de le vendre…Comprenne qui pourra. Mais y a-t-il encore quelque chose à comprendre dans le fonctionnement de cette « association de malfaiteurs » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/04/30/en-terme-dassociation-de-malfaiteurs-le-dossier-de-lunion-europeenne-est-de-plus-en-plus-lourd/).

Aujourd’hui, les élus du PPE sont plus remontés contre Mme von der Leyen, pourtant issue de leurs rangs, que leurs collègues de gauche. Certes, les sociaux-démocrates n’ont pas non plus apprécié que la présidence de la Commission leur échappe – ils revendiquaient la place pour leur chef de file, Frans Timmermans – mais l’ex-ministre de la défense d’Angela Merkel a su leur faire oublier un peu de leur rancœur : elle leur a donné dix postes de commissaire (si l’on ne la compte pas, le PPE en a eu neuf) et a gauchi son programme. Ce qui lui a permis d’obtenir – de justesse (à neuf voix près) – l’aval des eurodéputés le 16 juillet.

Dans ce contexte, la décision de la commission JURI de déclarer « inapte » le commissaire hongrois a particulièrement fâché le PPE. « Si la chasse est ouverte, il y aura certainement d’autres victimes », lance le porte-parole du groupe. Et la commissaire française Sylvie Goulard (marché intérieur) pourrait en faire les frais, plus que tout autre.

« Weber conçoit encore une forte amertume à l’égard d’Emmanuel Macron, qui a tout fait pour qu’il ne soit pas président de la Commission », commente un fin connaisseur de la vie politique européenne. Par ailleurs, le parti présidentiel, qui est la principale composante du groupe libéral Renew, n’a jusqu’ici laissé aucune plume dans l’examen de la commission des affaires juridiques. C’est bien ce que nous disions plus haut…

De surcroît, Sylvie Goulard reste aujourd’hui la seule membre de l’équipe von der Leyen à être encore aux prises avec la justice. Sous le coup de deux enquêtes dans l’affaire des emplois présumés fictifs du MoDem, l’une en France, l’autre par l’Olaf (Office européen de lutte antifraude), l’éphémère ministre des armées de M. Macron devra aussi s’expliquer sur les plus de 10 000 euros par mois que lui a versés l’Institut Berggruen (un cercle de réflexion américain) entre 2013 et 2015 quand elle siégeait à Strasbourg. Décidément, ces gens-là ne doutent de rien.

Tous pourris ? On peut se poser la question.

Le 2 octobre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Une Réponse to “Rien ne va plus à Bruxelles.”

  1. Hervé J. VOLTO octobre 2, 2019 à 11:21 #

    LE ROI ET LA POLITIQUE ETRANGERE

    Pour la Grandeur de la france , il faudrait:

    1.Se doter de moyens de la Grandeur.
    2. La France Fille, Ainée de l’Eglise et Educatrice des Peuples.
    3. La France défenseur des nations.
    4. La France, promoteur du développement.
    5: La France, pivot de l’Europe des Patries.
    6. La France, partenaire de l’Afrique et du Moyen-Orient.
    7. La France présente dans le monde.
    8. La France, artisan de paix.

    1.Se doter de moyens de la Grandeur.

    Valoriser les atouts de notre Pays, renforcer la puissance militaire, démographique, économique et culturelle de la France, affirmer notre présence en mer et en Outre-Mer, défendre la présence culturelle Française, rééquilibrer les relations France-USA, résister aux assauts économiques du japon et de la Chine.

    2. La France Fille, Ainée de l’Eglise et Educatrice des Peuples.

    Instituer la relgion Catholique Romaine comme seule religion de l’Etat et inscrire les préceptes Chrétiens dans la constitution, restaurer le Concordat -extension du statut concordataire alsacien à toute la France dans l’attente d’un nouveau concordat- recréer le Protectorat Français sur les Lieux Saints, protéger les Missions à l’étranger, instituer des Missions en Outre-Mer et dans les banlieues, union avec les pays Catholiques, Cohalition Chrétienne, solidarité avec les communuatés Chrétiennes en danger dans le monde.

    3. La France défenseur des nations.

    Refuser le prétendu « nouvel ordre mondial », faire le bilan du communisme, assainir les relations économiques internationales, défendre l’idée de la Souveraineté des peuples dans le monde.

    4. La France, promoteur du développement.

    Préférer la coopération bilatérale, aider les peuples, instaurer la réciprocité.

    5: La France, pivot de l’Europe des Patries.

    Rompre avec l’eurocratie, ORGANISER UNE EUROPE MONARCHIQUE ET CHRETIENNE par une France redevenue Catholique et Royale rassemplant autour d’elle des patries couronnées aidant au retour des Monarchies dans tous les pays européens encore en république et en organisant une Table Ronde des cousins Royaux.

    6. La France, partenaire de l’Afrique et du Moyen-Orient.

    Proposer à la Lybie de signer les Accords de la Méditérannée, agir pour l’indépendance du Liban, faire prévaloir le réalisme en Afrique Noire, normaliser les relations avec l’Algérie.

    7. La France présente dans le monde.

    Eviter la marginalisation en Asie, miser sur la Chine et la Corée libres, revenir en Asie du Sud-Est, affirmer notre présence dans le Pacifique, prendre pied en Amérique Latine.

    8. La France, artisan de paix.

    Aider à stabiliser le Proche-Orient, Israël-Palestine: énnoncer les principes Chrétiens de la paix, Moyen-Orient: promouvoir la paix dans le Golf.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :